• Chavez en compagnie de Hebe de Bonafini (La présidente des
    "Mères de la place de Mai", vous connaissez l'histoire de l'Argentine?)

    En France celle-ci serait ..... accusée de porter un "foulard islamique" !!
    (et d'être une "femme soumise"! .....)


    Et si de Bonafini vous semble trop lutte des classes en voici deux tout à fait "bourges" mais qu'on interdirait d'accès dans les écoles de nos jours ! :
    femmesportantdeschapeauxetdesvoilettesislamiques-.jpg


    Bon devant les propos des "bouffeurs de carrés de chez Hermès", pardon! de bouffeurs de
     fichus, pardon! de "foulards islamiques", où le ridicule le dispute à l'odieux,  le mieux n'est-il
    pas  d'utiliser la méthode voltairienne?

    De New-Delhi :

    On annonce que le Premier Ministre BJP de la République Indienne, M. Atal Behari
    Vajpayee a fait voter une loi interdisant les écoles, lycées et collèges indiens aux
    filles qui ne laisseraient pas voir leur nombril. En effet porter un vêtement qui couvre
    la taille est un signe religieux ostentatoire chrétien. Or comme le christianisme
     n’est pas une religion autochtone en Inde, puisque, de même que l’Islam,
     elle est née au Moyen-Orient, sa présence apparente ne saurait donc être tolérée
    dans un état laïque comme l’est la République Indienne.

    La présidente de la principale association féministe indienne, a déclaré hier
    que la port de vêtements conçus pour cacher le nombril était incompatible
    avec la dignité de la Femme, et qu’il fallait donc libérer ceux qui ont
    choisi d’en porter, en le leur interdisant.

     

     

    Et l'histoire de Saint-Voyons-sur-Mer, vous connaissez ? http://deconstruire.babylone.over-blog.org/article-la-guerre-de-la-plage-a-saint-voyons-parabole-estivale-laurent-levy-51336029

    yesbiggrin

    « C’est avec le raisonnement qu’il faut trancher les problèmes. Il n’y a qu’une seule voie pour le courage » (Parménide)

    autre raisonnement de bon sens (historique de surcroît !) :

    Eh oui! quand on voit (lit, entend) les réactions des maîtres à penser (et des gens) au sujet du
    fameux « foulard islamique », on se demande :

    pourquoi jusqu’au milieu du siècle les intellectuels 
    de l’île de BALI n’ont pas condamné le port de soutiens-gorge (puisque que les Balinaises
    n’en portaient pas
    ) par les néerlandaises et autres occidentales qui habitaient là. Outre que
    c’était un refus d’intégration, pourquoi n’ont ils pas condamné cet « enfermement »
    comme un asservissement de la femme ?! Normalement ils auraient  dû chasser de leurs
    écoles les élèves occidentales qui se refusaient d’y aller les seins nus et qui au contraire,
    suite sans doute aux commandements de leurs pasteurs, portaient un « symbole
    religieux ostentatoire » sous la forme d’un soutien-gorge !
     
     


    Les prétendues « intelligentes » gens du XXème siècle n’ont même pas assimilé Montaigne !

    Quand à la « Tolérance » dont ils se gargarisent ( !) ….. n’en parlons pas !

    Ces professeur(e)s de philosophie (sic) qu’on a maintenant, qui se déclarent incapables de
    donner un cours de philosophie ( !!…) devant une classe où il y a une élève qui porte un fichu
    sur sa tête (Voltaire ! dommage que tu ne sois plus là, tu aurais pu en faire des gorges chaudes !).
    On pourrait faire des commentaires incendiaires et affligés sur l’esprit philosophique d’une
     telle personne ! Je suis paresseux et fatigué, je me contenterai de faire remarquer que cette
    personne refuserait l’accès de sa classe non seulement à Averroès ! (il aurait certainement un
    turban sur sa tête) à Socrate (il ne serait certainement pas assez habillé à son goût, aussi
    elle l’accuserait de harcèlement sexuel) à Platon bien sûr ! qu’elle  "signalerait" aussitôt à la
    police pour « pédophilie », et ….à Simone de Beauvoir, qui entrerait avec un carré de twill sur la
    tête (en termes 1960, en termes 2000 ça devient un « foulard islamique ») comme toutes les
    femmes des années 50.

     

    "Si tu diffères de moi, frère, bien loin de m'agresser tu m'enrichis" (Antoine de Saint-Exupéry)
    Comment fait-on dans les innombrables lycées et collèges  qui portent ce nom??
    ....... hmm problème ! 

    http://www.saphirnews.com/Islamophobie-en-France-manifester-ne-suffit-plus_a11144.html

     

    et si vous voulez voir Marguerite Yourcenar ("femme soumise" avec laquelle la fameuse prof se sentirait incable de parler philo ! ) avec son "foulard islamique":
    http://www.devoir-de-philosophie.com/dissertation-mars-1980-marguerite-yourcenar-entre-academie-francaise-123607.html

    va-t-on à l'avenir la censurer et lui retirer son foulard sur les timbres comme on a supprimé la cigarette à André Malraux?!
    http://eo.wikipedia.org/wiki/André_Malraux

     

     

    29/11/2003 Le discours Raffarinesque sur le « voile » (t. e. les fichus féminins) est aussi spécieux et « novlangue-ique » (relisez dans « 1984 ») qu’arrivait parfois à être celui de Hitler ou la propagande soviétique. C’est exactement comme si Hitler quand il a imposé aux allemands de se saluer obligatoirement et exclusivement en levant le bras et disant « heil Hitler » aurait présenté ça en disant que par là il libérait les allemand des contraintes du démocratisme parlementaire c’est à dire du totalitarisme franc-maçon !! On se demande s’il faut éclater de rire (Quel dommage que Voltaire soit mort ! on imaginerait aisément comment ils les ridiculiserait) s’il faut pleurer sur les valeurs perdues de la civilisation, s’il faut être terrorisé de la civilisation qu’on est en train de créer, ou sur la masse de racisme caché, ou plus sûrement (et en fait encore plus effrayant) un racisme anti-religieux, qui ne s’attaque pas au christianisme uniquement parce que celui-ci est déjà archi mort et son cadavre refroidi et enfermé, ou sur la bêtise mesquine et fanatique de ces esprits, qui n’auraient même pas le droit de marcher sur l’ombre de Montaigne !
     

     

    Partager via Gmail

    3 commentaires
  •  Il ne faut pas être pressé de nos jours ! Tout à l'époque actuelle est infiniment plus lent que dans les années 60 ! ou que du temps de Balzac.

     

    le monde moderne est d'une lenteur phénoménale !!!
    constamment on ne fait qu'attendre, attendre, attendre, un temps fou pour la moindre manipulation d'un instant, le moindre geste théoriquement automatique, pour la moindre démarche qui autrefois "allait de soi" pour le moindre déplacement, maintenant on va plus vite à pied qu'avec une voiture aux pieds comme boulet, pour le moindre service public ou commercial - qui autrefois étaient infiniment plus rapides (il n'y a pas de compraison !! c'est surréaliste!! et plus c'est informatisé plus c'est lent, il y a un problème !) - et plus fiables ! et plus infiniment plus conviviaux  - pour le moindre geste de la vie quotidienne.

    Et sur un ordinateur j'vous dit pas : on ne fait que ça, la moindre manipulation vous bloque des heures, on n'a plus le temps de seulement voir passer la journée, tant elle est complètement bouffée par l'attente, l'attente, l'attente, et la LEE-EEN-TEEUR-IIN-FII -NIE.

     

    tout ce qui est moderne se fait (quand ça se fait !!!) avec une lenteur pharamineusement phénoménale !

     

    Le fonctionnement du monde moderne est devenu quelque chose d’une extrême, d’une immense lenteur. Quelle différence avec seulement il y a un demi siècle, comme c’était infiniment plus rapide (et plus fiable). Le vie est devenue immensément plus lente … qu’au XIXème siècle ! – Relisez les romans de Balzac (pour ne pas parler des autres), et pourtant ils se déplaçaient en diligence ! en une seule journée il y avait plein de choses de faites, qui de nos jours ne seraient même pas réalisées au bout d’un mois !!

    c’est affolant !

     

    C’est inimaginable comme tout traîne à l’infini, et comme les opérations de routines les plus élémentaires prennent carrément des semaines, et des semaines, et encore des semaines.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • LA RECHERCE DE LA VERITE N'EST PLUS LE MOTEUR DE LA JUSTICE

     

    assez de soumission aux hyènes politiques et médiatiques

     

    ce puissant de ce monde pourri, ce politicien suant la haine, celui qui voulait faire disparaître à tout jamais Dieudonné et sa famille dans la misère et l'oubli : enfin JUSTICE !

    tous les partis refusent cet opportuniste qui sue la haine ! et à Evry il va se retrouver devant forte partie la candidature LALANNE et la condidature Nolan/Dieudonné - il ne pourra plus se présenter "nulle part en France", comme ils savent si bien dire, bien fait pour lui !
    Et Dieudonné (qui n'est pas antisémite pour un sou, regardez la conférence de presse avec Naturei Karta, etc etc, mais qui est "taquin" comme il dit il "aime à faire chier les cons!" et là il en a de fameux cons contre lui !) : merci au petit peuple des français de base qui n'ont pas écouté les "élites" d'en-haut et l'ont dignement soutenu, applaudi, financé, comme le peuple français avait soutenu le chansonnier Béranger que le gouvernement royal avait envoyé en prison, là aussi les puissants cyniques et intolérants voulaient le faire mourir, le pauvre chansonnier Béranger ! Maintenant ses oeuvres sont dans les "petits classiques" de la littérature française ! et toc ! Gageons que c'est aussi ce qui arrivera à Dieudonné

    RESISTANCE DU PEUPLE !

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Du temps des colonies, on entendait souvent les gens dire que les noirs, les péons, les coolies, étaient des êtres stupides,

    mais ce n'est pas vrai, ils ne sont pas naturellement stupides (d'ailleurs on le voit bien maintenant !) mais c'est les conditions de vie qu'on leur faisaient qui les rendaient stupides (1)

    C'était de vivre constamment dans la soumission, la peur, la terreur, l'impuissance, et savoir qu'il est impossible et vain de discuter, qu'on aura toujours tort même si on a mille fois raison et que la moindre tentative de défense ou de justification vous plongera dans des malheurs encore pires, l'attente, les chicaneries, la mauvaise foi, les agressions, les insultes, les humiliations, les critiques et la déméprisation injustifiée et constante, qu'on fasse gris qu'on fasse vert, de fermer sa gueule, contracté dans l'angoisse perpétuelle, et l'impossibilité qu'il existât une attitude quelle qu'elle soit qui puisse vous sauver, de devoir toujours rester coi et en alerte de ce qui peut arriver, l'absence de tout droit pour vous, de n'avoir à attendre que l' "heure de la sortie" le moment où on pourra se détendre et se défiler, jusqu'à la prochaine alerte.

    Essayez par exemple en travaillant en qualité d'homme (personne de sexe masculin) dans certains bureaux de bonnes-femmes avec un femme comme chef, et un clan de "copines", ou bien, mais ça ça n'existe plus de nos jours je pense, comme "jeune", apprenti, garçon de bureau, laveur de vaisselle, dans un milieu de "vieux", de vivre des jours, des semaines, des mois dans ces conditions, vous verrez que vous deviendrez passifs, poussifs et stupides petit à petit. Effet garanti !

    et totalement irresponsables, en effet vous savez que les domestiques aux Indes aux colonies, etc, les coolies, les petits nègres, les domestiques partout où ils sont traités comme des chiens, obéissent à ce qu'on leur demande, bêtement (apparemment !) y compris quand ils savent que ça n'a aucun sens, même quand ils savent que c'est la chose à ne pas faire, et après quand leur maître s'en est aperçu il est encore plus furieux et persuadé qu'ils sont stupides ou qu'ils se foutent de lui, mais non, c'est toujours la même chose, ils obéissent, même quand ils savent que c'est absurde, inutile, contre-productif, de toutes façons ils savent qu'ils n'ont pas le droit à la parole, qu'ils doivent la fermer, qu'ils ne peuvent pas se permettre d'argumenter envers leur maître, la race supérieure, eux les sous-hommes, ils savent que si ils ouvrent la bouche ça sera pris comme un crime de lèse majesté, alors ils font ce qu'on leur dit de faire, même quand ça ne sert à rien, même quand ils savent que c'est absurde et que ça va créer des problèmes, même quand ils connaissent une meilleurs solution, ils se gardent bien de la dire ! ou seulement après.

    Et bien dans le genre de bureau dont je parle plus haut, par exemple, c'est comme ça qu'on devient. D'ailleurs on ne sent plus aucune solidarité avec le boulot, on apprend à s'en foutre, à se dire "qu'ils (elles, en général !) se démerdent", on ne veut pas d'une méthode qui arrangerait le boulot, ça va aller encore plus à vau l'eau, et alors ? qu'ils crèvent ! La solution, les arguments, que de toutes façons on n'a pas intérêt à avancer, à l'ouvrir, ils s'en passeront, on apprend à s'en foutre éperdument du bon avancement du boulot.

    (1) cf les expérimentations rapportées par Howard Bloom dans Le Principe de Lucifer sur deux groupes de rats, les uns qui peuvent agir sur leurs conditions de vie, les autres réduits à la souffrance impuissante "Il se blottit dans un coin, et ne bouge plus lorsque arrive la décharge. Si vous ouvrez la porte de la cage il n'essaye même pas de s'échapper" et "Leur perception se ferme, leurs pensées s'obscurcissent et ils ont plus de mal à trouver de nouvelles solutions à leurs problèmes. ... D'autres observations indiquent qu'il ne semble plus se concentrer sur ce qui l'entoure."

    Voilà un fait psycho-sociologique fondamental et très important, que les sociologues, et les anti-racistes, et les historiens, (peut-être certains romanciers par contre ?) autant que je sache, ont tous jusqu'à présent laissé de côté sans en prendre conscience, et pour cause ! aucun ne vivait sa vie, même un moment, dans cette situation !

    c'est ce que j'ai découvert durant ma dernière année de travail (2010-2011). Ce qu'il y a de bien c'est que ça m'aura fait découvrir cette vérité, que les sociologues, et les anti-racistes, et les psychologues, et les historiens, (peut-être certains romanciers par contre ?) autant que je sache, ont tous jusqu'à présent passé à côté sans en prendre conscience, et pour cause ! aucun ne vivait sa vie même un moment dans cette situation !

    Partager via Gmail

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires