• l'évolution de la bourgeoisie "de gauche" et qui nous a confisqué nos outils de lutte, c'est pourquoi il faut s'en créer de nouveaux,

    les traditionnels sont complètement déconnectés  de leurs mandants, et déconsidérés !!!!

    la gauche institutionnelle ou plutôt la "gôche" depuis sa conversion au libéralisme en 1983. Depuis cette date en effet rien ne sépare droite et gauche institutionnelles au niveau social et économique. Toutes deux sont libérales au sens économique et sociale, européistes. Pour se distinguer de la droite la gôche a investi le terrain sociétal. erfComme on ne veut pas réduire les inégalités sociales et économiques on va déplacer le débat politique sur d’autres sujets. Ce que Jean-Paul le Goff appelle le gauchisme culturel es1983t né.
    Ainsi on va instrumentaliser les populations immigrées avec le mouvement progressiste « touche pas à mon pote » avant de les abandonner à leur triste sort une fois que la mayonnaise FN aura monté.
    Ainsi on va instituer le « mariage pour tous » grand mouvement progressiste alors qu’auparavant pour la gauche le mariage symbolisait le conservatisme. Ainsi on va glorifier le pédagogisme, « l’éducation nationale » qui va supplanter l’instruction publique. On ne va plus apprendre aux élèves à se doter des moyens de devenir de réels citoyens capables de réfléchir par eux-mêmes. On va leur apprendre ce qu’il faut penser et leur inculquer les valeurs progressistes. Sus au latin à l’école (trop ringard et certainement très conservateur) et vive les cours d’improvisation ! (très cools et très progressistes !).
    Ainsi on va glorifier le devoir de mémoire. Tout va y passer, Vichy, Pétain et la collaboration, le colonialisme, traite négrière, la Guerre d’Algérie. Cette vision progressiste est d’ailleurs très efficace à tel point qu’on est incapable de voir la montée des nazis en Ukraine ! La flagellation historique, très progressiste, va être institutionnalisée. Il ne faut surtout pas glorifier les riches heures de notre histoire. Le Général de Gaulle ? Sa vision de l’Europe, du monde anglo-saxon, de la Russie, de la souveraineté de la France, de la financiarisation de l’économie (la corbeille) ? dépassée et conservatrice.
    Dans ce contexte, si on ne souscrit pas à ce gauchisme culturel qui coupe moins la droite et la gauche que les élites de droite et de gauche et le peuple de droite et de gauche on est conservateur. Pire, comme le dit avec justesse Michel Onfray (dont je m’inspire fortement pour rédiger ce post) , « dès que l’on veut faire le lien entre le passé et le présent on est réactionnaire, donc on est réac, donc on est facho, donc on est vichyste, on est Pétainiste et donc c’est Adolf Hitler, la shoah et on est à l’origine des 6 millions de morts ». Car la comme ce terme a été dévoyé ces dernières années tout comme celui de nation ou d’autres…) gôche est également inquisitrice et justicière.
    Il faut s’échapper de ce "truc" manipulatoire idéologique si l’on veut s’en sortir avec le moins de dommage possible et revenir à certaines évidences. Oui, qu’on le veuille ou non tout ne se vaut pas. Le nihilisme ambiant ne sied pas à un peuple en quête de repères, de valeurs, d’être capable de s’inscrire dans un présent en cohérence avec son passé et donc son futur. Je sais, dire cela c’est être conservateur mais j’aspire à vivre dans une société consciente de son identité (remarquez au passage comme ce terme a été dévoyé ces dernières années tout comme celui de nation ou d’autres…)comme ce terme a été dévoyé ces dernières années tout comme celui de nation ou d’autres…) mais qui soit capable de se projeter dans l’avenir. Des racines et des ailes comme on dirait sur France 3….

    le pédagogisme, « l’éducation nationale » qui va supplanter l’instruction publique. On ne va plus apprendre aux élèves à se doter des moyens de devenir de réels citoyens capables de réfléchir par eux-mêmes. On va leur apprendre ce qu’il faut penser et leur inculquer les valeurs progressistes. Sus au latin à l’école (trop ringard et certainement très conservateur) et vive les cours d’improvisation ! (très cools et très progressistes !).
    Ainsi on va glorifier le devoir de mémoire. Tout va y passer, Vichy, Pétain et la collaboration, le colonialisme, traite négrière, la Guerre d’Algérie. Cette vision progressiste est d’ailleurs très efficace à tel point qu’on est incapable de voir la montée des nazis en Ukraine !
    (En fait ce qu'on mène c'est une politique de LARBINS de l'impérialisme US et des investisseur capitalistes qui ont interêt à délocaliser là ou les esclaves ne coûtent pas cher !!! ) La flagellation historique, très progressiste, va être institutionnalisée. Il ne faut surtout pas glorifier les riches heures de notre histoire. Le Général de Gaulle ? Sa vision de l’Europe, du monde anglo-saxon, de la Russie, de la souveraineté de la France, de la financiarisation de l’économie (la corbeille) ? dépassée et "conservatrice".
     

    ET pendant ce temps là on MASQUE les vrais problèmes : la lutte des classes.

    ET la difficulté de vivre CONRETEMENT sa vie quand on est un précaire du peuple, ce que les gilets jaunes viennent maintenant rappeler à toute cette BOURGEOISIe, impudemment auto-baptisée "de gôche", alors que comme tout ghetto de privilégiés est en fait ultra de droite, et gonflée de racisme de classe, anti-pauvres, d'arrogance, et d'incompréhension, tout autant que la bourgoisie intellectuelle de 1870.....sarcastic

    « la chasse au "complotisme" c'est vouloir faire taire la vérité qui dérange le pouvoir en place ! c'es pas plus compliqué que ça ! un peu d'bon sens que diable !Quelle hystérie ! Poser des questions en vue de chercher la vérité semble devenir une hérésie... »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :