• chez les ******, de même que partout toute la France de maintenant on ne voit plus circuler aucune affection ni aucune tendresse ni entre les parents entre eux ni entre parents et enfants. Ce n’est pas une famille ; c’est un centre d’élevage de la prochaine génération ! et les parents dans cette fonction, ce sont des « partenaires », comme on dit si bien ! Je ne vois pas l’intérêt de fonder une famille comme ça, ce n’est pas une vraie famille.

     


    Partager via Gmail

    1 commentaire
  • pour voir encore la vie d'une région consacrée à l'industrie et sillonée de trains à vapeur il faut aller en Chine (dans le sud de la Mandchourie, province du Liao-Ning) :

     

     

     

    *

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • d'ailleurs prenez une photo officielles de responsables politique de ce pays et on a l'impression de voir une déunion de "parrains" !

     

    "les états-unis sont impliqués dans toutes les saloperies depuis leur création. Génocide des amérindiens, traite négrière massive, financement et exploitation commerciale des deux dernières guerres, déstabilisation et liquidation des régimes résistants, création d’un monnaie de singe, exportation de leur dette colossale, coups tordus et opération sous faux drapeau, guerres mortifères contre des ennemis fictifs (vietnam, laos, afghanistan, Irak...)"

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    http://www.irdc.ir/en/content/13734/print.aspx

    entre 1917 et 1919 la Perse a connu, à cause des agissements des occupants, principalement britanniques, la pire famine de son histoire, et peut-être de toute l'histroire de l'humanité. On estime le bilan à 10 millions de morts....

     


    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • *

     

     

    *

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    des exemples ? il y en a plein, on ne voit plus que ça. écoutez les discours, analysez les mesures, etc.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    L’éthique d’« autrefois » considérait préférable de vivre mal à l’aise mais pas seul et aimé, que l’inverse.

    L’éthique actuelle, à l’inverse ne supporte pas de souffrir d’insatisfactions ou de contrariétés provenant de l’entourage intime (du reste du milieu par contre il le supporte très bien !) et trouve préférable de dépérir dans la solitude et le désespoir que de se trouver « coincé » dans des relations non pleinement satisfaisantes.

     

    Ça doit aussi trahir une évolution non seulement des idées et des idéologies, mais des tempéraments. Le deuxième schéma est plus convenable aux gens égoïstes insensibles et cyniques (« réaliste » on dit).

    Je crois que c’est effectivement comme ça que sont devenus les gens.

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  •  

    *

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • *

     

    *

    VOILA CE QUI  NOUS ATTEND SI NOUS RESTONS DANS L' "EUROPE" :

    Goldman Sachs conseille une baisse générale des salaires de 30 % en France

    Interrogé par le Huffington Post sur une éventuelle solution pour sortir la France de la crise financière, Huw Pill, économiste en chef de Goldman Sachs en Europe, répond qu’il faudrait baisser la « moyenne salariale d’environ un tiers », précisant toute de même que ce serait « politiquement impossible à imposer ».

    Si cette proposition est appliquée, le salaire minimum équivaudrait à un peu moins de 1 000 € par mois alors que dans le même temps, on parle de centaines de millions de dollars de bonus chez les actionnaires de Goldman Sachs en 2012.

    Le PDG Lloyd Blankfein, lui, a vu sa propre rémunération augmenter de près de 15 % en 2011, atteignant la somme de 16,2 millions de dollars sur l’année.

    Le deuxième volet de la politique miracle à appliquer, d’après l’économiste consiste à « déplacer l’emprise de l’Etat vers le secteur privé. » Car le problème « chronique » de la France serait « incarné par un secteur public bien trop important » ayant pour conséquence une faible exportation. Donc « un manque de compétitivité et des déséquilibres dans ses comptes ».

    Mais l’économiste se veut également rassurant, au niveau européen : grâce à ses plans d’économie, l’Union devrait voir « une porte de sortie » de la crise d’ici 2015.

    Sources : Huffington Post / Le Journal du Siècle

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Comme dit cette dame :

    http://www.egaliteetreconciliation.fr/Une-ex-ministre-israelienne-sur-le-lobby-sioniste-en-Europe-et-aux-Etats-Unis-15103.html

    chapeau ! non seulement l'honnêteté, mais aussi le courage, bon elle n'est plus ministre (on le regrette !) ils ne peuvent plus la forcer à démissionner.

     

    La bataille du discours c'est un livre d'Israel Shamir, il y dit en tre autres que :

    "Sur ce tank, photographié sur la terre irakienne, on peut lire le slogan : « Aujourd hui à Bagdad, demain à Paris ! ».

    Toutefois, quelques années plus tard, ce slogan est devenu la réalité : après la prise de Bagdad, Paris aussi est tombé aux mains des forces américaines. Pour installer un fantoche américain à Bagdad, les Américains avaient dû se battre durant plusieurs semaines. Mais le fantoche américain du Palais de l'Elysée y a été installé sans qu'on ait eu à tirer la moindre balle. En dépit de son look de Panthère Rose, Sarkozy restera comme un des personnages les plus sinistres de l'histoire de France. La France avait été le seul pays, au monde, qui eût réussi à se débarrasser de l'occupation yankee ; c'est désormais du passé. Le Président Sarkozy a décidé de détricoter le grand oeuvre de Charles de Gaulle...

     

    Quant à Israel Shamir :

     

     

     

     


    extrait de son livre "Notre-dame des douleurs" :


    (p.9-10) Avertissement

    Depuis des années, j'en appelle, dans mes écrits, à l'égalité totale pour tous les habitants de la Palestine, à un seul Etat et à l'égalité des droits pour tous ses citoyens, dont le droit de vote, que ce soit pour un juif ashkénaze de Ramat Aviv ou pour un Palestinien de Naplouse, pour un juif marocain d'Ofakim ou pour un Russe de Haïfa. J'exhorte à casser toutes les lois qui établissent une discrimination entre un juif et un non-juif, en particulier l'infâme loi des "propriétaires absents" qui a permis la confiscation des maisons et des champs des Palestiniens), Dans la page d'accueil de mon site www.israelshamir.net, il est écrit en toutes lettres: "Avec Edward Said, Israël Shamir prône l'instauration du principe "Un Homme - Une Voix - Un État" dans notre Palestine bien-aimée (la Terre d'Israël), entière et indivise, sans ligne verte ni ligne violette, ni Mur de sécurité. Un État pour nous tous, indigènes et fils adoptifs de Palestine, "Vous aurez une seule loi", dit la Bible. J'appelle à ce que soit étendu le droit de vote, dès les prochaines élections, à l'ensemble des habitants de la bande de Gaza et de la Cisjordanie et à incorporer ces territoires dans un État unique.

    C'est là l'essentiel de mon enseignement, tout le reste n'est que commentaires. Si ce à quoi j'appelle est du "racisme", alors la guerre éternelle s'appelle sans doute "paix et sécurité" et la redoutable Shabak (la police secrète israélienne) "Ministère de l'Amour"? Depuis des années, j'appelle les habitants de Sion à tendre la main à nos frères, les fils et filles de Palestine, et à vivre avec eux en paix et dans l'amour fraternel, comme nous le vivons, dans ma ville de Jaffa, sur la côte. Hélas, les directeurs des quotidiens israéliens refusent de publier cet appel.

    Ils fournissent une tribune à n'importe quel raciste. Ils servent d'amplificateurs à n'importe quel appel au transfert des Palestiniens et à la purification ethnique. Mais mes appels à l'égalité ne peuvent s'y exprimer.

     son site : http://www.israelshamir.net/

    Il ne s'agit pas seulement de mon opinion personnelle: un sondage du quotidien Ha 'aretz a montré que 30 % des habitants du pays sont en faveur de cette solution, car il n’y en a pas d'autre. Il n’y a aucune chance qu'un État palestinien puisse être créé dans des frontières telles qu'elles garantissent l'équité. Si c'était possible, il y a longtemps que cela aurait été fait. Tant qu'il n'y aura pas d'égalité pour les Palestiniens, il n'y aura pas d'égalité pour les autres communautés, ni pour les Juifs orientaux, ni pour les Russes. Le front électoral récemment constitué par l'alliance entre Russes et Palestiniens est le premier pas en direction de la nouvelle réalité: une Palestine pluraliste pour toutes ses communautés.

     

     

     

    NB: pendant ce temps-là les israeliens deviennent non seulement racistes, il l'ont toujours été, et anti-immigrés (alors qu'ils en sont) mais se mettent à se comporter exactement comme ..... les allemands durant la Nuit de Cristal !

    "Plus de 1 000 personnes ont manifesté à Tel-Aviv mercredi, demandant que les migrants africains soient déportés, dans un déchaînement de violence qu’un radiodiffuseur israélien a qualifié de « pogrom ».

    La foule des manifestants s’en est violemment prise aux ressortissants africains, fracassant les devantures de magasins appartenant à la communauté immigrée et pillant aussi d’autres commerces.Des poubelles ont été incendiées et la foule a attaqué un conducteur africain qui passait là, brisant les vitres de sa voiture."

     

     

    Vie et assassinat du Gavroche de notre siècle : http://www.lemague.net/dyn/spip.php?article493

     

     

    Maintenant, pour mieux connaître Israel Shamir, sa vie, beaucoup plus riche et beaucoup moins mystérieuse que ses détracteurs veulent nous le faire croie , son parcours, ses centres d'interêts, et là aussi un regard sagace iconoclaste et pertinent sur l'Union Soviétique

    "Mais l’élite soviétique choisit la voie de la trahison sans mélange, ce qui aboutit à faire du pays un pays du Tiers-Monde, ce qui est une véritable tragédie pour tout le tiers-monde : l’Union soviétique était une sorte de mythe pour les pays d’Asie et d’Afrique mais un mythe doté d’une existence réelle car elle constituait une fenêtre sur l’espoir. Désormais, cet espoir a disparu." oui, on en voit les effets tous les jours n'est-ce pas ....

    le lien : http://www.geostrategie.com/cogit_content/verbatim/QuestionsIsralShamir.shtml

     


    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Avant de réussir dans le journaliste institutionnel et de devenir porte-parole de la pensée unique, Philippe Meyer avait été un jeune sociologue libertaire et critique.

    Il avait alors écrit, en 1977, les esprits étaient humanistes et critiques à l’époque, un livre qui semblait prometteur, « L’enfant et la raison d’État »,  dont le texte de présentation disait : « Mais le modèle familial, si pauvre qu’il soit, ne constitue-t-il pas désormais n obstacle à la gestion directe de la société par l’État ? Comme tel, n’est-il pas voué à son tour à l’extermination »

    Sujet plus que jamais d’actualité hélas, n’est-ce pas! Et qui aurait du être approfondi et pourrait être abondamment nourri à notre époque.

    À défaut en voici quelques extraits :


    « Le mouvement de l’intervention de l’appareil judiciaire est un mouvement constant d’extension tous azimuts : extension des modes de prise en charge et diversification (la prison, le quartier spécial, la colonie pénitentiaire, la liberté surveillée, pis à partir de 1958, l’assistance éducative en milieu ouvert), extension du champ de la prise en charge (le mineur seul, puis le mineur et sa famille, puis le mineur, sa famille et son milieu), extension enfin de la durée de cette prise en charge : durée fixe, puis durée indéterminée jusqu’à la majorité.

    …..

    Tout mouvement incontrôlé est corollairement proclamé suspect.

    …..

    Fixé institutionnellement, le temps où l’on vaque doit encore être contrôlé. Aux grandes migrations de jeunes vacanciers, il doit être répondu par de grandes migrations de C.R.S. plagistes, d’animateurs sociaux, de professionnels du temps « libre ».

    ……

    Entre celui qui s’inquiète que les vacances puissent signifier la liberté et celui qui propose une société de sycophantes, le mouvement est arraisonné. Comme il n’y a plus d’espace sans fonction, il n’y a plus de temps sans contrôle, ni de mouvement sans but. La vie sociale est finalisée : c’est tout le territoire, social et géographique, qui est devenu le lieu de l’aveu.

    (Philippe Meyer « L’enfant et la raison d’État » ch.II)

    « Dans la profusion sociale, il s’agit de tailler une cote uniforme, et de l’imposer : l’enfant est un moyen de cette imposition. Son retrait, temporaire ou définitif, ou la menace de son retrait, est l’arme entre les mains de l’État et des sociétés de bienfaisance pour imposer leur moralisation. …. Substituer à l’éducation à la fois pratique et particulière de son milieu une éducation uniforme, sophistiquée, universelle et rationnelle à la production. Mais il s’agit aussi de faire de la famille une unité stéréotypée, et donc réglementable et disciplinable.

    …..

    la législation nouvelle vient officialiser deux points décisifs : l’abandon moral de l’enfant est une présomption et non un fait, et cette présomption se fait non d’après la conduite de l’enfant – « il pourra se faire qu’elle soit à l’abris de tout reproche2 » - , mais d’après celle de ses parents.  …..

    La notion d’enfant « en danger » n’a d’autre contenu que celui donné dans la pratique par les policiers ou les travailleurs sociaux qui assurent l’essentiel des « signalements », ou des juges des enfants qui estiment devoir se saisir d’office. Les critères d’intervention sont tout entiers aux mains des appareils d’État, seuls producteurs des critères …..

    les justiciables de la justice de « protection » sont tous, majeurs ou mineurs, présumés irresponsables..

    ……

    L’enfermement perd sa valeur en même temps que la famille devient l’ultime satellite de l’État ; il est remplacé par l’assistance éducative en milieu ouvert, dont la fonction est tout à la fois d’intimider, de redresser, d’apprivoiser et de modeler la famille. C’est alors le règne de l’enquête sociale, de l’expertise médico-psychologique, de la prise en charge des conduites économiques par le biais de la tutelle aux prestations sociales, jusqu’à ce que la famille soit soumise ou démise.

    ……

    L’aléatoire et l’intempestif n’ont plus lieu, et le citoyen « protégé » est réputé ne pas avoir l’intelligence de lui-même, ni d’aucun lieu d’où il pourrait tirer des arguments de résistance. Le drame d’Antigone se vit désormais à l’envers : l’interprétation prime et terrorise le fait, et l’Etat-Sphinx, ogre et augure, en détient la clef.

    En résistant à ce placement à durée indéterminée, pour des raisons affectives (la séparation), économiques (la perte d’un salaire), ou de l’ordre du réflexe (le maintient des traditions qui leurs sont propres), les familles achèvent de rentrer dans le champ de l’intervention judiciaire : s’opposant aux « bienfaits » de  l’action publique, elles sont suspectées et jaugées

    ….

    Pour les enfants, au nom de qui cette réforme a été faite « afin de leur éviter la soumission à l’arbitraire de la « patra potestas », il y a , plutôt que la libération d’une tutelle, le passage d’un tuteur à un autre. (auquel contrairement au premier on ne peut échapper, ni jamais)

    Dans le dernier quart du siècle, les lois sur la « protection des enfants maltraités » et sur les « violences et voies de fait envers les enfants », pour généreuses que soient leurs intentions, aboutiront à une pratique de plus en plus affirmée de vérification – et donc de standardisation – de l’ éducation populaire ; qu’il y ait des enfants battus dans les familles ouvrières justifiera que toutes les familles ouvrières soient inspectables pour voir si les enfants n’y sont pas battus

    …..

    La famille ne doit pas être un asile, mais un lieu à découvert !

    ….

    toute défense commune aux parents et aux enfants face à l’appareil judiciaire est « hyper protection pathogène », toute distance, de fait ou imposée par les conditions de vie et de travail entre parents et enfants, est « rejet  générateur de frustrations et de déstructuration de la personnalité ».
    Chaque fait concret de l’attitude réciproque des parents et des enfants est justiciable d’une interprétation réversible, englobante et à double tranchant. 

    Par ailleurs quand les faits concrets manquent, le recours au symbolique y supplée. Enfin, et ce n’est pas sans importance, l’investigation psychologique exclut le mineur et sa famille de toute possibilité de répondre, d’insérer leur propre discours sur eux-mêmes dans le processus d’investigation judiciaire.

    (Philippe Meyer « L’enfant et la raison d’État » ch.III et IV)

    ….

    Certes il reste encore une famille, du moins formellement, et aussi longtemps que la réunion d’un homme et d’une femme sera nécessaire à la conception d’un enfant. Mais cette fonction génitrice semble être à terme la seule que lui laisse le maniement direct des individus par l’Etat.

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  • il y a maintenant des sites où , en dépit de la théorique augmentation exponentielle de la puissance techniques des ordinateurs leur ouverture est INFINIMENT plus longue scabreuse et impossible qu'avec la technologie de 1999 !!!!!!

     Des sites qu'il ne faut même pas essayer d'ouvrir, car il est non seulement TOTALEMENT IMPOSSIBLE d'y naviguer (beaucoup, infiniment moins que dans les sites de 1999 ! avec les infiniment moins performants ordinateurs de cette époque), mais même la page d'acceuil ne s'ouvre carrèment pas, impossible, et votre ordinateur est foutu, bloqué ad vitam eternam, vous n'avez plus qu'à le couper en catastrphe et tout perdre de ce que vous avez ouvert ! Des sites totalement illisibles et inconsultables des nassses gluantes et obscures :

    il paraît qu'il ne faut pas les citer, reste le problème, de plus en plus fréquent

    qui encore ?

    encore un : http://uprjura.wordpress.com

    complétez la liste

     

     

      Ce qui ne veut pas dire que les autres sites sont agréables à consulter ! de nos jours, en dépit du, théorique, accroissement exponentiel de la puissance des machines, et de navigateurs qui nous annoncent des rapidité d'ouverture record !  partout on a l'impression d'être englué comme dans un cauchemar, il n'y a quasiment plus un seul site où il soit agréable et rapide de naviguer !!!

    En tous cas pas avec Linux ! ....

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  •  

    http://french-revolution-2.blog.fr/2010/05/02/traite-de-lisbonne-article-123-le-coup-d-etat-de-la-finance-8486601/

     

    au fait savez-vous que

    En 1311, au Concile de Vienne, le pape Clément V déclarait nulle et vaine toute la législation civile en faveur de l'usure, et "si quelqu'un tombe dans cette erreur d'oser audacieusement affirmer que ce n'est pas un péché que de faire l'usure, nous décrétons qu'il sera puni comme hérétique et nous ordonnons à tous les ordinaires et inquisiteurs de procéder vigoureusement contre tous ceux qui seront soupçonnés de cette hérésie."

     

    En attendant l'Islande a contribué à remettre les choses en place, et la justice confirme leur bon sens

    http://www.egaliteetreconciliation.fr/L-Islande-remporte-une-grande-victoire-dans-le-domaine-bancaire-contre-le-Royaume-Uni-et-les-Pays-16186.html nt

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Lisez ces citations qui ont été dites par quelques uns des plus ultras des sionistes:

    " Je ne connais pas cette chose appelée règle internationale. Je jure que je brûlerais tout enfant Palestinien qui sera né dans ce quartier. La femme Palestinienne et son enfant est plus dangereuse que l’homme , parce que l’existence des enfants Palestiniens signifie que des générations continueront, mais l’homme cause un danger plus limité ". Ariel Sharon, dans une interview avec le Général Ouze Merham en 1956.

    " Je jure que si j’étais juste un civil Israélien et que je rencontre un Palestinien, je le brûlerais et le ferais souffrir avant de le tuer. J’ai tué 750 Palestiniens d’un seul coup (à Rafah en 1956). Je voulais encourager mes soldats à violer les filles Arabes comme la femme Palestinienne est une esclave pour les Juifs, et nous leur faisons de toute façon ce que nous voulons et personne nous dit ce que devons faire, mais nous disons aux autres ce qu’ils doivent faire ". Ariel Sharon, dans une interview avec le général Ouze Merham, 1956.

    " Nous devons réduire la population Arabe à une communauté de coupeurs de bois et de domestiques ". La description de Rabin de la conquête de Lydda après l’achèvement du Plan Dalet. Uri Lubrani, conseiller spécial de Ben-Gourion sur les Affaires Arabes, 1960. (The Arabs in Israel par Sabri Jiryas).

    " Nous devons tout faire pour nous assurer que les Palestiniens ne reviendront jamais, les vieux mourront et les jeunes oublieront ". David Ben-Gourion dans ses mémoires le 18 juillet 1948 (page 157)

    " Il n’y a pas semblable chose que les Palestiniens, ils n’ont jamais existé ". Golda Meir Premier ministre Israélien le 15 juin 1969

    " C’est le devoir des leaders Israéliens d’expliquer à l’opinion publique clairement et courageusement, un certain nombre de faits qui ont été oubliés avec le temps Le premier est qu’il n’y a pas de sionisme, de colonisation, d’État Juif, sans l’éviction des Arabes et l’expropriation de leurs terres ". Yoram Bar Porath, Yediot Aharonot (14 juillet 1972).

    " Nous déclarons ouvertement que les Arabes n’ont pas le droit de s’installer sur même un cm d’Eretz Israel. La force est le seul langage qu’ils comprennent. Nous devrons utiliser la force ultime jusqu’à ce que les Palestiniens viennent en rampant vers nous à quatre pattes ". Rafael Eitan, Ra’Mat’Kal (chef d’état-major israélien). New York Times (14 avril 1983).

    " Nous devons tuer tous les Palestiniens jusqu’à ce qu’ils soient résignés à vivre ici comme des esclaves " . Le président Heilbrun du comité pour la réélection au poste de maire de Tel-Aviv du général Shlomo Lahat en octobre 1983.

    " Les Palestiniens devraient être écrasés comme des sauterelles...leurs têtes fracassées contre des rochers et des murs ". général Yitzhak Shamir s’adressant aux colons Juifs New York, Times (1er avril 1988).

    et:
    http://www.protection-palestine.org/spip.php?article2886


    Mais le plus beau suit, Là c'est proprement confondant, que des docteurs de la loi religieux puissent parler comme ça, ça laisse rêveur :

    Le Conseil talmudique des rabbins et des sages de la Torah, connu sous le nom de "Yesha", qui représente les colonies juives de Cisjordanie et de Jérusalem occupé, a statué qu'il est permis, et même souhaitable, de viser et d'exterminer les civils non-juifs en temps de guerre.
    Le dernier édit du conseil, publié mardi sur le du site web israélien " Ynetnews " du journal Yedeot Ahronot , a déclaré que " selon la loi juive, en temps de guerre, il n'existe pas de 'civils innocents' de l'ennemi ".
    " Toutes les discussions sur la moralité chrétienne affaiblissent l'esprit de l'armée et de la nation et nous coûtent le sang de nos soldats et civils ", dit le texte.
    Le même conseil a publié une décision semblable il y a deux semaines, en conseillant à l'armée israélienne " d'exterminer l'ennemi " et de " ne pas hésiter à massacrer les civils ennemis ".
    Le conseil décrit comme de la " moralité chrétienne " les conventions internationales et lois interdisant de prendre délibérément pour cibles les civils en temps de guerre.
    Il a appelé "mitzvah", ou bonne action, la prise pour cible et le massacre des civils ennemis.
    Selon des sources israéliennes, une grande partie du camp non-laïc israélien, qui inclut les puissants mouvements religieux et nationalistes-religieux, ont exprimé une profonde satisfaction pour le deuxième massacre de Qana, qui a eu lieu le 31 juillet avec pour conséquences la mort de 60 civils libanais, 37 d'entre eux étant des enfants et des bébés.
    L'armée israélienne avait tout d'abord prétendu que des combattants du Hezbollah se trouvaient à l'intérieur du bâtiment de 3 étages visé par l'armée de l'air israélienne.
    Cependant, les commandants militaires israéliens ont changé leur récit de l'atrocité le mardi 2 août, reconnaissant qu'ils n'avaient aucune preuve que des combattants de la résistance étaient parmi les civils massacrés dans le bombardement.
    Quelques fonctionnaires israéliens ont fait des excuses pour le carnage, faisant de la peine aux rabbins et aux sages talmudiques qui ont argué du fait qu'Israël ne devrait pas faire d'excuses pour le massacre des civils ennemis puisque selon la Halacha, ou la loi religieuse juive, il n'y a aucune chose telle que des civils et des innocents en temps de guerre.
    Ce n'est pas la première fois que de telles décisions sont publiées. Il y a presque deux ans, un groupe d'éminents rabbins a conseillé à l'armée israélienne de "ne pas hésiter à massacrer les civils palestiniens, enfants inclus".
    Dans une lettre à Shaul Mofaz, alors ministre de la défense, les rabbins, qui représentent le courant dominant du judaïsme orthodoxe, ont écrit que "tuer les civils est chose normale en temps de guerre" et que l'armée israélienne "ne devrait pas hésiter à tuer les civils non-Juifs pour sauver les vies juives ".
    " Le précepte Chrétien : "tendre l'autre joue" ne nous concerne pas, et nous ne serons pas impressionnés par ceux qui préfèrent les vies de nos ennemis à nos vies ", disait la lettre, signée par des douzaines des rabbins, dont Haim Druckman, un ancien membre de la Knesset dirigeant d'un grand mouvement religieux de jeunesse connu sous le nom de Bnei Akiva Society.
    Parmi les autres signataires on trouve : Elizer Melamed, dirigeant de l'école supérieure religieuse de Cisjordanie ; Youval Sharlo, dirigeant de l'école supérieure talmudique de Petah Tikva qui combine les études talmudiques et le service militaire d'active ; et Dov Lior, le rabbin de Kiryat Arba près de Hebron.
    Lior, qui avait appelé Baruch Goldstein, le juif meurtrier de masse, un "grand saint ", a argué du fait "qu'il est très clair à la lumière de la Torah que les vies juives sont plus importantes que les vies non-Juives".
    " Un millier de vies non-Juives ne valent pas l'ongle d'un juif "
    Le 25 février 1994, Goldstein assassina 29 Palestiniens innocents qui priaient dans la Mosquée d'Ibrahim au centre de Hebron.

     

    Pour avoir une perspective historique : ISRAEL SHAHAK Histoire juive,  religion juive,  le poids de trois millénaires en PDF (Préface de Gore Vidal, Avant propos de Edward W. Saïd)

    on peut dire sans exagérer que Shahak est le dernier  en date des grands  prophètes (ceux de l'ancient testament)

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • 7/12/2011

    dans ce restau chinois en self-service - self-service  c'est la grande formule « in » car, comme dans les stations-essence à la mode, ça permet de réduire les dépenses de personnel !  ….  - et où on n'a le droit de boire rien d'autre que des Pepsi-Cola (®PBUH aâmen !), Orangina (®PBUH aâmen !), ou Seven-Up (en anglais dans le texte, ®PBUH aâmen !), les gens défilent comme un troupeau de moutons, d'ailleurs ils sont tous pas beaux, mal et uniformément habillés, et informes commes les moutons. Il ne leur manque plus que de leur mettre ces fameuses laisses actuelles autour du cou avec un badge plastique à leur nom .

     

     

    PS : et à force de forcer (par exemple en interdisant aux automobilistes - c'est à dire par force la totalité de la population ! - de boire ne fusse qu'un suel verre de vin dans la journée) les gens à ne plus consommer que du Coca-PepsiOrangina-SevenUp ®PBUH aâmen ! à l'aspartame du "corporate power" US, la viticulture française (et donc la culture française par la même occasion ) est en train de mourir (il n'en restera que quelque uns pour les gens d'la haute ...) :

    Mr Vincent Cornin, du Domaine Cornin (cliquez ici pour découvrir ses excellents crus) nous a écrit: "Informations sur les viticulteurs du Beaujolais. Le nombre d'exploitations qui devraient cesser leur activité d'ici l'année prochaine est d'environ 700!!! Soit 700 sur 3.000 exploitations! Quasiment du 15%! Et quand on parle d'exploitation, le plus souvent, elle est composée du mari et de la femme. En tant que voisin, je m'y suis fait, mais je peux vous dire que c'est désolant de voir à quel point le nombre de parcelles de vignes arrachées, voir même abandonnées, vu le coût de l'arrachage dans les villages du Beaujolais. France 2 en a même parlé l'autre jour en disant: "700 exploitations qui vont être en difficulté" ben voyons!!!". Le plus triste en effet est que personne ne reprend. C'est vraiment à n'y rien comprendre. Voici une très belle piste pour certains de nos lecteurs qui veulent se trouver une nouvelle vie dans la nature. Je pense que quitte à s'installer à la campagne, autant que ce soit dans le vin...
    (P. Jovanovic)

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    ......
    Et l'avoir encore devant soi,

    le beau, le long chemin de la vie.

     

    Jaroslav SEIFERT

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • quoique dans le monde où on vit c'est assez irréaliste.

     

    surout pour certains

     

    Au fait, savez-vous comment les USA traitent leurs prisonniers ?

    comme ça :

    http://www.legrandsoir.info/guantanamo-la-mort-d-adnan-farhan-abdul-latif.html

     

    voilàce qui se passe pendant que vous dormez.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • ici :

    http://www.infosyrie.fr/actualite/bachar-2/

     

    et ci dessous la vidéo de la fin de son discours (avec des commentaires) http://www.youtube.com/watch?v=eUdOgrIJ7BE

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Partager via Gmail

    votre commentaire