• Musulmans, Chrétiens, Juifs, Athés, Agnostique, tous avec Asselineau !!!!!
    ceux qui ont fait le Pari de Pascal et ceux qui ne l'ont pas fait.

     


    votre commentaire
  • Ach ! « Populist » !

    Mais au fait : pourquoi n’a-t-on pas un terme à connotation négative pour les partis « normaux », plus exactement de l’ »Establishment », qui se moquent du peuple à nos frais depuis des décennies? Il est plus simple d’attaquer ses opposants, que d’admettre que cette opposition est la conséquence d’une utilisation criminelle du Pouvoir (et d’une lutte de classe).

    Comme si le terme « populisme » ne venait pas de « peuple », = demos comme leur chère « démocratie » (vous savez le truc qu’il font toujours automatiquement suivre par « marché libre » ! et qu’ils diffusent à coup de bombes à l’uranium appauvri). Comme si leur fameuse « Europe » n’était pas ne l’oublions pas « une assurance-vie contre le socialisme » (Alain Madelin), et une Union Soviétique capitaliste gouvernée avec 0% de démocratie par des oligarques autoproclamés à l’écoute des lobbies industriels biens financés, et réduisant les etats nationaux à la fonction de « kapo » de baraque de camp de concentration, chargés de faire tenir leur peuples tranquilles et d’obéir aux directives des SS commandant le camp. Y en a marre de les laisser nous imposer leur vocabulaire spécieux; si on les laisse choisir le champ de bataille à leur mode on part déjà perdant.

    Je rappelle que le peuple c’est lui qui a fait la Révolution Française, et celle de 1830, et celle de 1848, et la Commune (là aussi les « élites » étaient vachement haineuses de voir ça, même qu’ils ont faillit lyncher Victor Hugo à Bruxelles, parce qu’il avait tenu des propos indulgents !), et la révolution de 1944-45, car ce fut une révolution ! populaire, (« populiste » ? « d’ultra-gauche » ?) quand les partis de droite tout péteux d’avoir collaboré avec l’ennemi, rampaient sous les meubles, et quand dans le gouvernement de De Gaulle les Marcel Paul, Ambroise Croizat, les Maurice Thorez nous créaient notre Sécu, notre statut de la Fonction Publique, nationalisaient nos Services Publics (qu’on est en train de privatiser pour le grand appétit des investisseurs et des vendeurs de Linky), bref traçaient les bases de notre civilisation, la civilisation des 30 glorieuses, bases qui était à l’époque considérées comme une évidence allant de soi dans tout Etat occidental et moderne.
    Il serait peut-être temps de remettre les choses sur leurs pieds, les yeux en face des trous, de se remettre à appeler un chat un chat, et une souris une souris, et de cesser de se laisser tourner la tête en bourrique par la propagande de nos maîtres


    votre commentaire
  • Pour le début de son tour de France, Asselineau a fait un triomphe à Montpellier, acclamé dans une salle de 700 places pleine, et 300 personnes de plus ont du rester dehors.

    Et contrairement à ces bobos méprisants il a sorti parler à ceux qui n'avaient pas pu entrer (vidéo incopiable !! sur ce site US de capitalos méprisants totalitaires et orwelliens de Face de Bouc.)

     


    votre commentaire
  • Il faut partir à la défense de l'argent liquide ! pétitions, associations spécialisées, conférences à travers la France pour mettre en garde contre les dangers, etc. Qui va se lever pour faire ça ?

    Et bien entendu aussi, il faut la résistance par le fait : ne plus utiliser, au maximum, que de l'argent liquide, boycotter les cartes de crédit, retirer votre argent en liquide, etc, ne vous laissez pas faire, il faut recréer le lien social que constitue l'argent, notre argent.


    votre commentaire
  • ce serait l'enfermement dans le plus terrible totalitarisme

    http://stopmensonges.com/sans-largent-liquide-il-suffira-dun-clic-pour-que-votre-argent-soit-bloque/

    En Corée du Sud !

    https://fr.express.live/2016/12/02/coree-suppression-pieces-de-monnaie-argent-liquide/

     

    où l'on voit incidemment que la bancarisation, et encore plus l'argent électronique, qu'on veut nous imposer, sont une menace terrible pour les libertés individuelles et la pure et simple survie physique des gens !
    http://fr.sputniknews.com/international/20160222/1021997741/coree-nord-chine-banques.html
    lorsque votre argent est tout dans les banques, et si jamais ils arrivent à faire disparaître le liquide, dès que quelqu'un déplait (ou son  pays déplait) à un gouvernementil, il est fini ! Et voir aussi ce qui est arrivé au Vatican et au pape Benoîr XVI contraint à la démission.

    http://reseauinternational.net/la-suppression-de-largent-liquide-un-pas-de-plus-vers-la-dictature-bancaire/

    ETATS-UNIS ONT DECLARE LA GUERRE A L'ARGENT LIQUIDE...
    avril 2016 : J'ai vu l'information sur FoxNews dimanche soir. Une mamie américaine, propriétaire d'un petit restaurant sans prétention, qui avait 30.000 dollars sur le compte courant de sa société a vu l'argent de sa TPE saisi, sans l'intervention d'un juge ou même une sommation. Son crime? Déposer de l'argent liquide sur son compte bancaire, puisque ses plats sont à 5 ou 6 dollars. La majorité des clients déposent des billets de 10, maximum 20 dollars pour payer leur addition.

    Mais les employés de la banque ont signalé au FBI qu'elle déposait plus de 10.000 dollars en liquide sur son compte, ce qui a déclenché automatiquement la saisie du dit compte par l'autorité fédérale pour... "blanchiement". Un autre couple de commerçants dans le même cas n'a pas pu récupérer ses 300.000 dollars saisis par l'Etat depuis 1 an!!!!

    Et on voit cela de plus en plus souvent de l'autre côté de l'Atlantique.

    Sans même l'intervention d'un juge. Dans ces cas là, ça s'appelle un Etat fasciste. Cette technique a pour finalité de terroriser les commerçants, et à terme de supprimer en effet l'usage de l'argent liquide.

     

    et regardez ce qu'on apprend !!!!! les participants à ce grand-rendez "musical" ont été contraints d'utiliser un bracelet connecté... à leur carte bancaire (ce qui veut dire qu'il fallait en avoir une ! premier stade de l'esclavage totalitaire si vous n'avez pas encore compris, moi j'ai toujours refusé d'en avoir). Une obligation qui les a poussé à dépenser plus que les années précédentes. http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/vieilles-charrues-100-000-festivaliers-prives-d-argent-liquide-902832.html
    Personne n'a bronché ! Le test a réussi
    Ils sont prêts à être puçés RFID et asservi  par la dictature électronique
    Quelle Bande d'abrutis de moutons !

    et maintenant lire l'article complet ici.

    La phrase la plus intéressante est là: "dans la tête des tyrans économiques, interdire l'argent liquide est le Saint Graal écrit Michael Krieger. "Forcer la plèbe vers un système de transactions en monnaie digitale offre un contrôle total avec un suivi parfait de toutes les transactions de l'économie, et donne la capacité de bloquer les paiements si un citoyen mécontent ose sortir des rangs". 

    Souvenez-vous du film de Kaurismati "l'Homme sans passé."

     

    «...Toutes les transactions seront surveillées électroniquement. Le comportement, et même les pensées des détenteurs de comptes virtuels seront sous contrôle. En cas d’écarts, les comptes seront bloqués. En pratique, ce sera une condamnation à mort.

    Ne laissez pas refermer sur vous, sur nous, sur le monde la porte du totalitarisme Libéral-fasciste !!

    Dostoïevsky : l’argent c’est la liberté gravée dans le métal

    camp de concentration bancaire

    "Toutes les transactions seront surveillées électroniquement. Le comportement, et même les pensées des détenteurs de comptes virtuels seront sous contrôle. En cas d’écarts, les comptes seront bloqués. En pratique, ce sera une condamnation à mort. Le monde 100% sans argent se transformera en un camp de concentration dont les prisonniers seront envoyés dans l’autre monde sans chambres à gaz ni exécutions."

    Par Valentin Katasonov – Le 2 juin 2015 – Source Strategic Culture

     

    L’information dont je parle a été rapportée par les médias en mai. Pas grand chose, à première vue, certainement pas quelque chose susceptible d’alerter les écrans radar. Mais le diable est dans les détails. Quelques événements intéressants ont eu lieu en Scandinavie. Le gouvernement danois a proposé d’exempter certains magasins de l’obligation d’accepter les paiements en argent liquide dans un geste vu comme un pas de plus vers une économie cash-free [sans argent liquide].

    Les commerces comme les vendeurs de vêtements, les stations services et les restaurants ne seront finalement plus obligés d’accepter le cash l’an prochain, a déclaré le gouvernement danois le 6 mai. Le mouvement s’inscrit dans le cadre d’un paquet pré-électoral de mesures favorables à la croissance économique, visant à réduire les coûts et à augmenter la productivité des entreprises. De nombreux magasins en Suède n’acceptent plus l’argent liquide mais seulement les cartes de débit ou de crédit. Maintenant, un client aux poches pleines de billets de banque peut quitter une boutique suédoise ou danoise les mains vides.

    Les banques et les gouvernements favorisent le processus.

    Ceux qui veulent que l’argent liquide devienne une chose du passé avancent les arguments suivants. Ils disent que le passage aux paiements sans argent physique fera disparaître de nombreux maux sociaux, par exemple le trafic de drogue, le terrorisme, l’esclavage, la corruption, etc. En effet, les paiements en liquide, ou l’argent sale, permettent aux criminels de dissimuler leur identité. C’est là dessus qu’est basée l’économie grise, ou l’évasion fiscale. La monnaie physique est compliquée à émettre, à faire circuler et à détruire. L’écologie souffre – de la dioxine toxique est produite lorsque les billets de banque sont brûlés. L’absence de paiements en liquide bénéficiera aux gens. Leurs mains ne touchent pas des billets infectés de microbes, il n’y a pas de risque de vol ou de cambriolage, les gens perdent moins de temps dans les magasins – la liste peut continuer…

    Le gouvernement français dit qu’il projette de l’abaisser à 1 000 euros, comme en Italie. Tous les paiements en espèces sont régulés par le gouvernement. Un citoyen français ne peut pas dépenser plus de 3 000 euros en liquide au cours d’une semaine. On ne peut pas retirer plus de 10 000 euros de son compte bancaire sans attirer l’attention des organes d’application de la loi. Une somme dépassant 1 000 euros ne peut pas être convertie en une monnaie étrangère. De telles transactions sont strictement régulées par le gouvernement. C’est l’exemple de la démocratie monétaire dans le pays qui a proclamé en 1789 que la liberté était sacrée.

    Les banques apportent leur contribution à ce processus. Certaines refusent tout simplement d’accepter de l’argent liquide. Par exemple, en avril, Chase, la plus grande banque des États-Unis et une filiale de JP Morgan Chase and Co., s’est ralliée à la guerre contre l’argent liquide. Chase va même jusqu’à interdire le stockage de l’argent dans ses coffres. Dans une lettre à ses clients datée du 1er avril 2015 traitant de la Mise à jour du contrat de location de coffres, l’un des éléments mis en évidence précise : «Vous acceptez de ne pas déposer des liquidités ou des pièces de monnaie autres que celles dotées d’une valeur de collection». Chase gardera votre arme à feu, mais pas d’argent, s’il vous plaît!

    Le processus a englobé les transports publics. Une personne qui veut payer son ticket de bus en monnaie ne peut plus le faire. Elle a le choix entre acheter un abonnement ou payer une course unique par sms.

    Des quantités de choses sont inventées de nos jours. La Suède n’est pas en reste. C’est le pays d’origine du système de paiement en scannant simplement la paume de sa main. Un étudiant ingénieur à l’Université de Lund en Suède l’a permis, donnant naissance à la première société – Quixter – connue dans le monde pour installer la technique de scannage des veines dans les boutiques et les cafés. Il ne voulait pas perdre son temps à faire la queue.

    Les paiements en liquide deviennent rares dans pratiquement tous les pays. Quatre-vingts pour cent des transactions aux États-Unis se font sans espèces et le marché continue à se débarrasser des billets de banque et de la monnaie. Le Conseil des paiements du Royaume-Uni a récemment indiqué que le nombre de transactions virtuelles dépassera le nombre de paiements en espèces. Le Danemark, la Norvège et la Finlande mènent le processus. Au Danemark, un Danois sur trois utilise un système de paiement avec son mobile. En Suède, l’argent liquide est utilisé seulement dans 3% des transactions 2. En comparaison, cet indice est trois fois plus élevé en Europe. L’argent liquide intervient dans 7% des transactions aux États-Unis. Le champion est la Corée du Sud, avec 2% de transactions en liquide. 

    Il y a lieu de croire, en effet, que les détenteurs de monnaie (les banquiers) prévoient des incitations pour accélérer le processus (tout en faisant de leur mieux pour dissimuler leurs activités). Que doivent-ils faire pour cela ? Eh bien, peut-être poursuivent-ils divers objectifs.

    Premièrement, depuis les années 1970, les taux d’intérêt des actifs (les crédits) et des passifs (les dépôts) ont baissé progressivement. Des intérêts négatifs sont apparus après la crise de 2007-2009. La tendance n’incite pas les gens à garder leur argent dans les banques. Le cash devient préférable. Avec 100% de transactions virtuelles, les clients ne quitteront jamais les banques.

    Deuxièmement, l’argent sans numéraires ne vient pas par magie. Les moyens de paiements proviennent de l’argent émis par les banques centrales. Les clients recourent à de la monnaie réelle pour les dépôts et les banquiers transcrivent quelques lignes en devise sur des comptes [c’est la monnaie scripturale, NdT]. C’est une contrefaçon à grande échelle qui s’est mise en place depuis le XIXe siècle. Cela ne se révèle que dans les moments de crise financière, lorsque les clients se précipitent en masse [bank run, NdT] pour exiger leur argent et les banques se retrouvent dans une impasse. Les manuels d’économie appellent cela des garanties bancaires incomplètes. Moins il y a d’argent liquide en circulation, plus elles ont d’occasions de faire des profits à partir de rien.

    Troisièmement, les détenteurs de monnaie (les grandes banques mondiales, et en premier lieu tous les actionnaires du Système de la réserve fédérale des États-Unis) pensent que leur premier objectif est d’atteindre la puissance mondiale absolue. Le passage à des transactions sans numéraires signifie la construction d’un camp de concentration mondial supervisé par les banquiers. Toutes les transactions seront surveillées électroniquement. Le comportement et même les pensées des détenteurs de comptes virtuels seront sous contrôle. En cas d’écarts, les comptes seront bloqués. En pratique, ce sera une condamnation à mort. Le monde 100 % sans argent se transformera en un camp de concentration dont les prisonniers seront envoyés dans l’autre monde sans chambres à gaz ni exécutions.

    Ce que j’appelle le camp de concentration bancaire n’est pas nouveau, ce n’est pas quelque chose de sensationnel. Rudolf Hilferding a écrit à ce propos il y a un siècle.  Les banques commerciales deviendraient des institutions assurant la tenue des registres et la comptabilité. Cette activité est essentielle au bon fonctionnement des camps de concentration.

    Post-scriptum. D’autres informations sont parues après que j’ai terminé mon article. Martin Armstrong a informé qu’une réunion secrète se prépare, qui doit rassembler les représentants de la Banque centrale européenne, de la Réserve fédérale des Etats-Unis et des banques centrales de Suisse et du Danemark, et sur une réunion secrète à Londres visant à se débarrasser de toute intimité économique en supprimant l’argent liquide. Armstrong est connu dans le monde des experts de l’économie et des finances comme un maître en prévisions.  3 Les agences de presse mondiales ferment les yeux et font la sourde oreille sur l’événement prévu, qui n’est commenté que par les blogueurs.

    L’abolition de l’argent liquide et le passage aux transactions informatiques figurera en tête de l’ordre du jour.  Armstrong donne même quelques détails sur ce que pourrait être l’événement. Comme il l’a écrit : «Je suis extrêmement surpris d’avoir été le seul à rapporter qu’une réunion secrète se tiendra à Londres, où Kenneth Rogoff, de l’Université d’Harvard, et Willem Butler, l’économiste en chef de Citigroup, s’adresseront aux banques centrales et défendront l’élimination de tout argent liquide pour parvenir au jour où vous ne pourrez pas acheter ou vendre quelque chose sans l’approbation du gouvernement.» Armstrong a qualifié la rencontre de nouvelle étape sur la voie de l’élimination des libertés restantes et l’établissement d’un totalitarisme économique.

    Valentin Katasonov

    défendez aussi les chèques contre les tentatives des banques de les faire disparaître (réduction des frais de personnel, toujours plus de chômage pour toujours plus de profits des capitalistes, et bien sûr enserrer de façon toujours plus orwellienne  les actes des particuliers) :

    Il faut juste savoir que l’utilisation exclusive de la carte bancaire est/sera un levier pour nous fliquer totalement..mais aussi pour nous arnaquer un peu plus (à l’image du paiement par carte bancaire lors de votre plein d’essence via un guichet automatique- blocage de 98€ sur votre compte pendant quelques jours meme si vous n’en prenez que pour 50€). Ne soyons pas naïfs. LA guerre entre le monde de la finance et les peuples est d’ores et déjà engagée.

    http://www.economiematin.fr/news-etat-paiement-limitation-cash-liquidesPourquoi les gouvernements détestent l'argent liquide

    http://lesakerfrancophone.net/les-banquiers-planifient-en-secret-une-reunion-a-londres-sur-la-fin-du-cash/

    The War on Cash advances


    votre commentaire
  • Vous savez, la première question que se pose tout fin limier : "à qui profite le crime", bon on peut aussi dire ça plus savamment en termes marxistes ! Bref petite question innocente : à qui appartiennent tous les grands "mass-médias" ?

    Poser la question c'est y répondre ! j'espère que vous êtes au courant (sinon mettez-vous au courant tout de suite il y a urgence !!)

    Amors allez vous étonner que tous ces fameux "mass-médias" disent pis que pendre de François Asselineau

    Allez écoutons ce monsieur, qui nous rappelle quelque vérités de base, après tout devient tellement plus clair .....

    https://www.youtube.com/watch?v=HtvlSVZnnvE


    votre commentaire
  • *

    l'UPR fait s'exprimer ce que la France a de meilleur en elle


    votre commentaire
  • un jour Dieudonné sera dans les livres d'histoire -  qu'est-ce qu'on parie ?! - comme Béranger (les Valls de l'époque - une sacré bande de cons eux aussi ! - qui l'avaient mis en prison n'ont fait que le rendre encore plus populaire, et les gens se sont cotisés pour payer ses amendes et lui envoyer des bouteille de bon vin dans sa cellule) ou comme Pierre Dac (à l'époque, 1942, les autorités françaises le considéraient comme un propagandiste des terroristes gaullistes n'oubliez pas)

    (et il a plus de talent qu'eux !)

     

     

    https://www.youtube.com/watch?v=T99ZmNN_-po

    https://www.youtube.com/watch?v=t1XNrYN5sHY

    https://www.youtube.com/watch?v=8849bRhEZ5Y

    https://www.youtube.com/watch?v=FzoZSn9IQFM

    https://www.youtube.com/watch?v=EtTpdXKTJw0

    etc, etc

    comme il dit on a la sensation de vivre un moment historique, c'est mieux que la chute du mur de Berlin.

     


    votre commentaire
  • je ne sais pas si vous avez remarqué mais quand c’est sortit pour la première fois ça s’appelait « déclaration des droits de l’homme et du citoyen » ! maintenant le bidule onusien auquel on se réfère constamment ne parle que des droits de l’homme, point ! Exit les citoyens !
    Ça c’est pas innocent du tout.
    Cette idéologie « droit-de-l’hommiste » que certains critiquent, est en effet assez louche, et bien légère ! La lutte des classes n’y est pas incluse, en particulier. C’est surtout une tentative de « noyer le poisson » de donner au public l’illusion qu’ils ont un idéal, qui garanti, quoi au fait ? Vu le nombre de choses qui n’y sont pas on a des doutes! … Et qui très significativement ne reprend pas ce qui en était indissociable en 89 "et du citoyen", et pour cause ! On ne garantit plus de droits de citoyens maintenant, car les citoyens on veut les réduire à l’état de troupeau, réserve à main d’oeuvre pas chère et bien précaire, masse de consommateurs, pour faire marcher le marché, qu’on endette et qu’on fait tenir tranquille à coup de titytainment (et de flics, et de fichage orwellien), bien normalisés et bien culpabilisés (religieusement !) à coup de devoirs « citoyens », on est loin des droits !

    http://www.bastamag.net/Avec-les-nanotechnologies-nous

     


    votre commentaire
  •  

     

    http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/france-italie-les-communistes-pour-186261

    Quand il n’y a plus de parti communiste, les travailleurs trinquent. C’est vrai en France, c’est vrai en Italie. Et c’est bien pour cela que le monde va mal.


    votre commentaire
  • De nos jours les gens de plus en plus ressemblent aux touristes que j'ai vu à Diu :
     ces grand jeunes hommes (peut-être femmes aussi, c’est difficile à distinguer) néerlandais ou
     anglo-saxons, ou allemands, ou américains, je ne sais plus. Ces gens immenses, osseux, et à
     peu près aussi expressifs que des congélateurs rangés dans une salle d’exposition! avec un air
     à peu près aussi humain que des piquets de parking, qui se déplaçaient,
     faisaient des choses, il leur arrivait même très, très rarement d’échanger quelques mots, l’air
     totalement absent, indifférent, glacés, aussi insipides que de l'air conditionné, plus
     qu’indifférents; en principe s’ils étaient venus en Inde ça devrait être parce qu’ils aimaient ça ?
     mais non apparemment ils n’éprouvaient pas le moindre plaisir à être là (ni à quoi que ce soit
     d’autre d’ailleurs), ni le moindre interêt pour ce qu’il y avait autour d’eux, ni la moindre curiosité,
     froids, fonctionnels, absents, comme on apprend aux policiers, aucune communication, car ils
     étaient ensemble, peut-être même en couple, en tous cas entre amis, et apparemment ils
     n’éprouvaient pas le moindre plaisir à être ensemble, zéro ! (quand à la tendresse, n'en parlons
     pas!) à peu près aucun échange, aucune discussion, la chaleur humaine à peu près égale à la
     température de surgélation à –18 ! On se demandait vraiment qu’est-ce qu’ils foutaient là!
     Pourquoi ils avaient dépensé tout ce fric pour être là.


    votre commentaire
  • Ce document, en deux parties,  

    Voilà, voilà

     

    Ce document, en deux parties, cette image et la suivante, vient d'un livre : La Vérité (en gros caractères !) sur la législation française actuelle en matière de répression des fraudes du beurre et du lait" par Auguste Eloire, docteur vétérinaire, qui date du début du siècle.

    Maintenant vous vous souvenez certainement de la campagne hystérique que les gouvernements ont mené il y a qq années (en 2001) parce qu'il y avait une épidémie de fièvre aphteuse, les dizaines de milliers de vaches qui ont été massacrées - on aurait dit Katyn ! - et brûlées à cause de cas (des vaches saines dans leur presque totalité) simplement parce qu'on avait trouvé une vache atteinte dans la ferme où elles se trouvaient !

    Comme s'il s'agissait d'une maladie mortelle et abominable, la peste noire ou qq choses comme ça.

    Et les fermes barrées par des chaînes interdisant le passage (je me souviens j'ai vu ça lors de notre voyage en mars 2001 aux Pays-bas)

     

    En fait, et là je me souviens très bien aussi, de ce que me racontait ma mère qui était fille d'agriculteur et a bien connu la vie de ferme d'avant 40, autrefois, non seulement on ne prenait pas de mesures prophylactiques aussi extrêmes, mais même la vache atteinte on ne la tuait pas, on essayait de la soigner. Et on la trayait. C'est tout juste si on évitait de boire son lait, c'est tout.

    Et les gens n'en mourraient pas !

    Et c'est ici qu'intervient ce document : même on commercialisait le beurre fait avec le lait de ces vaches !

    Et c'était considéré moins "problématique" que de frauder en "coupant" le beurre avec de la margarine. Lisez ce texte, l'auteur est tout de suite soulagé et l'agriculteur innocenté quand il s'avère que, "ah ! ce n'était que ça ! bon ! pas de quoi fouetter un chat" son beurre était fait avec du lait aphteux (et il le vendait).

     

    (en fait l'hystérie prétendument hygiéniste, des années actuelles, était d'origine ECONOMIQUE (.....) on peut soigner les vaches aphteuses, et même les guérir, mais ..... ça coûte cher ! et pendant ce temps là on ne peut pas vendre le lait, ça fait baisser la rentabilité de l'élevage

    voilà voilà .... )


    votre commentaire

  • votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires