• https://odysee.com/@Croissantdelumi%C3%A8re:2/Responsable-Pfizer-1:e?

     

    et n'oubliez pas de boycotter tous les immondes sites totalitaires capitalistes hypocrites et cyniques qui vous imposent des cookies, ce sont des merdes et ce sont EUX qui ont habitués les français à se conduire en collabos soumis et passifs, ce sont eux qui pavent le FASCISME !

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • les sondages pour les régionales sont affligeants, on nous donne les prévisions pour

    liste LR, etc etc = la droite traditionnelle

    la liste FN (RN officiellement) = La droite démago

    la liste majorité présidentielle ( LREM etc)= la droite totalitaire

    la liste PS EELV etc etc := la droite des bourgeois « BOBO »

    une liste FI PCF = le centre-gauche européiste (en général pas plus de 4 %)

    la liste LO =gauche (mais sans programme, sans même d’analyse marxiste et au maximum 2 % ou moins!)

    rien que de la droite ! Choisir entre la peste et le choléra ! Il n’y a plus de gauche en France.

    Quand à la Liste du CNR républicain humaniste Libération de Florian Philippot elle n’est présente que dans le PETIT-EST …

     

    et en plus le droit de vote a été enlevé à ceux qui ne respectent pas  l'obligation du salut nazi ! euh, je veux dire  du port du masque de rhinocéros !

    Partager via Gmail

    votre commentaire


  • c'est fini leurs crimes et leur arrogance et leurs mensonges, comme dans 1984 d'Orwell  :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_et_pratique_du_collectivisme_oligarchique

    comme lors de leur premier essai raté de 2009, que seule la noble et héroïque Jane Bürgermeister avait su détecter : (lien à la vidéo) https://odysee.com/@MedicosPorLaVerdad:0/Jane-Burgermeister:2

    maintenant les survivants du fascisme 1.0 tirent des comparaisons et se lèvent :

     maintenant, j'ai assez souvent fait appel à la relecture de MARX, ben cette fois-ci je vais présenter la choses du point de vue CHRETIEN :

    si on veut chercher des principes religieux, on le peut comme ça : le fascisme, dont la vague totalitaire et capitalistique-médiatique actuelle n'est qu'un nouvel avatar, j'espère que vous commencez à la comprendre ! - le fascisme 2.0 - est essentiellement, seul Zygmunt Bauman a eu le courage de le voir, ce à quoi conduit "l'esprit de la modernité", "quand il n'y a rien qui l'arrête".

    voilà ! cette hubris techniciste devient psychotique et criminelle en particulier quand elle devient AMORALE.

    Or qu'est-ce qui est anti-amoral, et peut seul brider les dérives de l'esprit de la modernité ? la morale bien sûr, MAIS pas n'importe quelle morale  ! pour ne pas quitter l'incontournable Zygmunt Bauman pas "la morale des sociologue" surtout pas ! c'est elle qui a persuadé les membres des forces nazies, qu'il était de leur devoir d'obéir, et au allemands (comme aux français macroniens aujourd'hui !) qu'il était solidaire de bien porter le masque, pardon ! je veux dire de faire bien le salut "Heil Hitler !" non, je parle de la morale de par exemple Giuseppe Belvedere (si vous ne le connaissez pas regardez les vidéos qui lui sont consacrées), pour moi Giuseppe Belvedere est le paradigme de l'anti-fascisme ( le vrai !). Or cette morale c'est celle que le Christ a préché dans le Sermon sur la Montagne (et ce n'est pas n'importe quelle morale conformiste de français-moyen ! non  ! pas du tout !  relisez ! et lisez aussi "Le Médecin de Campagne" de Balzac, la Dr Benassis et son "transfert vers Aiguebelle" - j'ai fait un billet là-dessus - ça aussi ça donne à penser !).

    Ce qui fait (nous y voilà  la conclusion du raisonnement !) que lorsque Churchill a , le 18 juin 1940 (si si ! le même jour que DG) devant les Communes dit que la guerre qui s'annonçait pour la G-B devenue seule, c'était la défense des valeurs chrétiennes, ben ! il avait pas tort ! je suppose que avez assez d'élément pour comprendre ce que je veux dire

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Marx nous avait dit que les exploiteurs avaient dans un premier temps réduit ceux qui font le travail pour eux au statut d'ESCLAVES, c'était l'esclavage antique, puis à celui de SERFS, ce fut le servage médiéval, puis à son époque ce fut au sort de prolétaires, réduits sous le couvert de la "LIBERTE" libérale à la misère et la répression policière. Mais ce qu'il n'avait pas vu - forcément ! - c'est que après  allait revenir une nouvelle ère d'esclavage ! à l'aide des innovations technologiques récentes, caméras de vidéosurveillance, téléphones portables, puces RFID, QR-codes, argent électronique (avec suppression de l'argent liquide, masque covidique (lequel remplace en fait l'obligation du salut "Hei Hitler !" imposé de 1933 à 1945, et accepté passivement par de "bons citoyens", bien décents, et biens , solidaires.)  censure systématique de toute pensée libre, rationnelle et critique.

    Bref nous revoici dans une nouvelle ère d'esclavage pour tous, c'est ce qu'explique ici Jean-Jacques Crèvecoeur

    https://www.santé-pour-tous.ch/images/videos/Le%20bon%20vieux%20temps%20de%20l%20esclavage%20est%20de%20retour.mp4

    dans une vidéo que je vous conseille de télécharger, regarder, méditer, et partager.

     

    et maintenant écoutez cette survivante de l'Holocauste nous décrire ce qu'était devenu la vie des juifs dnas la société nazie.

    ça ne vous évoque rien ? d'actuel ? ou du futur proche ?

    https://odysee.com/@LiBERTY_VOICE:b/Humain-Souverain---HOLOCAUSTE-2.0:7

    "Ils veulent finir ce que Hitler a commencé ("l'esprit de la modernité, quand il n'y a rien qui l'arrête", souvenez-vous de Zygmunt Bauman), Hitler ne se souciait que de l'Europe, et de se constituer un empire colonial sur la Russie, eux ils veulent asservir et déshumaniser l'humanité entière.

     et n'oubliez pas ; les sites qui imposent des cookies sont de la MERDE du capitalisme totalitaire et les prodromes du fascisme ! c'est comme ça qu'on vous HABITUE à lacceptation et à la SOUMISSION

    https://www.etresouverain.com/2021/06/07/kla-tv-david-icke-le-danger-mondial-actuel-ne-sappelle-pas-covid-mais-fascisme/

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    plusieurs recours judiciaires à son encontre

    liste des recours en cours :

    et n'oubliez pas de pratiquer un boycott strict des commerces qui pratiquent ce "pass" ! il y a des sites et des réseaux pour coordonner les action, dont un créé par Florian Philippot, seul politicien qui prenne la défense des valeurs humanistes, républicaines, et sociales (il réclame dans son programme la NATIONALISATION DU SECTEUR BANCAIRE, comme en 45),

    Boycott ! c'est une guerre civile ! comme en 40-44 !

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • vidéo sur comment ils font en Belgique :

    https://odysee.com/@Croissantdelumi%C3%A8re:2/L'islam-Et-Le-Christianisme-Entrent-En-R%C3%A9sistance-Contre-Les-Vaccins-Arn-1:4

    remaquez il y a aussi les "accidents" les "suicides" et autre méthodes comme ce qui est arrivé à HIROSHI HASEGAWA !

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • 8/6/2021 sur mon trottoir  dans la France Covidiste aktuelle : ach ! Enkôr une bonne allemante bien soumisse. Elle a bien son brassard à la croix gammée ; elle le porte roulé mais le garte pien sur elle pour pouvoir le montrer à la Gestapo si jamais elle rencontre une patrouille.

    Z’est gomme ça qu’on dresse les français pour les habituer à afoir une âme d’esclaves.

    En fait déjà depuis vingt ans on a fait ça aux fumeurs, c’était une psy-op, un test, et comme ils ont accepté bien gentiment à coudre eux-mêmes de leur petites mains une étoile jaune sur leurs vêtement, sous le regard bien-pensant des non-fumeurs haineux et méprisants, nos maîtres se sont dit « on peut y aller ! »

    et de votre côté dépêchez-vous de télécharger cette vidéo, et de la diffuser au maximum il ne faut pas baisser les bras, tout le peuple dot être à l'œuvre contre la grand capital fasciste :

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    bref c'est un remake de fascisme 1.0 des années 30 maintenant c'est le fascisme 2.0

    mais ça vise les mêmes intérêts de classe, la même maximisation cynique et criminelle du profit, et ça vient des mêmes dérives psychotiques créées par "L'esprit de la modernité" "quand il n'y a rien qui l'arrête" comme dit Zygmunt Baumann

    relisez les textes de l'époque d'abord, Marx, Brecht, Goebbels, puis ceux des Hitlers actuels, le dernier livre de Klaus Schwab par exemple, et les analyses du psychiatre Frédéric BADEL et du philosophe Michel Weber, et bien sûr le livre de Zygmunt Bauman "Modernité et Holocauste"

    Et écoutez les vidéos de Jean-Jacqiues Crèvecoeur, il est l'un de ceux qui ont le mieux compris

    rassemblez tous les éléments demandez-vous la question de tout bon conspirationiste (c'est à dire de tout esprit scientifique et rationnel et pas naïf) "à qui qui profite le crime ?"

    https://odysee.com/@LeTrublion:d/2020.06.29---Jean-Jacques-Cr%C3%A8vec%C5%93ur---La-th%C3%A9orie-du-complot-enfin-r%C3%A9v%C3%A9l%C3%A9e-(CDL44):3

    "

    quand au compôrtement de ceux qui acceptent de porter le masque, cette nouvelle forme du Salut "Heil Hitler! " imposé aux allemands à partir de 1933, il est soutenu par les mêmes ressorts psychologiques.

    Aussi méritent-ils le même mépris qu'on toujours mérité la merde ces éternels soumis et des collabos.

    Le Dr Louis Fouché veut panser les plaies du corps social français, et veux qu'on leur parler avec douceur, qu'on aie de la compréhension pour eux..... Mais moi ils me donnent seulement envie de vomir !!!!

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • regardez le Chili !le gouvernement  n'a cédé et ne s'est mis à parler au peuple gentiment, et à consentir une Constituante (qui travaille en ce moment, RENSEIGNEZ-VOUS sur ce qui se passe au CHILI) que une fois qu'il a eu PEUR. Le rapport de force il n'y a que ça, il faut comme le prédit François BOULO une Révolution en France, une vraie ! et comme l'a dit Juan Branco, il faut réfléchir aux moyens réalistes de préparer une insurrection, et une prise de pouvoir révolutionnaire du peuple  (en douce ! ne pas le clamer sur les toits, faire ça très concrètement mais aussi bien entendu secrètement, pas question de le clamer sur INTERNET !)

    et n'oubliez pas : les sites qui imposent des cookies sont de la MERDE du capitalisme totalitaire

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • ne vous laissez pas rebuter par les récitations coraniques en arabe au début ! en fait ce qu'il dit dans cette vidéo est très marxiste ! c'est la lutte des classes, le racisme social, mais aussi l'hubris des puissants ("tout pouvoir corrompt tout pouvoir absolu corrompt absolument" le pouvoir rend fou, et l'argent donc rend cynique et fou, et  ce que Zygmunt Bauman appelle "l'esprit de la modernité" "quand il n'y a rien qui l'arrête"

    https://odysee.com/@Croissantdelumi%C3%A8re:2/L'islam-Et-Le-Christianisme-Entrent-En-R%C3%A9sistance-Contre-Les-Vaccins-Arn-1:4

    cette vidéo regardez-la, méditez-la, enregistrez-la, rediffusez-la expliquez-là à vos parents, amis, inconnus !

     

    et n'oubliez pas : les sites qui imposent des cookies sont de la MERDE du capitalisme totalitaire

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • honneur à lui , il a compris, comment se fait-il que cette vidéo soit si peu vue, elle mériterait un million de vues.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

     

    "NOUS NOUS SOMMES adapté à une vie qui totalement innacceptable !" nous rappelle Jean-Jacque Crèvecoeur

    Et j'ajoute ; ET nous avons eu TORT, dès le début !!  (dès le moment, en 1978 quand on nous a supprimé les contrôleurs à la sortie des gares - logique capitalo ! suppression des emplois = profits en plus - et CHOMEURS EN PLUS ... et NAIRU en plus - pour les remplacer par des bornes électronique "contrôlez-vous vous-mêmes" ! (bénef ! je vous ai dit ! )  "mais si jamais vous ne le faîtes pas alors vous serez considérés comme des CRIMINELS et arrêtés par la police ! " .

    LEs gens comme la grenouille dans la marmite ont trouvé ça bien, et ont diligemment obéis (comme pour les interdictions des juifs, non , pardon ! des fumeurs ! ) comme les bons allemands quand on les a obligés de lever le bras et de faire "Heil Hitler!' pour ne pas être considérés comme des criminels.

    Dès le début C'est ça le problème

    innacceptable aussi était de fermer les églises, comme on nous a fait dans les années 90. et ainsi de suite, les caméras, les payement électroniques, les vigiles privés des hypermarchés, etc, etc

    Regardez et méditez sa vidéo n° 90, lien ci-dessous :

    https://odysee.com/@DouxReveur:3/CDL90---Du-d%C3%A9sespoir-%C3%A0-la-b%C3%A9atitude:8

     

    Le problème pour les gens nés dans les années 50 et qui se révoltent devant tout ce qu'on nous fait, toutes les dérives et dégradations de la société actuelle est que la jeune génération, née après 1990, elle n'a jamais connu rien d'autre ! les jeunes  ne peuvent même plus comparer avec la France des années 50 et 60 et s'épouvanter de tout ce qu'on a perdu depuis.
    (Cette génération, et bien, elle va mourir - c'est la mienne - et après il ne restera plus rien, il faudra demander aux historiens ou regarder les vieux films , les vieilles chansons, lire les vieux romans, etc.)

    Ils sont nés sous les caméras de vidéo-surveillance, le chômage, et les bavures policières, les innombrables obligations, privations , "devoirs" et interdictions qu'on nous impose sous le nom de "citoyenneté", et ils pensent que c'est normal !!

    et ils ne sont même pas choqués qu'on fasse tatouer les animaux, comme les nazis tatouaient les déportés d'Auschwitz, et qu'on rende ça obligatoire !!!

    et ils sont nés dans une France où toutes les églises sont fermées, ils ne savent pas que des églises normalement c'est ouvert, normalement !

    Toutes choses, et bien d'autres encore, qu'en 1960 personne n'aurait jamais, au grand jamais imaginé que ce serait un jour seulement envisageable !!!

    etc, etc, c'est valable pour plein de domaines, et de nouvelles technologies et pratiques (et propagandes, et conditionnement des gens) de ce que Sylvain Timsit a nommé le Libéral-Fascisme.


    ils n'ont pas connu la société civilisé (ni la lutte syndicale ! ni la sécurité de l'emploi, ni l'échelle mobile des salaires) qu'on avait alors, ni les café-hôtel qu'il y avait partout, des magasins partout, des enfants partout, des lignes d'autocars jusque dans le moindre village, des services publics partout, des caméras de vidéo-surveillance nulle part !

     

    c'était aussi une époque de liberté et de convivialité pour les enfants, comme on le voit décrit dans les aventures de Mafalda ou de Boule et Bill, un temps où le monde était à eux  « Je me sens bien dans les rues, les chemins. Peut-être que cela vient de l’enfance, dans ces maisons où il n’y avait pas de séparation entre le dedans et le dehors. On entrait, on sortait comme on voulait. On entrait à nouveau sans prévenir personne, sans protocole d’accord, d’accueil ou de départ. Nous, les enfants, on était tout le temps dehors. On changeait souvent de maison, ce qui fait qu’on n’en habitait aucune. Le monde était à nous. »


    Ils n'auront plus les velléités de révolte, car ils ont été éduqués à la soumission, l'ont intériorisée, et ne savent pas qu'on peut vivre autrement.     

    et c'est pourquoi on assiste au "spectacle obscène d'une population soumise et indifférente"

    et c'est pourquoi on peut lire,  conséquence, "pour l’imposer aux jeunes générations dépolitisées qui n’ont pas l’air de comprendre ce qu’il va leur arriver à eux mais qui est épargné aux plus anciens qui résistent trop.

    Oui les anciens résistent, car ils ont grandi dans une époque où on et était encore libres ( et la France équipée jusque dans le moindre village), et respectés, et debouts, et où on ne se laissait pas faire avec autant de "citoyenneté", comprenez : de soumission.

    MAIS quand on  discute avec des "jeunes" (même des pas trop jeunes, des qui sont nés après 1970 on dira)      c'est abominablement affolant ! comme j'ai dit ils ne se rendent pas compte de tout ce qu'on a perdu, ils ont grandi dans une société transformé en camp de concentration où on leur a appris à être soumis, burrés de contrôles à chaque pas un monde où tout est interdit censuré, et déshumanisé, ET QUI PENSENTQUE C'EST NORMAL !!! qui ne peuvent pas regretter ml'état  de CIVILISATION, et de REPUBLIQUE digne de ce nom qu'ils n'ont plsu connus, en en plus ils ont subit une telle décérébration culturelle !  on les a désappris à réfléchir. Par exemple les travailleur, qui autrefois étaient politisés et avianet au moins quelques notion de marxisme et de lutte des cases, sont maintenant devenus primaires qu'on pousse à voter Front Natiolnal,parcequ'on les a désappris à réfléchir et à identifier lesproblèmes ! Deme e qu'on a désappris aux jeunes de se révolter, il ne reste plus que les vieux qui savent encore être rebelles !  quelle sinistre société de zombies ! !!!

    et maintenant c'est encore pire (quand on laisse faire de telles tendances c'est TOUJOURS de pire en pire. retenez les adages latins : Principiis obsta, et Finem respices !!)

    imaginez si nos futurs enfants grandissent dans un enfer totalitaire comme celui que nous veulent les covidofascistes qui nous gouvernent ! ils penseront que c'est la normalité !!!!

    le nazisme quand il s'installe dans les têtes et les pays, c'est toujours "pour toujours" (sauf quand intervient une guerre mondiale, gagnée à Koursk et Stalingrad, ne l'oublions pa, mais ici qui nous sauvera ? personne ! et les français n'ont plus l'esprit de résistance qu'ils avaient en 40-44 ils sont devenus des veaux biens "citoyens" comme on leur a entonné dans la tête, comme des allemands qui font bien sagement leur salut nazi ! et dénoncent leurs voisins qui écoutent Radio-Londres !)

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • https://ruclip.com/video/mlsCliN00Wg/sous-citoyens-bonjour-seconde-tentative-suite-%C3%A0-censure-abusive.html

    resouvenez-vous de l'interview "au défi de la vérité" de Jean-Jacques Crèvecoeur chez France-Soir, souvenez-vous, si vous ne l'avez déjà fait de lire le livre de Michel Terestchenko "Un si fragile vernis d'humanité" - et pensez à Giuseppe Belvedere, ce héros qui a accepté de sacrifier toute sa vie, il est devenu un SDF insulté de partout, car lui aussi il "ne pouvait pas faire autrement" la vie n'aurait pas mérité d'être vécu.

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • https://echelledejacob.blogspot.com/2021/03/schwab-beaucoup-dentre-nous-se.html

    Schwab : « Beaucoup d’entre nous se demandent quand les choses reviendront à la normale. La réponse est : jamais ! »

    « Celui qui dirige la peur des gens devient le maître de leurs âmes » – Nicolas Machiavel, Le Prince

    c’était également là la théorie de GOERING,il l’a avoué à Nüremberg.

    « Soyez résolus à ne plus servir et vous voilà libres ! »   Cette maxime de La Boétie doit devenir pour nous tous le meilleur antidote au projet eugéniste de Klaus Schwab dont le livre Covid-19 : la grande réinitialisation se veut le bréviaire et la feuille de route d’une prise d’otage mondiale qui a commencée, afin de soumettre les peuples dans une dictature sanitaire avec le Covid-19 pour mettre en œuvre la grande réinitialisation du capitalisme.

    Qui est Klaus Schwab ? Il est né en Allemagne à Ravensburg en 1938 et est le dirigeant fondateur du Forum de Davos (WEF) qui rassemble depuis 1971 le gratin de l’élite économique mondiale, mais aussi, politique, financière et des médias, à l’image d’autres organisations plus informelles que sont le Bilderberg ou la Trilatérale, rassemblant chaque année des décideurs internationaux parmi lesquels Jacques Attali, Christine Lagarde, Bill Gates, Jeff Bezos ou David Rockefeller. « L’existence de ces organisations pose pourtant des questions aussi essentielles que : est-il possible de répondre aux défis de notre temps avec des appareils de coordination contrôlés par des élites aussi restreintes ? Élites uniquement sélectionnées en vertu de leur pouvoir et de leur richesse, qu’elles appartiennent à quelques pays seulement, ne sont élues par personne, ni déléguées par aucune autorité publique et sont inspirées par le dogme du marché autorégulé ».1

    Seulement voilà, le dit marché autorégulé donne des signes de faiblesse depuis quelque temps. La crise des subprimes de 2008 montre à quel point une gestion confiée à un groupe restreint et aux favorisés du marché est porteuse de chaos. « Ce système de création monétaire kafkaïen voulant que l’argent soit créé à partir de dettes et d’intérêts qui nous obligent mécaniquement à générer perpétuellement de nouvelles dettes plus grandes que les précédentes est à bout de souffle. Un système d’esclavage financier qui porte en lui les germes de l’autodestruction, puisqu’une dette en constante augmentation exige une croissance en constante augmentation et donc des émissions de CO2 toujours plus grandes »2. Pour éviter la surchauffe qui ne peut mener qu’à un effondrement généralisé de tout le système financier dans son ensemble, Klaus Schwab et ses affidés ont imaginé un scénario de décroissance accélérée appelé grande réinitialisation, ou « grand reset » et qu’ils s’appliquent à mettre en œuvre aujourd’hui avec le Covid.

    De même que ce sont les États, donc les peuples, qui ont sauvé les banques de la faillite lors de la crise des subprimes de 2008, ce sont à nouveau les peuples qui sont mis à contribution pour éviter le naufrage financier suite à la dérégulation financière débridée de la mondialisation dont la dette devient aujourd’hui insoutenable. La décroissance voulue par Schwab passe donc par la mise au pas des peuples en leur imposant de gré ou de force une dictature sanitaire en agitant la peur d’un virus pour endiguer toute croissance de la consommation et saper des pans entiers de l’économie jugés non essentiels : culture, tourisme, restauration, PMI-PME, le point commun de ces secteurs économiques étant qu’ils utilisent tous, entre autre, la monnaie papier pour leurs règlements, monnaie que veulent faire disparaître les grands argentiers de la planète pour faire advenir la monnaie cryptée pour mieux tracer et contrôler la population à l’image de ce qui se fait déjà en Chine.

    Cette prise d’otage des peuples s’inscrit dans un scénario planifié en deux temps simultanés :

      •  

    Tout d’abord l’intrusion de la fraude dans l’élection américaine en mettant tout en œuvre pour exclure la réélection de Donald Trump dont le premier mandat a favorisé une croissance de 2,5%, inédite depuis longtemps aux États-Unis. Le corollaire de cette croissance est que la dette déjà insoutenable de l’économie américaine s’est littéralement envolée. Donald Trump a certes bénéficié d’un héritage très positif, mais il est parvenu à faire en sorte que l’expansion se poursuive. Avec un chômage de 3,5%, au plus bas depuis 50 ans jusqu’à la crise du Covid, la réélection de Donald Trump semblait assurée. C’était sans compter sur la volonté d’en finir des mondialistes avec l’administration Trump : les 6 swing states ont basculé comme par miracle dans le camp du challenger démocrate Joe Biden. Aujourd’hui, il apparaît indéniablement que ces élections ont été entachées de fraudes massives pour faire élire le candidat démocrate, les innombrables preuves compilées par l’avocate Sidney Powell étant accablantes.

      •  

    Ensuite, la deuxième mise au pas des peuples, la plus effrayante et la plus cauchemardesque par son ampleur et sa solution finale, passe par la création d’une peur collective planifiée et entretenue par la scénarisation de la contagion d’un virus à l’échelle planétaire : le Covid-19.

    Ce virus à la létalité de 0,05% dont ont doit rappeler qu’il n’est ni plus ni moins mortel que celui de la grippe saisonnière.

    Malgré tout, ce que l’on appelle dorénavant « la grande pandémie du Covid-19 » n’est rien d’autre qu’un scénario monté de toutes pièces par Klaus Schwab, le tout relaté en détail dans son livre3,

    (le Mein Kampf du capitalsme actuel – le premier était déjà la planche de salut du capitalisme allemand, ET DE SES PRETEURS ANGLO-SAXONS!! souvenez-vous de la réunion du 20 février 1933 des grands patrons allemands au siège de la présidence du Bundestag …. )

    pour tétaniser les peuples par la peur afin de mettre en scène son grand reset de l’économie mondiale. À tel point que ce scénario a fait l’objet dune répétition générale en 2019 au Forum de Davos que l’on peut trouver en ligne sur la chaîne YouTube du WEF sous le titre « We ran a massive viral pandemic simulation. Here’s what we learned about managing Coronavirus » (« Nous avons testé une simulation de pandémie virale. Voici ce que le management du Covid nous a appris »). Il suffit de lire tous les commentaires de cette vidéo de 3 minutes pour voir que personne n’est dupe : il ne s’agit ni plus, ni moins qu’une manipulation de grande envergure.4Tout avait déjà été prédit par le gourou Jacques Attali dès 2009 dans un article messianique publié par L’Express et intitulé « Avancer par peur »5, où il affirmait que « l’humanité ne pouvait évoluer significativement que lorsqu’elle a vraiment peur et que seule une « pandémie » majeure ferait surgir la prise de conscience d’un altruisme (!) pour jeter les bases d’un véritable gouvernement mondial ».

    Publié en juillet 2020, le livre de Klaus Schwab Covid-19 : la grande réinitialisation n’est rien d’autre qu’un programme économique et politique totalitaire qui se propose d’avancer « des conjectures et des idées sur ce à quoi le monde post-pandémique devrait ressembler ». Le plus étonnant est que Schwab admet que le Covid-19 est « l’une des pandémies les moins meurtrières que le monde ait connues au cours des 2.000 dernières années », ajoutant que « les conséquences du COVID-19 en termes de santé et de mortalité seront bénignes par rapport aux pandémies précédentes ». Il continue : « Cela ne constitue pas une menace existentielle, ni un choc qui laissera son empreinte sur la population mondiale pendant des décennies ». Et pourtant ! Incroyablement, cette maladie « bénigne » est simultanément présentée comme l’occasion unique d’un changement sociétal sans précédent, sous la bannière de « La Grande Réinitialisation » ! [l’incendie du reichtag c’était pareil! Un des moins graves incendies produits par des communistes, en rien une réelle menace, a été utilisé comme prétexte à une grande psy-op sur le peuple allemand, à se faire accorder les Pleins Pouvoirs (avec le vote du Centre Catholique ….) à la rafle de tous les communistes et la création du premier camp de concentration pour les y enfermer, et bref tout ce qui s’est suivi!]

    [Schwab place ainsi le Covid-19 dans une longue tradition d’événements allant de la peste noire du Moyen-Âge au 11 septembre 2001 en passant par la seconde Guerre mondiale qui ont facilité des changements soudains et significatifs dans nos sociétés. Il invoque ainsi « La seconde Guerre mondiale qui a été la guerre de transformation par excellence, déclenchant non seulement des changements fondamentaux dans l’ordre et l’économie mondiale, mais aussi des changements radicaux dans les attitudes et les croyances sociales qui ont finalement ouvert la voie à des changements radicalement nouveaux des politiques et des dispositions du contrat social ».

    Il ajoute qu’il « existe évidemment des différences fondamentales entre une pandémie et une guerre, mais l’ampleur de leur pouvoir de transformation est comparable. Les deux ont le potentiel d’être une crise transformatrice aux proportions auparavant inimaginables. C’est notre moment décisif », pavoise-t-il. « Un nouveau monde émergera ». « Le bouleversement sociétal déclenché par le COVID-19 durera des années, voire des générations ».

    « Beaucoup d’entre nous se demandent quand les choses reviendront à la normale. La réponse est : jamais ! » Les industries de la restauration, du tourisme et de la culture, mais aussi les petits commerces savent à quoi s’en tenir désormais.

    Le ton est donné : « Des changements radicaux d’une telle ampleur sont tels que certains experts ont évoqué une ère “avant le coronavirus” et “après le coronavirus” ».

    Tous ces commentaires montrent une seule et même chose : Schwab (le nouveau Adolf H.) se veut le grand architecte de cette pandémie planifiée par lui et ses acolytes pour mettre en place le grand reset. Comment Schwab et ses amis milliardaires peuvent-ils imposer leur société dystopique au reste d’entre nous ? La solution est le lavage de cerveau par la propagande implacable débitée en copié-collé par les grands médias occidentaux, mais aussi les GAFAM, verrouillés par une oligarchie financière aux mains d’une poignée de multi-milliardaires pour instiller la peur du virus durablement.

    Schwab est évidemment déterminé à faire tout ce qui est en son pouvoir non négligeable pour réaliser son monde eugéniste [l’eugénisme était aussi le point le plus central du nazisme] et transhumaniste de la surveillance, du pouvoir, et du profit exponentiel. Il proclame : « Le fait qu’il soit maintenant beaucoup plus facile de manipuler avec précision le génome humain dans des embryons viables, signifie que nous sommes susceptibles de voir l’avènement de bébés sur mesure qui possèdent des traits particuliers ou qui sont résistants à une maladie spécifique ». [c’était déjà le grand rêve des Mengele et compagnie!]

    Une section entière de ce livre est consacrée au thème « Modifier l’être humain », ravalant les dystopies 1984 et Le meilleur des mondes à celui des bisounours. Ici, Schwab bave sur « la capacité des nouvelles technologies à devenir littéralement partie de nous » et évoque un futur cyborg impliquant « des curieux mélanges de vie numérique et analogique qui redéfiniront nos natures mêmes ». Il écrit : « Ces technologies fonctionneront dans notre propre biologie et changeront notre interface avec le monde. Ils sont capables de traverser les frontières du corps et de l’esprit, d’améliorer nos capacités physiques et même d’avoir un impact durable sur la vie elle- même ». Aucune violation ne semble aller trop loin pour Schwab, qui rêve de « micropuces implantables actives qui cassent la barrière cutanée de notre corps », de « tatouages intelligents », de « calcul biologique » et « d’organismes sur mesure capables de lire dans nos souvenirs » (!)

    Il est ravi d’annoncer que « les capteurs, commutateurs de mémoire et circuits peuvent être codés dans des bactéries intestinales humaines communes », que « les dispositifs implantés aideront aussi à communiquer des pensées exprimées verbalement via une puce numérique intégrée, et des pensées ou des humeurs potentiellement non exprimées en lisant les ondes cérébrales ».

    La « biologie synthétique » est à l’horizon dans le monde de Schwab, donnant aux chefs du capitalisme technocratique mondial « la possibilité de personnaliser les organismes en écrivant de l’ADN ». C’est sur quoi certains labos s’ingénient à travailler dès à présent avec les « vaccins » ARN. L’idée même des neurotechnologies, dans lesquelles les humains auront des souvenirs entièrement artificiels implantés dans le cerveau suffit à nous donner la nausée, tout comme « la perspective de connecter notre cerveau à la réalité virtuelle via des modems corticaux, des implants ou des nanorobots ». Le Covid-19 sert parfaitement les objectifs de Schwab d’asservissement des peuples, car l’urgence immédiate qu’il présente permet de précipiter l’ensemble du processus sans examen minutieux et sans aucune considération éthique. Ainsi : « Notre peur persistante et durable d’être infectés par un virus COVID-19 ou un autre accélérera la marche implacable de l’automatisation. De nouvelles réglementations resteront en place ». Il ajoute : « L’impératif actuel est de propulser, quoi qu’il arrive, « l’économie sans contact » et la volonté ultérieure des régulateurs de l’accélérer signifie que l’on est sans tabou ». (!)

    « Bon nombre des comportements technologiques que nous avons été forcés d’adopter pendant la détention (!) deviendront plus naturels grâce à la familiarité. Au fur et à mesure que les distanciations sociales et physiques persisteront, l’appui sur les plateformes numériques pour communiquer, travailler, demander conseil ou commander quelque chose va petit à petit gagner du terrain sur des habitudes autrefois ancrées ».

    (c’est pourquoi la campagne anti-tabac qu’on nous a martelé hystériquement depuis 30 ans était sans doute un TEST, ils voulaient voir si ils allaient pouvoir détruire tout un plan de la culture humaine et de la liberté des individus jusqu’à les convaincre à se soumettre, à avoir honte de soi, à obeir, et à raser les murs, ils ont réussi, ils ont vu, maintenant ils foncent!]

    « Le mouvement de l’entreprise ira vers une plus grande surveillance : pour le meilleur ou pour le pire, les entreprises surveilleront et enregistreront parfois ce que font leurs effectifs. La tendance pourrait prendre différentes formes, de la mesure de la température corporelle avec des caméras thermiques à la surveillance via une application de la manière dont les employés respectent la distanciation sociale ».

    Des mesures coercitives d’un type ou d’un autre sont également susceptibles d’être utilisées pour forcer les gens à prendre les « vaccins Covid » en cours de préparation, car derrière les « vaccins » se cache le traçage et la surveillance de masse de toute la population. On ne s’étonne donc pas qu’il insiste sur le fait « qu’un retour complet à la normale ne peut être envisagé avant qu’un « vaccin » ne soit disponible ». Il ajoute : « Le prochain obstacle est le défi politique de vacciner suffisamment de personnes dans le monde avec un taux de conformité suffisamment élevé malgré la montée des anti-vaccins ». Ceux-ci rejoignent ainsi la liste des menaces pesant sur le projet de Schwab, aux côtés des manifestants anti-mondialisation et anticapitalistes, des Gilets jaunes et de tous les engagés dans des « conflits de classe », « résistance sociale » et « réaction politique ».

    Mais comment Schwab envisage-t-il de faire face au « sombre scénario » des gens qui se soulèvent contre sa grande réinitialisation et sa quatrième révolution industrielle transhumaniste ? Quel degré de force et de mesures coercitives serait-il prêt à accepter pour assurer l’aube de sa nouvelle ère technocratique ?

    La question est effrayante, mais nous devons également garder à l’esprit l’exemple historique du régime du XXe siècle dans lequel Schwab est né. La nouvelle normalité nazie d’Hitler était censée durer mille ans, elle s’est effondrée 988 ans avant son objectif.

    Ce n’est pas parce qu’Hitler a dit, avec toute la confiance du pouvoir, que son Reich durerait un millénaire, qu’il en a été ainsi.

    Ce n’est pas parce que Klaus Schwab et ses amis disent que nous entrons maintenant dans la quatrième révolution industrielle et que notre monde sera changé à jamais, qu’il en est ainsi.

    Nous n’avons pas à accepter leurs propos alarmistes et leur conditionnement pour accepter leur dictature sanitaire et leur nouvelle norme. Nous n’avons pas à prendre leurs vaccins qui ne sont rien d’autre qu’une thérapie génique. Nous n’avons pas à les laisser nous implanter des puces numériques ou à modifier notre ADN. Nous n’avons pas à rester confinés ou marcher muselés et soumis, pour bientôt être piqués tels des poulets dans l’attente de l’abattoir de leur enfer transhumaniste. Nous devons dénoncer leurs mensonges ! Exposer leur agenda mortifère ! Refuser leur grand reset qui n’est rien d’autre qu’un populicide ! Rejeter leur idéologie toxique ! Résister à leur fascisme ! Klaus Schwab n’est pas un dieu, juste un homme âgé. Et ceux avec qui il travaille, l’élite capitaliste mondiale, dont Emmanuel Macron est l’apôtre le plus servile et zélé, sont peu nombreux. Leur vision transhumaniste est répugnante pour presque tout le monde en dehors de leur petit cercle et ils n’ont pas notre consentement pour la dictature technocratique qu’ils essaient de nous imposer.

    Tout cela pour tenter de sauver le néolibéralisme qu’ils ont fait prospérer au-delà de tout contrôle alors qu’il existait d’autres voies plus raisonnables et plus viables comme le Keynesianisme qu’ils ont systématiquement rejetées et balayées.

    C’est pourquoi, après tout, ils ont dû se donner tant de mal pour nous forcer à nous confiner et nous bâillonner [ sous des gueules de rhinocéros, comme dans la pièce d’Eugène Ionesco ! ]   sous le faux drapeau de la lutte contre un virus. Ils ont compris que sans la justification d’urgence par la peur, nous n’allions jamais accepter leur plan monstrueux.

    Mais la peur est en train de changer de camp : pourquoi le prochain Forum économique mondial aura-t-il lieu à Singapour et non pas à Davos, puis Genève comme prévu précédemment ? Ont-ils peur de notre pouvoir potentiel parce qu’ils savent que si nous nous soulevons, nous les vaincrons ? En réalité, si nous nous en donnons la peine, nous pouvons faire échouer leur projet avant même qu’il n’ait vraiment démarré. Pour preuve, le Dr Drosten, le conseiller virologue d’Angela Merkel est poursuivi par la justice allemande pour avoir faussé le protocole des tests PCR qui a amené les gouvernements à prendre des décisions de confinement ravageuses. En effet, en préconisant des valeurs de réglage CT au dessus de 30, les résultats des tests devenaient positifs avec des traces infimes de virus dans la plupart des cas, dans le but de continuer à alimenter la peur généralisée. Enfin, le Conseil d’État italien vient d’autoriser à nouveau l’hydroxychloroquine comme traitement du Covid-19, entravant ainsi la thérapie génique mortifère planifiée par Schwab.

    Aujourd’hui, il appartient à chacune et à chacun d’entre nous de lire le livre de Klaus Schwab qui jette les bases du monde cauchemardesque dans lequel on vient d’entrer si l’on veut savoir ce qui nous attend pour en sortir au plus vite. Quand il sera trop tard, on ne pourra pas dire qu’on ne savait pas. Car comme pour Mein Kampf, tout était déjà écrit.

    Comme l’a dit Emmanuel Macron, nous sommes bien en guerre, mais pas contre un virus : contre Klaus Schwab et ses soldats mondialistes qui veulent nous asservir par la dictature sanitaire et la thérapie génique pour éviter l’effondrement du néolibéralisme.

    Ce n’est pas aux peuples de payer les erreurs néolibérales d’une poignée de multi-milliardaires corrompus qui ont mis l’économie mondiale à genoux. Il y aura un tribunal de Nüremberg pour toutes celles et ceux qui auront participé à cette tentative de génocide mondial : politiques, économistes, financiers, gourous, médecins, chercheurs et autres apprentis sorciers des laboratoires pharmaceutiques.

    Nous devons gagner cette guerre idéologique par tous les moyens : judiciaire, médiatique, cyber et politique. Il y va de notre survie à tous et de l’avenir de nos enfants ! Nous sommes le peuple, nous sommes les 99%, et ensemble, nous pouvons reprendre dès demain notre liberté des mâchoires mortelles de cette machine infernale à broyer les humains et sauver la démocratie.

    Ce texte est une adaptation résumée de la traduction du remarquable article des journalistes dissidents du Guardian le 12 octobre 2020 :

      •  

    https://off-guardian.org/2020/10/12/klaus-schwab-his-great-fascist-reset

    source : https://nouveau-monde.ca/

    Jean-Michel Grau

    Le groupe Bilderberg, “l’élite” du pouvoir mondial, Domenico Moro, éditions Delga.

    Les esclaves de l’anthropocène, Nicolas Teterel, éditions Yves Michel

    Klaus Schwab, Covid-19 : la grande réinitialisation, forum publishing

    https://www.youtube.com/watch?v=0-FQbhkWYuY&ab_channel=WorldEconomicForum

    https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/avancer-par-peur_758721.html

     Source

     

    ET ICI une interview DYNAMITE ! de PIERRE JOVCNOVIc 

    https://odysee.com/@francesoir:2/PierreJovanovic:1

    ça c'est un journaliste qui fait son travail !

    Espérons qu'on ne le retrouvera pas un de ces jours "suicidé" au pied de son immeuble, ou victime d'un accident de moto ....

    En tous cas dépèchez-vous de diffuser et faire passer cette vidéo (qu'on peut télécharger, ça aussi je vous le conseille!) au plus grand monde.

    "there is no depth to which the psychopath will nor sink."
    Mengeles are in dank crevices all around.

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    https://animap.fr/

    Sur le site ci-dessus vous trouverez la listes des professionnels qui n’exigeront pas de vaccination ni de test de leurs clients.

    BOYCOTTEZ RESOLUMENT ET IMPITPOYABLEMENT TOUS LES LIEUX QUI N’EN FERONT PAS PARTIE !!

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • https://ruclip.com/video/udllTbKqGNs/r%C3%A9v%C3%A9lation-de-raoult-boycott-et-texas-3-raisons-d%E2%80%99esp%C3%A9rer.html

    Partager via Gmail

    votre commentaire

  • Voici quelque unes, en fait les dernières en date tout simplement, des citations que j'ai rencontrées et trouvées particulièrement importantes, pour une raison ou une autre.

     

    "J'ai toujours aimé, je ne sais pourquoi, les exclamations inattendues. A vrai dire elles coulent en vous continuellement, mais on a pas le temps de les noter (pas de papier sous la main), et elles meurent. Impossible ensuite de s'en souvenir. J'ai donc quand même réussi à en fixer quelques-unes sur le papier! " (Vassili Rozanov)
    (Moi aussi. ! ma note)

    Normal ! « Il est des êtres que l'on a envie de protéger, des corps que l'on veut serrer fort jusqu'à les étouffer tant on tient à eux » ("Maitrepo" blogeur sur Internet)


    "LA VIE EST UN THEATRE TROP LANGUISSANT. IL MANQUE DE REGIE. CEUX QUI DOIVENT Y MOURIR D'AMOUR, QUAND ILS Y ARRIVENT, C'EST PENIBLEMENT ET DANS LEUR VIEILLESSE" (Jean Giraudoŭx)

    “Demokratio” signifas obeadon al ordonoj el Vaŝingtono kaj allason, ke usonaj firmaoj ekspluatu la landon." (Trevor Steele)

    "If we don't believe in freedom of expression for people we despise, we don't believe in it at all." (Noam Chomsky)

    «La maniero kontraŭbatali ideon estas lanĉi al gi pli bonan ideon. » (Monteiro Lobato)

    « Le bonheur, c'est comme un chat, si vous essayez de le cajoler, il vous fuit, si vous ne vous occupez pas de lui, il vient se frotter contre vos jambes et saute sur vos genoŭ. » (Davies Robertson)

    "Il est plus facile de croire un mensonge qu'on a déjà entendu cent fois, qu'une vérité qu'on n'a encore jamais entendue" - Robert Lynd

    A.Einstein : "Le monde ne sera pas détruit par ceŭ qui font le mal, mais par ceŭ qui les regardent sans rien faire."

    "Dans la souffrance (morale), la tristesse, la nostalgie, on atteint plus la vérité, en général, que dans le bonheur ; dans le bonheur on est souvent futile, et souvent dans un monde de carton-pâte, le monde de la douleur creuse plus profondément et se nourrit de choses essentielles, et est plus conscient, et plus sensible que le bonheur. C’est la source inépuisable de la vérité, et des valeurs. Et aussi du respect d ‘autrui ; le bonheur piétine autrui. La douleur est plus sérieuse et plus authentique. Les moments de tristesse, les vagues de nostalgie, les éclairs d’horreur, sont souvent les seuls moments de valeur humaine."
    (RP)
    ailleurs aussi on trouve de si de si belles phrases

    la suite :


    Je sais bien que personne n'est éternel.

    Mais j'espérais que pour moi, Dieu aurait fait une exception (Oscar Wilde)

    «L'âge adulte, c'est de l'enfance pourrie.» (Jean Cau)

    « "Je suis un lâche, je ne puis supporter la souffrance d’être heureŭ" Pour pénétrer quelqu’un, pour le connaître vraiment, il me suffit de voir comment il réagit à cet aveu de Keats. S’il ne comprend pas tout de suite, inutile de continuer. » (Eugène Cioran)

    "La kredo movas montojn, sed la malkredo disrompas ĉiujn sklavĉenojn." (TRAVEN)



    “Il ne faut jamais avoir plaisir si vite” (Ferrante à Dona Ines)

    Montherlant(Henry de)

    VIE

    NIHILISME

    Pessimisme

    « Quand je réveille mon chat, il me regarde avec l’air reconnaissant de celui à qui je donne l’occasion d’avoir le plaisir de se rendormir »

    Audouard (Yvan)

    VIE

    « Le verbe « CROIRE » n’appartient pas à notre vocabulaire, mais le verbe « NE PAS CROIRE » n’y appartient pas non plus. Sinon on n’est pas un véritable scientifique »

    Petit (Jean-Pierre)

    SCIENCE

    « C’est le contraire du stoïcisme, parce que le premier principe du manuel d'Epictète consiste à "distinguer ce qui dépend de moi et ce qui ne dépend pas de moi". Or moi, j'agis comme si tout dépendait de moi, ou j'essaie »

    George (Susan)

    MORALE

    " Si vous cherchez la source du fleuve Yosthino, vous la trouverez dans les gouttes d'eau sur la mousse. ".

    Proverbe japonais

    Mouvement Social

    « Ecrire l’histoire, c’est foutre la pagaille dans la géographie »

    anonyme

    Humour intelligent

    « En démocratie, la politique est l’art de faire croire au peuple qu’il gouverne »

    Jefferson (Thomas)

    POLITIQUE

    « Des centaines de milliards de dollars sont dépensés chaque année pour contrôler l’opinion publique. »

    Chomsky (Noam)

    POLITIQUE

    « Il est aussi dans l’interêt d’un tyran que son peuple soit si occuppé à ses tâches quotidiennes qu’il n’aie pas de temps pour la rébellion. »

    Aristote

    POLITIQUE

    « Pour mettre en place un gouvernement mondial, il est nécessaire de retirer des esprits leur individualisme, leur loyauté aŭ traditions familiales, leur patriotisme national , et leurs dogmes religieŭ. »

    Chisholm (George Brock)

    VALEURS

    « Les Etats-Unis d'Amérique forment un pays qui est passé directement de la barbarie à la décadence sans jamais avoir connu la civilisation. »

    Wilde (Oscar)

     

    « Les femmes qui veulent être les égales des hommes manquent sérieusement d'ambition. »

    Reiser(Jean-Marc)

     

    « Quelques petites rues où sommeillaient des chats et où des chiens se levaient lentement quand on interrompait leurs rêves. »

    Guth (Paul)

    VIE

    "Je pense de toutes mes forces qu'il faut s'aimer à tort et à travers".

    Beaucarne (Julos)

     

    « j’aimais les pompes, mêmes funèbres. Chaque pompe cache un symbole, souvent trahi. La pompe renferme plus de vérité que le misérabilisme des lâches. Elle fait leur part aŭ sens, et satisfait l’esprit. »

    Guth (Paul)

     

    « le bourdonnement des abeilles de l’été au fond d’une pièce aŭ volets fermés »

    Chamson (André)

    RENCONTRE

    « I am strongly in favour of using poisoned gas against uncivilised tribes »

    Churchill parlant de leur usage en Irak pr. 1920

    Mots historiquement révélateurs

    « Deŭ adolescents jettent, au passage, un regard d'envie sur les accessoires chromés de notre automobile. S'ils pouvaient se douter combien c'est moi qui les envie! Ils veulent « s'émanciper » dit-on. Mais de quoi? De l'ignorance, de la maladie et de la misère, me répondrait-ils. Je ne pourrais que les féliciter, s'ils ne se libéraient que de cela. Puissent-ils ne pas s'apercevoir trop tard qu'ils se sont aussi émancipés du bonheur;.. »

    Benoist-Méchin

    MODERNITE

    « chaque fois qu'une contrainte « tombe » qui vient porter atteinte à notre liberté, ou à notre qualité de vie, n'est-ce pas toujours au nom d'une quelconque normalisation européenne imposée par une directive de Brŭelles? »

    Soral (Alain)

    MONDE ACTUEL

    « Une extension de la logique libérale qui banalise la mort … une désacralisation globale à laquelle participe aussi la vogue de la crémation et dont le but, à terme est de rendre l’espace urbain dévolu aŭ cimetières à la spéculation immobilière »

    Soral (Alain)

     

    ... mi amas cin. Cia Ruth. Cia Ruth. “Dio mia, li diris sin, cia Ruth. La cia.” Tio estis preskaŭ neebla. Cia Ruth. Kio estis posedita de li ĝis tiam ? Kio estintis lia ? Kelkaj boteletoj, iomete da sapo, kaj la vestaro, kiun li surhavis. Kaj nun, homa estulo ? Homa estulo tuta ? Tio estis preskaŭ neebla ! Li levis la okulojn. Lilo foririntis en la ruldomon. Steiner fumadis cigaredon.

    Erich-Maria Remarque

    BONHEUR

    « Dans une société étouffante, où l'homme est de plus en plus surveillé par toutes sortes de polices, étiqueté, numéroté, catalogué, le chat possède, d'une manière inaliènable, le bien qui est aujourd'hui le plus menacé: l'indidualité, c'est à dire la liberté. »

    Ganne (Gilbert)

    LIBERTE

    « L'homme est souvent un vrai sentimental, la femme est toujours une réaliste, bien qu'elle se grise de mots creŭ »

    Ganne (Gilbert)

    FEMMES

    « Le mépris indécent qu'affiche la nature à l'égard de l'individu »

    Ganne (Gilbert)

    COSMOS

    « Je dévorais le noir, l'bscurité. Le monde était à moi, le vrai, celui dont on m'avait toujours privé. »

    Forrester (Viviane)

     

    « La parité -je ne suis pas pour- .... c’est humiliant...et peu démocratique! C’est même indécent, et pour les hommes et pour les femmes. »

    Forrester (viviane)

    FEMMES

    « C'est la première fois que je le vois. Mais nous nous connaissons par delà l'espace. Il éclate en confidences. C'est ainsi qu'étaient les Français avant qu'on ne les eût bâtés d'indifférence. »

    Guth (Paul)

     

    « Ma Mélinée ô mon amour mon orpheline
    Et je te dis de vivre et d'avoir un enfant »

    Aragon (Louis)

     

    « Eh oui, penser est dangereŭ. Et vous ne savez pas à quel point »

    Petit (Jean-Pierre)

    PENSEE

    « De temps en temps des astronomes avancent timidement que leur analyse des données d'observation ne cadre pas avec ce précepte, mais on les crucifie immédiatement, selon le principe scientifique bien connu :
    on crucifie d'abord, on réfléchira ensuite »

    Petit (Jean-Pierre)

    SCIENCE

    « La recherche ? Mon cher c'est à celui qui vole le premier ! »

    Kreisl

    SCIENCE

    « - Tout homme est un génie en quelque chose, répliqua le secrétaire adjoint. Il faut seulement trouver ce qu’il y a de génial en lui. Nous n’en avons pas l’idée, mais je suis peut-être un génie de la cuisine et toi, mettons, un génie de la pharmacie, mais ce ne sont pas nos occupations et nous montrons mal ce qu’il y a en nous. Le Directeur a dit qu’à l’avenir il y aura des spécialistes qui s’occuperont de ça, qu’ils chercheront à découvrir nos virtualités cachées. - Tu sais, les virtualités, ce n’est pas quelque chose de très clair. Je ne dis pas le contraire, peut-être qu’il y a réellement du génie en chacun de nous. Mais que faire si ce génie ne peut trouver à s’appliquer que dans un passé reculé ou un futur lointain, alors que, dans le présent, il n’est même pas considéré comme du génie, que tu l’aies manifesté ou non ? C’est bien, évidemment, si tu te révèles un génie de la cuisine. Mais comment reconnaîtra-t-on que tu es un cocher de génie, Perets un tailleur de pointes de silex de génie, et moi le génial découvreur d’un champ X dont personne ne sait rien et qui ne sera connu que dans dix ans... C’est alors, comme disait le poète, que se tournera vers nous la face noire du loisir... »

    Strugatski (frères)

    INDIVIDU

    « Le prédateur est la figure centrale du marché capitaliste globalisé, son avidité en est le moteur. Il accumule l'argent, détruit l'Etat, dévaste la nature et les êtres humains. »

    Ziegler (Jean)

    CAPITALISME

    « Choisir, c'est se priver du reste. »

    Gide (André)

    VIE

    « Il faut une infinie patience pour attendre toujours ce qui n'arrive jamais. »

    Dac (Pierre)

     

    « Un ouvrier non syndiqué est une poussière d’ouvrier »

    France (Anatole)

     

    "Quand on rêve tout seul, ce n’ est qu’un rêve, quand nous rêvons ensemble, c’ est le début de la réalité."

    ( ?)

     

    "La nation c'est ce qui reste à ceŭ qui n'ont plus rien"

    Jaurès (Jean)

    PATRIE

    "Les petits voleurs sont en prison, les grands voleurs sont tous princes"

    Tchouang -Tseu

    SOCIETE

    « Quando a ti se encaminha, meu pensar se perfuma. »

    Rubén Dario

    amour

    « Neniu homo havas penson tute por si mem, kaj ankoraŭ neniam iu tute por si mem havis originalan ideon. Ĉiu nova ideo estas la kristaliĝa produkto de mil da diversaj ideoj, kiujn havis aliaj homoj. Unu el ili tiam subite trovas la ĝustan vorton kaj la ĝustan esprimon por la nova ideo. Kaj tuj, kiam la vorto ĉeestas, rememoras sin centoj da homoj, ke ili estis havintaj tiun ideon jam delonge. »

    Traven

     

    « Penser, c'est d'abord se souvenir de ce qui a été pensé. Et tout oubli est une faute contre l'esprit. »

    Comte-Sponville (andré)

     

    « il faut vraiment ne penser à rien pour ne pas ressentir cruellement la tragique absurdité de vivre »

    France (Anatole)

     

    « Un livre qu'on quitte sans en avoir extrait quelque chose est un livre qu'on n'a pas lu. »

    A. Albalat

     

    “avoir le pessimisme de l’intelligence ne doit pas empêcher de pratiquer l’optimisme du coeur et de la volonté.” Gramsci

    pour finir, en guise d'apéritif :

    Une plaisanterie latino-américaine dit qu’il ne peut pas y avoir de coup d’État à Washington parce que c’est la seule capitale du continent américain où il n’y a pas d’ambassade des États-Unis !(pour l’organiser).

    et

    « Je suis convaincu qu’il y a plus de menaces contre la liberté des Américains dans un rayon de 10 miles autour de mon bureau sur Capitol Hill qu’il n’y en a dans le reste du monde. » (Ron Paul)



    "il faut toujours s’en prendre aŭ Américains, même quand on pense avoir tort ; eŭ savent qu’on a raison" (auteur : ?)


    "America is yet to redeem itself of the fear that there may be someone out there as merciless as America proved to be." (GILAD ATZMON)

    "Few men are willing to brave the disapproval of their fellows, the censure of their colleagues, the wrath of society. Moral courage is a rarer commodity than bravery in battle or great intelligence. Yet it is the one essential, vital, quality for those who seek to change a world which yields most painfully to change." (Robert Kennedy, celui qu'on a fait assasiner parce qu'il aurait changé les choses)

    une autre (encore une !) des régressions du nouvel Ipernity, c'est que l'abondante gamme d'émoticones dont on disposait, a totalement disparue !!! (ĉi tie mieneto kolera !) et on n'a plus qu'une petite dixaine d'émoticones banals ..... (mieneto malĝoja)

    commentaires réchappés du rdésastre :

    "En conclusion, cette page offre beaucoup de pistes de réflexion..."
    absolument ! c'est comme ça que je l'entendais ! C'est une oeuvre de paresseŭ ! comme je n'ai pas le courage de développer tous ces thèmes je me contente de recueillir les citations.

    Je rajouterais une citations, une citations sur les citations :
    « Je viens de rencontrer par hasard un passage si analogue à l’idée dont j’étais occupé, que j’en ai été frappé et satisfait. Il y a dans cette conformité des pensées, un principe de joie secrète : c’est elle qui rend l’homme nécessaire à l’homme, parce qu’elle rend nos idées fécondes. » (Senancourt)

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • ce passeport sanitaire ! -                   Résistance jusqu'à la Libération ! Pas d'Ausweiss !! pas de retour à l'esclavage et aux colliers de fer marqués au fer rouge !

    https://ru-clip.com/video/PcY7CLBhRlI/remi-tell-en-france-on-s-appr%C3%AAte-%C3%A0-s%C3%A9parer-les-gens-selon-leur-statut-s%C3%A9rologique.html

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires