•  

    « Mâchez vers la liberté ! »Voici un nouveau produit qui va résoudre vos problèmes : un chewing-gum spécial vous apprend à haïr. Avec la bénédiction du Ministère de la Santé Publique, dans le cadre de la Lutte contre les Dépendances, bien-sûr.

    La dépendance envers un être aimé, c’est aussi une dépendance, et il faut s’en sevrer. grâce à cette gomme contenant un produit spécial, jour après jour vous allez vous libérer de votre dépendance envers tout être aimé et vous serez enfin psychologiquement libre, et correct. A la fin vous ne serez plus capable d’aimer personne, même pas vous-même (autre dépendance, une "addiction" comme ils disent ! vous êtes donc des coupables si vous voulez pas mourir), comme ça vous pourrez marcher vers l’euthanasie en toute sérénité !

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

     

     

    c'est comme pour DETTINGER !!! smilemoney^^ ça fait chaud au coeur !! il y a encorun peuplefrançais, peuple de bons sens au grand coeur et qui n'a pas perdu  le sens d es valeurs, LUI !!!!

     

     

    Pétition En soutien à l'abbé Michel Francis suite à la messe du 2 juin, nous le soutenons pour qu'il préserve sa place en tant que prêtre e.
    "l''
    Abbé Francis Michel a chanté dans une église une chanson hostile au chef de l'État. Il était entouré de plusieurs "gilets jaunes". La justice a été saisie. Ce jour de messe, les chants de manifestations ont remplacé les chants sacrés. Une cinquantaine de "gilets jaunes" se sont approchés devant l'autel pour entonner un chant anti-Macron avec le prêtre Francis Michel, en soutane. Cette scène surprenante s'est déroulée dimanche 2 juin dans une petite église normande. Elle a fait le tour des réseaux sociaux. Aujourd'hui, l'Abbé Michel se dit dépassé mais se défend." Source : Lire l'article France Info

    lisez quelques     uns   des des 1.443 commentaires :

     

    Jésus aurait fait pareil !!!!!

    Le 13/06/2019 à 21:08:53 

     

    parce que je suis hostile à Macron

    Roche - Pamiers Le 13/06/2019 à 21:08:31 

     

    après les journalistes c'est aux prêtres que macron s'en prend, et il critique poutine pour les libertés !!!

    Le 13/06/2019 à 21:08:18 

     

    Il y a bien séparation de l’état et de l’église... Il est curieux que nous n’avons plus le droit à la libre expression. Plus le droit de manifester par contre le droit de se faire tabasser, blesser ou tuer par les force de l’ordre la justice à la solde de l’etat ne se manifeste pas...!

    Jean-michel - Tavira Le 13/06/2019 à 21:08:02 

     

    Honneur au courage d'un homme qui s'engage. Je signe !

    Monique - Le kremlin-bicetre Le 13/06/2019 à 21:07:13 

     

    LIBERTAT ! ! Liberté !

    Freddy - Le 13/06/2019 à 21:07:05 

     

    > AMEN

    Bruno - Le 13/06/2019 à 21:06:59 

     

    Je suis un mécréant invétéré, mais j'ai travaillé plusieurs années à faire de l'aide humanitaire au Sahel, où j'ai cotoyé des cathos et des curés avec une belle ouverture d'esprit. Voila pourquoi je soutiens une personne qui me parait avoir une ouverture d'esprit certaine.

    Le 13/06/2019 à 21:06:51 

     

    C'est la réponse du berger à la bèrgère tout de même ce chef de l'état qui , à chque fois qu'il le peut, ils écrasent d'insultes les Français, macron n'a que ce qu'il mérite, par ailleurs il y a des insultes à notre pays et citoyens , qui ne sont jamais condamnées-

    Le 13/06/2019 à 21:06:23

     

    nous devons etre libres de nos actes en démocratie

    Colette - Cahors Le 13/06/2019 à 21:04:36 

     

    Pour une rare fois, que l'on a un abbé avec de l'humour, laissons le tranquille !

    Bernard - Le grau du roi Le 13/06/2019 à 21:04:14 

     

    Macron demission

    Dan - Kourou Le 13/06/2019 à 21:03:48 

     

    Pour la liberté de s exprimer..

    Le 13/06/2019 à 21:03:47 

     

    pour la liberté d'expression.

    Michel - Pleumeur bodou Le 13/06/2019 à 21:03:42 

     

    Bravo

    Christophe - Laives Le 13/06/2019 à 21:02:06 

     

    bravo l'abbé ,continuez !!.

    Claude - La Voge les Bains Le 13/06/2019 à 21:01:27 

     

    je le soutiens

    Allegre - Objat Le 13/06/2019 à 20:58:06 

     

    Bravo à cet abbé. Il grandi l'église en se montrant près des citoyens en souffrance.

    Thérèse - Corneilla de la rivière Le 13/06/2019 à 20:57:50

    C'est ça la république...

    Raphael - Merignac Le 13/06/2019 à 20:57:03 

     

    Évêque et pouvoir macronnienne sont contre vous, mais Dieu et le peuple sont avec vous. Honoré

    Le 13/06/2019 à 20:56:34 

     

    il a eu mille fois raison ! Jésus l'aurait félicité (et aurait été crucifié pour ça, c'est d'ailleurs effectivement ce qui lui est arrivé ! pour avoir mis en cause les gras profits de la mafia des changeurs du temple). on ne peut critiquer de chanter une chanson anti-macron à messe alors que certaines églises y disent des prières pour le roi ou le gouvernement du pays ou les forces armées ii!!! chanter pour le peuple du pays vaut beaucoup mieux ! C'est un vrai prêtre disciple de Jésus, soutenons le de tout coeur !

    R - Ste catherine (pas-de-calais) Le 13/06/2019 à 20:56:34 

     

    Particulier ou curé, chacun a bien le droit de dire ce qu’il a envie. On est pas dans un pays totalitaire.

    Guy - Plaimbois vennes Le 13/06/2019 à 20:56:05 

     

    pour la liberté d'expression

    Gerard - Serres Castet Le 13/06/2019 à 20:55:54 

     

    Que voulez-vous? Museler déjà les pauvres, puis les gilets jaunes après il faudra les parquets en garde à vue. Cela a un air de déjà vue... Liberté égalité et fraternité nous sommes français, vive la République.

    Jean-michel - La chapelle blanche Le 13/06/2019 à 20:54:56 

     

    La liberté d' expréssion est un droit dans une république démocratique.Somme nous dans une république monarchique?

    Le 13/06/2019 à 20:54:42 

     

    Un prêtre reste un homme, libre de ses opinions , dans l'église !! pas tellement la place des chants "révolutionnaires " mais ....il faut le cran même avec séparation de l'église et l'Etat.....

    Christiane - Luce Le 13/06/2019 à 20:54:10 

     

    La justice aurait mieux à faire. Par exemple, s’occuper des milliers d’éborgnés et amputés / répression policière. Je ne suis pas un gilet jaune mais je les comprends.

    Le 13/06/2019 à 20:53:56 

     

    Bientôt nous ne pourrons plus rien faire malheureusement

    Le 13/06/2019 à 20:53:44

    pour la liberté d'expression

    Gerard - Serres Castet Le 13/06/2019 à 20:55:54 

     

    Que voulez-vous? Museler déjà les pauvres, puis les gilets jaunes après il faudra les parquets en garde à vue. Cela a un air de déjà vue... Liberté égalité et fraternité nous sommes français, vive la République.

    Jean-michel - La chapelle blanche Le 13/06/2019 à 20:54:56 

     

    La liberté d' expréssion est un droit dans une république démocratique.Somme nous dans une république monarchique?

    Le 13/06/2019 à 20:54:42 

     

    Un prêtre reste un homme, libre de ses opinions , dans l'église !! pas tellement la place des chants "révolutionnaires " mais ....il faut le cran même avec séparation de l'église et l'Etat.....

    Christiane - Luce Le 13/06/2019 à 20:54:10 

     

    La justice aurait mieux à faire. Par exemple, s’occuper des milliers d’éborgnés et amputés / répression policière. Je ne suis pas un gilet jaune mais je les comprends.

    Le 13/06/2019 à 20:53:56 

     

    Bientôt nous ne pourrons plus rien faire malheureusement

    Le 13/06/2019 à 20:53:44 

     

    OÙ LA LIBERTÉ L’EGALITE LA FRATERNITÉ C’EST DE LA DICTATURE SEIGNEUR OCCUPE DETOI DE CE PETIT MACRON AMENE LA PUISSANCE DE L’ESPRIT SAINT SUR LA FRANCE POUR LA DÉLIVRER DE SES DÉMONS .

    Le 13/06/2019 à 20:53:14 

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  • AU LIEU DE SiMPLEMENT PENSER AUX CONSEQUENCES DE NOTRE IMPUISSANCE POLITIQUE PENSER AUX CAUSES DE NOTRE iMPUISSANE POLITIQUE

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • L’Europe n’est pas une expression géographique, c’est une idéologie. (celle du libéral-Fascisme)

    Son usage est d’ailleurs typiquement marqué socialement.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  
    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • donc les "sondages" des instituts (toutes propriétés de milliardaires) on peut avoir des doutes ....

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    et n'oubliez pas gilets jaunes ! votez Asselineau ! lui seul vous a compris, lui seul apporte une voie pour la solution de vos revendications,

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Partager via Gmail

    votre commentaire
  • les traditionnels sont complètement déconnectés  de leurs mandants, et déconsidérés !!!!

    la gauche institutionnelle ou plutôt la "gôche" depuis sa conversion au libéralisme en 1983. Depuis cette date en effet rien ne sépare droite et gauche institutionnelles au niveau social et économique. Toutes deux sont libérales au sens économique et sociale, européistes. Pour se distinguer de la droite la gôche a investi le terrain sociétal. erfComme on ne veut pas réduire les inégalités sociales et économiques on va déplacer le débat politique sur d’autres sujets. Ce que Jean-Paul le Goff appelle le gauchisme culturel es1983t né.
    Ainsi on va instrumentaliser les populations immigrées avec le mouvement progressiste « touche pas à mon pote » avant de les abandonner à leur triste sort une fois que la mayonnaise FN aura monté.
    Ainsi on va instituer le « mariage pour tous » grand mouvement progressiste alors qu’auparavant pour la gauche le mariage symbolisait le conservatisme. Ainsi on va glorifier le pédagogisme, « l’éducation nationale » qui va supplanter l’instruction publique. On ne va plus apprendre aux élèves à se doter des moyens de devenir de réels citoyens capables de réfléchir par eux-mêmes. On va leur apprendre ce qu’il faut penser et leur inculquer les valeurs progressistes. Sus au latin à l’école (trop ringard et certainement très conservateur) et vive les cours d’improvisation ! (très cools et très progressistes !).
    Ainsi on va glorifier le devoir de mémoire. Tout va y passer, Vichy, Pétain et la collaboration, le colonialisme, traite négrière, la Guerre d’Algérie. Cette vision progressiste est d’ailleurs très efficace à tel point qu’on est incapable de voir la montée des nazis en Ukraine ! La flagellation historique, très progressiste, va être institutionnalisée. Il ne faut surtout pas glorifier les riches heures de notre histoire. Le Général de Gaulle ? Sa vision de l’Europe, du monde anglo-saxon, de la Russie, de la souveraineté de la France, de la financiarisation de l’économie (la corbeille) ? dépassée et conservatrice.
    Dans ce contexte, si on ne souscrit pas à ce gauchisme culturel qui coupe moins la droite et la gauche que les élites de droite et de gauche et le peuple de droite et de gauche on est conservateur. Pire, comme le dit avec justesse Michel Onfray (dont je m’inspire fortement pour rédiger ce post) , « dès que l’on veut faire le lien entre le passé et le présent on est réactionnaire, donc on est réac, donc on est facho, donc on est vichyste, on est Pétainiste et donc c’est Adolf Hitler, la shoah et on est à l’origine des 6 millions de morts ». Car la comme ce terme a été dévoyé ces dernières années tout comme celui de nation ou d’autres…) gôche est également inquisitrice et justicière.
    Il faut s’échapper de ce "truc" manipulatoire idéologique si l’on veut s’en sortir avec le moins de dommage possible et revenir à certaines évidences. Oui, qu’on le veuille ou non tout ne se vaut pas. Le nihilisme ambiant ne sied pas à un peuple en quête de repères, de valeurs, d’être capable de s’inscrire dans un présent en cohérence avec son passé et donc son futur. Je sais, dire cela c’est être conservateur mais j’aspire à vivre dans une société consciente de son identité (remarquez au passage comme ce terme a été dévoyé ces dernières années tout comme celui de nation ou d’autres…)comme ce terme a été dévoyé ces dernières années tout comme celui de nation ou d’autres…) mais qui soit capable de se projeter dans l’avenir. Des racines et des ailes comme on dirait sur France 3….

    le pédagogisme, « l’éducation nationale » qui va supplanter l’instruction publique. On ne va plus apprendre aux élèves à se doter des moyens de devenir de réels citoyens capables de réfléchir par eux-mêmes. On va leur apprendre ce qu’il faut penser et leur inculquer les valeurs progressistes. Sus au latin à l’école (trop ringard et certainement très conservateur) et vive les cours d’improvisation ! (très cools et très progressistes !).
    Ainsi on va glorifier le devoir de mémoire. Tout va y passer, Vichy, Pétain et la collaboration, le colonialisme, traite négrière, la Guerre d’Algérie. Cette vision progressiste est d’ailleurs très efficace à tel point qu’on est incapable de voir la montée des nazis en Ukraine !
    (En fait ce qu'on mène c'est une politique de LARBINS de l'impérialisme US et des investisseur capitalistes qui ont interêt à délocaliser là ou les esclaves ne coûtent pas cher !!! ) La flagellation historique, très progressiste, va être institutionnalisée. Il ne faut surtout pas glorifier les riches heures de notre histoire. Le Général de Gaulle ? Sa vision de l’Europe, du monde anglo-saxon, de la Russie, de la souveraineté de la France, de la financiarisation de l’économie (la corbeille) ? dépassée et "conservatrice".
     

    ET pendant ce temps là on MASQUE les vrais problèmes : la lutte des classes.

    ET la difficulté de vivre CONRETEMENT sa vie quand on est un précaire du peuple, ce que les gilets jaunes viennent maintenant rappeler à toute cette BOURGEOISIe, impudemment auto-baptisée "de gôche", alors que comme tout ghetto de privilégiés est en fait ultra de droite, et gonflée de racisme de classe, anti-pauvres, d'arrogance, et d'incompréhension, tout autant que la bourgoisie intellectuelle de 1870.....sarcastic

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  
    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Bonnes-femmes, il va vous falloir apprendre à vous passer de la race inférieure, de ces Untermensch que sont les hommes, si vils et si porteurs par essence de tous les vices du monde ! Oui elles ont raison les bonnes-femmes, c’est exact : les hommes sont paresseux, irresponsables et de grands enfants, et j’en suis fier, et je ne respecte que les êtres irresponsables et qui restent de grands enfants, comme Karl Marx, Albert Einstein et Jules Laforgue. Je vous laisse avec votre noble peuple sacré de « gens raisonnables » ! Allez vous faire foutre comme on dit (et comme ça vous pourrez encore stigmatiser le « machisme » avec tous vos slogans-tout-faits de maîtres racistes que vous êtes - et le racisme de classe pour commencer, d’ailleurs tout racisme se révèle être quand on gratte un peu un racisme de classe), et je resterai comme Elian Finbert avec mon chat et mon chien, qui eux méritent d’être respectés et aimés.

     

     

     

     

     

    http://reseauinternational.net/pourquoi-il-convient-de-se...

     

    "faut bien lire la loi ! à 1,50 mètre on ne peut pas t’accuser de quoi que ce soit ! donc équipe-toi d’un mètre-étalon, fais signer un état des lieux à 3 témoins avant toute formule de politesse !"

     

    (le mieux est de ne même pas leur adresser la parole, il faut faire semblant de ne pas les avoir aperçues, comme pour les flics. Et elles vivront et crèveront seules, comme nous, c'est le seul avenir qui reste maintenant dans notre société "libéral-fasciste")

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • maintenant que le racisme traditionnel, le racisme ethnique, est en voie de disparition - il ne faut pas faire semblant de croire le contraire - et diabolisé par maintenant (c'est nouveau ! je rappelle que tous les gens "bien", les "gens de bien" comme disait Henri Guillemin avec jeu de mots....., de la société, étaient racistes jusque il n'y a pas longtemps, et même l'intelligentia aussi en 1947 il l'étaient encore, un grand défenseur des peuples non-européens concluait son livre en ces termes "ils nous faut écouter la grande voix des races inférieures" !) par maintenant la totalité des maîtres, et des maîtres à penser, de la société. Donc maintenant que le racisme on dira "ethnique" est tabou et en voie de disparition, il est remplacé par le racisme SOCIAL, le racisme anti-pauvres, anti-peuple ("populisme" utilisé rituellement comme injure ça ne vous trouble pas ????), anti-"les pas diplomés du supérieur". (avez-vous au passage remarqué que quand dans un titre journalistique on dit "les diplômés" ceci, "les diplômés" cela - on entend TOUJOURS par là les seuls diplômés du supérieur, réfléchissons : alors comme ça le BEPC, le CAP, le BEP, le bac, ça n'est pas "des diplômes" !! ceux qui ont le BEPC, le bac, ou un CAP, ça ne sont pas des diplômés ?! ..... tu sens pas le racisme là ? tu as tort, repense un peu !).

    Et tout à fait comme c'était le cas pour le racisme classique, il est implicite chez tout le monde, et si on s'avise de le dénoncer textuellement, on se fait rabrouer, ou on se fit opposer des argument "de nature", "factuels", etc comme ceux qu'avançaient les racistes ethnique, du temps où ils tenaient le haut du pavé.

    Et si on fait tant de battage contre la "racisme" (ethnique) si LA BOURGEOISIE et tous les milieux de l'Establishment en font un tel fromage, c'est pour des tas de raisons, mais en plus il y a aussi une raison : que ça permet de faire oublier le nouveau racisme (oui je sais ! pas si nouveau ! Voltaire  écrivait déjà : "le peuple cette  canaille qui n'est point faite pour penser" ! mais on a compris ce que je veut dire, c'est opératoire), qui se cache derrière l'ancien, qu'il est entrain de remplacer.

    Car une chose importante en plus : en fait, même quand ça ne se voit pas il suffit de gratter un peu pour s'en apercevoir, mais le racisme social est la vraie cause du racisme ethnique, c'est en fait lui qui se cache presque toujours derrière le racisme ethnique. Je ne développerai pas ce point ici, car cela mériterait tout un billet (j'en ai déjà fait sur ce sujet) pour montrer des exemples.

    En fait la conclusion c'est que les causes (de classe ! forcément) et les processus psychologiques,    et   donc tout son caractère dégouttant et immoral est toujours là ! y compris chez les bourgeois qui se flattent d'être anti-racistes, car ils fréquentent les chefs d'entreprise noirs et les universitaires "beurs" ! (mais pas les roms : on n'en rencontre pas dans les cocktails entre "gens bien", eh ! eh ! vous avez compris maintenant, non ?), qui se flattent d'être anti-racistes, mais qui nous démontrent par exemple que Trump ne peut être qu'un mauvais président puisque  ses électeurs sont majoritairement des hommes, des pauvres, et des gens pas diplômés du supérieur ! (voir mon billet sur ce même blog : "racisme puant") Pareil pour tous les autres exemples, en fait au niveau culturel ça a commencé avec le film "La vie est un long fleuve tranquille" vous n'avez pas remarqué quelque chose dans ce film (réalisé par un réalisateur, bien sûr! donc un bourgeois parisien) ? la famille bourgeoise est seulement ridicule et on s'en moque gentiment, mais la famille populaire est odieuse, et est caricaturée méchamment; maintenant parcourez tout ce qui se dit depuis 30 ans et l'usage des termes etc, vous verrez, si vous n'avez pas encore remarqué, allez au travail  ! c'est instructif, on comprend tout à coup bien des choses !)

    Et là aussi, de même que pour le racisme ethnique, ce sont des gens "entre-eux", qui considèrent LEUR monde comme le seul vrai et digne de respect, et bien entendu ! il y a un aspect "lutte de classe", tout à fait rationnel, que Marx n'aurait pas manqué de dénoncer s'il était encore là (comme il y en avait déjà un derrière le racisme ethnique bien entendu, vous n'aviez pas remarqué ? pauvres naïfs ! bons pour le bourrage de crâne, réétudiez la question et vous comprendrez  !).

    mars 2018 :

    Plus ça va plus je constate que le gros problème de nos jours ça n’est plus le racisme ETHNIQUE, qui est à peu près complètement disparu, « quoi qu’on die » (comme dirait Voltaire), mais le racisme social, le racisme anti-pauvres, anti-peuple, et anti les-pas-diplômés-de-l’enseignement supérieur.

    Et il est vraiment puant.

    Et les pauvres, l’ex classe laborieuse qui allait faire la lutte des classes, qui était le fondement de la République et de la civilisation français (revoyez les grands classiques du films français d’il y a un demi-siècle et les chansons, tout) souffrent en silence et dans le black-out médiatique (c’est uniquement pour ça qu’on n’en entend pas parle, sinon il n’y aurait que ça, si les journaleux faisaient leur métier !) et doivent connaître des problèmes et des drames personnels horribles en masse. Dans l’indifférence et l’ignorance totale des bourges « diplômés de l’université », les « bobos » qui se proclament « de gauche » mais qui sont en réalité de fieffés réactionnaires.

    et ici regardez la vidéo de jovanovic https://hdclips.top/hd-videos/7b3ibB482X4/p-jovanovic-py-rougeyron-la-revue-de-presse-janvier-f%C3%A9vrier-2019 comme on explique bien que "Emmanuel Macron a ouvert les vannes de la haine de classe et du racisme de classe.

    Un exemple parmi d’autres de cette bourgeoisie qui ne supporte pas de voir les opprimés se relever et tenir tête, comme c’est le cas au travers du mouvement des Gilets Jaunes. Pensé comme une sorte de contre-acte à celui des Gilets Jaunes, le rassemblement des foulard rouges a réuni les soutiens du gouvernement. Fermement opposés aux Gilets Jaunes, soutenant non seulement le gouvernement mais les forces de police – qui ont encore mutilé hier un Gilet Jaune, cette fois Jerome Rodrigues, une des figures du mouvement- les "foulards rouges" ont à plusieurs reprises ce dimanche utilisé le registre de la violence, autant physique - contre Remy Buizine, le journaliste de Brut, et un gilet jaune dégagé vivement - que verbale.

    Sur une vidéo filmée par le média Brut on peut entendre l’un des foulards rouges – Francis Pourbagher, c’est son nom – s’en prendre violemment aux Gilets Jaunes. Sur un ton extremement virulent, hurlant, visiblement à bout et excédé, l’homme se laisse complètement aller à son mépris de classe – les barrières sautent. « J’en ai assez d’entendre, et je le dis haut et fort, et je me fais plaisir, quelques analphabètes, sur les plateaux télévisons, qui ne connaissent rien à rien, qui ne laissent même pas les experts parler. »

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • La mère de Julian Assange au président équatorien Lenin Moreno : "Sale traître, pourriture !"

     

     

    La mère de Julian Assange a envoyé un message court mais violent au président de l’Équateur Lenin Moreno qui a livré son fils à la police britannique.

     

    « Que le peuple équatorien se venge de vous, sale traître fourbe et pourri !

     

    Que le visage de mon fils souffrant hante vos nuits sans sommeil !

     

    Et que votre âme se torde à jamais dans les tourments du Purgatoire comme vous avez torturé mon fils bien-aimé ! »

     

     

     

     

    La mère de l’infortuné Julian n’est pas la seule à qualifier le président Moreno de traître. Pour l’ex-président équatorien Rafael Correa qui vit retiré en Belgique depuis 2017, Moreno est le « plus grand traître de l’histoire latino-américaine ».

     

    « Cela met la vie d’Assange en danger et humilie l’Équateur. Jour de deuil mondial »

     

    Correa charge Moreno qu’il tient pour personnellement responsable de l’arrestation, et assimile sa trahison à « un crime que l’humanité n’oubliera jamais ».

     

    JPEG - 19.5 ko
    Le traître, acheté par les USA via le FMI 

     

    Réponse de l’actuel président, dont le pays a touché une aide providentielle de 10 milliards par le FMI en février :

     

    « L’Équateur a décidé de manière souveraine de retirer l’asile diplomatique à Julian Assange pour avoir violé à plusieurs reprises les conventions internationales et le protocole de cohabitation. »

     

      https://www.upr.fr/pourquoi-un-frexit-est-urgent/

     

    Assange risque 5 ans de prison aux USA pour piratage informatique, s’il y est extradé par les Britanniques, mais s’il est convaincu d’espionnage cela peut aller jusqu’à la peine de mort.

     

    Dans sa vidéo de réponse, Moreno certifie qu’il a demandé à la Grande-Bretagne la garantie que le lanceur d’alerte ne sera pas extradé vers un pays où il pourrait être torturé ou condamné à mort...

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • "l'émancipation des travailleurs ne pourra être l'oeuvre que des travailleurs eux-mêmes"

    https://www.revolutionpermanente.fr/800-personnes-et-une-ambiance-electrique-a-la-soiree-Fin-du-grand-debat-debut-du-grand-debarras

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire