• "Il semble que l’être des choses ait pour propre et unique objet de mourir. Ce qui n’était pas ne pouvait mourir : aussi du néant sortirent les choses qui sont. Il est certain que la cause dernière de l’être n’est pas la félicité, puisque aucune chose n’est heureuse. Sans doute, les créatures animées se proposent cette fin dans chacune de leurs œuvres : mais elles ne l’obtiennent en aucune : et, dans toute leur vie, s’ingéniant, travaillant et peinant toujours, elles ne souffrent vraiment et ne se fatiguent que pour arriver au seul but de la nature, qui est la mort."

    (Leopardi)

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    http://www.alterinfo.net/notes/Des-drones-surveillent-tous-les-New-Yorkais_b5345262.html

     

    les français auront-ils encore une conscience et le sens de la dignité humaine ?

     


    "Il est bon de savoir qu'aux Etats-Unis, un programme de recherche, baptisé Trapwire, a pour objectif de développer une technologie permettant de détecter les comportements suspects des citoyens sur les images des caméras de surveillance (et donc, pourquoi pas, des futurs drones civils).

     

    A New-York, la police s'est alliée l'été dernier à Microsoft pour mettre en place un système de prévention du crime, le DAS (Domain Awareness System). Un peu comme dans Minority Report (oui, j'y reviens toujours), les caméras de la ville et des capteurs placés un peu partout permettront de détecter les comportements suspects des habitants, et donc de prévenir les crimes.

     

    En Europe, il existe aussi une armada de programmes de ce genre, financés par l'Union Européenne. Les plus connus s'appellent INDECT et ADABTS. Ils sont encore au stade de la recherche, les technologies développées à coups d'algorithmes sont loin d'être matures, mais d'ici à 2020, les chercheurs européens espèrent pouvoir suivre à la trace un suspect sur les images des caméras et détecter un comportement suspect dans n'importe quel lieu public.

     

    La reconnaissance faciale, si elle équipe les drones, permettra de suivre davantage quelqu'un à la trace. Le plus beau est que la personne suivie ne s'en apercevra même pas : prenez le système ARGUS-IS (Autonomous Real-Time Ground Ubiquitous Surveillance Imaging System) développé par l'armée américaine. Selon Numerama, ce système de surveillance est capable d'épier un individu à partir d'un drone situé à plus de 6 kilomètres de hauteur, en filmant non stop les rues d'une ville. L'avenir est bel et bien en marche !"

     

    http://www.cnetfrance.fr/news/souriez-voila-les-drones-39788587.htm


    Un jour, serez-vous suivi à la trace par des engins volants sans pilotes, munis de caméras

     

    pour lutter contre cet avenir orwellien malheureusmeent il n'y a pas grand monde ! association http://souriez.info/

    et 1 parti politique : http://www.u-p-r.fr/#

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • cette carte

    Indice de liberté économique 2011

      (La configuration d'Over-Blog est tellement merdique que si vous voulez voir cette carte sous une taille décente, il faut cliquer ici : 

    Indice de liberté économique 2011  )
     

    permet de comprendre bien des choses ....

    Compte tenu pour commencer du fait que, contrairement à des préjugés savamment entretenus en notre époque, plus il y a de "liberté économique" pire c'est ! et moins il y en a mieux ça vaut !  Car l'absence de "liberté économique" ça veut dire qu'il y a des Services publics, nationalisation de certains secteurs, un controle de l'Etat comme dans la France d'Ancien Régime:

     


    Alain Soral / Marion Sigaut : "Comprendre les... par ERTV

    des lois sociales, un droit du travail protecteur, etc,

    tandis que la "liberté économique" c'est dans les faits, à notre époque, le "libéral-fascisme", ça veut dire la toute-puissance sans barrières des féodalités financières, la précarité pour les salariés, les services publics et l'entraide assimilés à du "vol", etc http://miiraslimake.over-blog.com/article-2112175.html

        et en fait même aussi pour les entrepreneurs et pour la, vraie, concrète, "libre-entreprise" des GENS, aussi ! http://miiraslimake.over-blog.com/article-3793167.html

     

    Donc maintenant regardez quels étaient les pays où il y avait le moins de "liberté économique", donc qui dérangeaient la clique des requins et des vautours de la grande spéculation financière (car il n'y a qu'eux qui en profitent, et les vigiles privés !) : on reconnait la constellation de l'amérique de gauche (dont, vous voyez ! ne fait en réalité pas partie le Brésil, d'ailleurs vous nentendez pas de mal dis par la presse-aux-ordres contre le Brésil, qui est d'ailleurs resté un des états les plus policiers et sauvages). On comprend tout à coup pourquoi les médias s'attaquent tellement à la BIRMANIE ... pourquoi on a tué Qaddafi ! Pourquoi les USA veulent abattre l'Iran ! et pour commencer la Syrie !

    Et puis remarquez que la Grèce (qui par ailleurs était sur une autre carte le SEUL pays d'Europe où les libertés individuelle et la vie privée étaient décemment protégés ! http://bigbrotherawards.eu.org/IMG/jpg/WPR-2007-map.jpg  ) c'est (ou c'était encore en l'année 2011) le pays le plus réglementé d'Europe; tiens, tiens ...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    quelles sont les causes favorisant l’actuelle augmentation du nombre de cancers ? La réponse est simple et hélas vérifiée expérimentalement : la pollution chimique, l’empoisonnement généralisé de nos aliments, de l’air et de l’eau entre autres par les métaux lourds et surtout les pesticides agricoles. Des pesticides dont la France fait un usage immodéré en battant tous les records de consommation de l’Union européenne. S’ajoute à cela l’usage intensif des traitements chimiques dans notre environnement : peintures murales ou cotonnades bon marché dont nous sommes inondés par la Chine populaire, dernier bastion collectiviste mâtiné d’ultralibéralisme. Ainsi à notre insu lorsqu’on enfile un maillot les substances chimiques qui imprègnent le tissu franchissent la barrière épidermique et pénètrent notre organisme… La suite est connue, après des années d’accumulation dans les graisses et les tissus nerveux le sujet est mûr pour développer l’une de ces pathologies de l’abondance à bon marché, cancers, dépression, maladies neurodégénératives telles Alzheimer, Parkinson et tutti quanti !

     

     

    Réagissons, reprenons en main nos destins et nos santés. Enivrons-nous bio tant qu’à faire avec du vin fait de mains d’homme, (1) respectueuses de la terre nourricière dont la profusion d’êtres, bactéries, invertébrés, qui l’habitent, la nourrissent et la font respirer, font de la terre elle-même un organisme vivant. Or la vie se nourrit de la vie. Aujourd’hui les sols cultivés sont des lieux de mort où la chimie règne en maître et la mort invisible passe derechef dans nos verres et nos assiettes ? Buvez bio : tel est le mot d’ordre surtout quand vous saurez que 100% des vins commercialisés sur le marché, des tous petits aux très grands crus, sont pollués par des pesticides, jusqu’à 10, toutes substances hautement pathogènes**.

     

    Si vous fumez, fumez bio, ne culpabilisez plus : ce n’est pas le tabac qui tue mais la cigarette, à Cuba l’on meurt centenaire le cigare au bec. D’ailleurs pourquoi le cancer du fumeur n’apparaît-il véritablement qu’après 1945 aux É-U ? Certains accusent des carences liées à la disparition de l’huile naturelle de maïs remplacée à l’époque par ces graisses industrielles que sont les margarines qui ont l’allure du beurre mais n’en sont pas. « Débarrassez-vous d’un préjugé qui vous coûte cher  » tel était le slogan que ressassaient les radios françaises dans les années cinquante pour mieux nous fourguer la margarine nouvelle. Mais comme on ne peut avoir le beurre et l’argent du beurre, à terme l’économie réalisée sur des produits au rabais se paye au prix fort pour la santé.

     

    Jean-Michel Vernochet

     

    (1) Avec 783 milliers d’hectare en 2011, la vigne représente 3.7% de la Surface Agricole Utile  mais elle consomme à elle seule environ 20% des pesticides (en masse) dont une majorité de fongicides (80%).

    L’enquête APAChe. Forts de ces éléments, Générations Futures et  Marie-Lys Bibeyran, une salariée agricole, ont décidé de mener une enquête  dont l’objectif était de répondre à la question « Est-ce que les salariés viticoles, qui ne pulvérisent pas les pesticides, mais travaillent dans les vignes et les riverains des vignes sont contaminés par les pesticides viticoles ? ». Ainsi, entre mi-octobre et mi-novembre 2012, ils ont prélevé et fait analyser par le laboratoire Kudzu Science les mèches de cheveux de 25 personnes (15 salariés viticoles du bordelais, 10 non-salariés viticoles dont 5 riverains des vignes du bordelais et 5 « témoins » vivants loin des vignes) afin de mettre en lumière la présence ou non de résidus de pesticides viticoles.

    Des résultats préoccupants. Les résultats (2) ont permis de mettre en évidence ce que l’on pouvait craindre:

    • 11 fois plus de résidus de pesticides en moyenne chez les salariés viticoles que chez les non professionnels habitant loin de vignes (6,6 pesticides en moyenne contre 0.6) !
    • 4 des 15 salariés viticoles présentent 10 pesticides différents !
    • 5 fois plus de résidus de pesticides en moyenne chez les non-professionnels de la vigne habitants près des vignes que ceux habitant loin des vignes (3 résidus de pesticides en moyenne trouvés chez les premiers contre 0,6 pour les seconds).
    • 74 % des pesticides actuellement autorisés sur vigne de la liste, établie pour l’enquête, et recherchés ont été retrouvés au moins une fois chez les personnes testées !
    • Un produit interdit, le diuron, a été retrouvé chez un professionnel.
    • Plus de 45% des  molécules retrouvées sont classées cancérigènes possibles en Europe ou aux USA !
    • Plus de 36% des molécules retrouvées sont suspectées d’être des perturbateurs endocriniens (PE).

    « A l’heure où va s’ouvrir le Salon International de l’Agriculture, ces résultats montrent clairement que l’exposition des travailleurs agricoles à des pesticides dangereux est importante, même si ceux-ci non pas manipulé les produits. Ce rapport montre également que le simple fait de vivre à proximité de zones cultivées, moins de 250 mètres, ce qui est sans doute le lot de millions de familles françaises, augmente votre exposition. » déclare F. Veillerette, porte-parole de Générations Futures.

    « Il est indispensable de reconnaître le scandale sanitaire des pesticides en France, on ne peut plus être  à la fois malade et être ignoré en tant que victime, c’est une double peine inacceptable ! Il faut interdire les pesticides sur lesquels planent les soupçons de cancérogénicité et sans délai d’écoulement des stocks !» ajoute ML Bibeyran.

     

     


    * En 2007 on recense 12 332 300 nouveaux cas de cancers à travers le monde et 7,6 millions décès, soit 20 000 décès par jour. 5,4 millions nouveaux cas et 2,9 millions de morts pour les seuls pays industrialisés. La France en 1980 comptait 160 000 nouveaux cas de cancer, 278 000 en 2000 et 320.000 en 2005. En 2004 il devenait la première cause de mortalité avec 147 323 décès soit 30%. Une augmentation de seulement 13% depuis 1980 à mettre au regard d’indéniables progrès thérapeutiques.

     

    ** Des analyses réalisées sur des vins d’Europe et du monde entier démontrent un niveau de contamination généralisée 5800 fois plus élevée que pour l’eau potable, ceci par des pesticides potentiellement carcinogènes, perturbateurs endocriniens ou neurotoxiques. 20% des pesticides utilisés en agriculture le sont dans l’industrie viticole et ce, sur seulement 3% des surfaces cultivées. 

     

    http://www.terrefuture.fr/

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  • C'est hallucinant de voir les prix des chambres d'hotel maintenant.

    en 1977 les chambres d'hotel les moins chères  faisaient entre 22 et 39 francs la nuit pour une personne.
    De nos jours c'est 10 fois plus.....
    or les salaires ont à peine triplé eux, un fonctionnaire débutait dans les 2.400 francs/mois (le SMIC était à 2.000 fr/mois, un ouvrier pouvait facilement trouver une nuit pour 2% de son salaire mensuel), aujoud'hui dans les 8.400 francs (1.300 "euros")
    Faites le calcul.
    Il est devenu IMPOSSIBLE pour, non seulement un français modeste mais aussi bien pour un français moyen de voyager maintenant ! La France n'est plus son pays mais un monde étranger et interdit, là aussi c'est la fin de la France.

    c'est épouvantable.
      



    La société autrefois était une société hiérarchisée, les plus riches avaient mieux, les moins riches moins bien, mais il y avait pour toutes les bourses, partout ! Maintenant c'est - bien pire - une société d' ex-clu-sion : ou bien vous appartenez à la classe qui a les moyens de se payer les aménités de luxe ou bien il n'y a simplement plus RIEN pour vous, vous pouvez crever !  







    j'ai constaté ce matin que pour un hotel une étoile, donc la cétégorie la plus basse et la moins chère, les prix sont : 57,20 machins ("Euros") pour la chambre la moins chère et  108,20 pour la plus chère (ce qui fait  375 francs et 710 fancs ! dix fois plus cher qu'en 79 !!! mais les salaires n'ont pas été multipliés par dix !) plus loin une chambre pour une personne 78,00 c'est à dire511 francs, pour passer UNE nuit pour une personne !!! Du délire !!!! Qui peut encore voyager de nos jours ? à part les hommes d'affaire, la haute bourgeoisie et les cadres sup qui se font payer leurs frais sur l'entreprise ? La France est devenu un pays interdit aux français

    Partager via Gmail

    4 commentaires
  •  

    c‘est bien quand même une famille, comment vivre sans famille ?
    sans jeux de cartes, sans pannes d’électricité, sans tendresse, sans mains qu’on touche.

    Impossible

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • l'assasinat de personnes "qui dérangent" par les "Services Spéciaux", en s'arrangeant pour que ça aie l'air naturel

    Vous vous souvenez j'espère du si courageux Nestor Kirchner avec son sourire si particulier :

     

    comme a dit un Alexandre de Marenches ancien chef des services français : une "opération spéciale" qui éveille des soupçons c'est une "opération spéciale ratée" ils savent donc s'arranger pour que ça aie l'air naturel.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • En plus de Jean-Paul 1er, chez nous Boulin, Coluche, (etc ?), en Amérique du Sud les président Roldos et Torrijos (Chavez ?).

     

    Donc Pier-paulo Pasolini, ça vous dit quelque chose ?

     

    http://www.rue89.com/2010/07/21/lassassinat-de-pier-paolo-pasolini-agite-toujours-litalie-159256

     

    (le capitalisme nuit gravement à la santé, c'est le cas de le dire !)

    et maintenant un lien de reflexion :

    http://www.alterinfo.net/dis-simulations-et-impostures-policières-de-la-marchandise-et-sur-ce-qui-a-conduit-à-l-etrange-renonciation_a87318.html

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

     

    1969 : Tu vas chez la coop, avec les bouteilles consignées, on  t'en décompte le prix sur les nouvelles bouteilles de vin que tu achètes. Tu payes avec le sourire de la crémière, et tu sors sous un grand soleil. Le tout a demandé 10 minutes.

    2009 : Tu prends ta bagnole pour faire 5 kms plus les détours aller, idem retour, pour aller te garer dans le parkinge d'un supermarché, Tu attends à la caisse sous les regards des caméras de vidéo-surveillance et des gorilles privés de la boite. Si tu achètes du vin on te fait entendre que c'est mauvais pour ta santé. Et quand tu les af inies, tu est obligé de refaire un périple égal, simplement pour avoir le "droit" de les jeter dans un récipent ad hoc (mais on te fait payer quand-même une taxe d'"elèvement" des ordures). après tu n'a plus qu'à recommencer parce qu'il te manque un pain, et que le dernier boulanger a fermé.

    Faire un voyage en avion.

    1969 : On t’accueille dans les locaux d’Air France. Tu embarques on t’accompagne à ta place. Ton siège est tellement large qu’on peut s’asseoir à deux.

    On t’invite à boire ce que tu veux et on te donne à manger, le tout servi par de belles hôtesses de l’air.

    2009 : Tu arrives 4 heures avant le départ au guichet de Ryan Air. Tu entres dans l’avion en continuant de remettre ta ceinture qu’à la douane, ils t’ont fait retirer pour passer le contrôle, et te scanner tout nu aux rayons micro-ondes .Tu t’assoies sur ton siège et, si tu respires un peu trop fort, tu mets un coup de coude à ton voisin. Si tu as soif, le steward t’apporte la carte où les prix sont ahurissants. Si tu sort ton coupe-on gle pour te rogner un ongle, on t'arrête aussitôt, on te menotte, on fait retourner l'avion à son point de départ (bien sûr on ne te rembourse pas ton billet) et on t'inculpe pour "terrorisme", toi et tafamille restent fichés à vie comme "dangers potentiels".

    Michel doit aller dans la forêt après la classe.

    Il montre à Jean son couteau avec lequel il pense se fabriquer un lance-pierre.

    1969 : Le directeur voit son couteau et lui demande où il l’a acheté pour aller s’en acheter un pareil.

    2009 : Le directeur ferme l’école, on appelle la gendarmerie, on emmène Michel en préventive. TF1 présente le cas aux informations en direct depuis la porte de l’école.

    Franck et Marc se disputent.

    Ils se flanquent quelques coups de poing après la classe.

    1969 : Les autres les encouragent, Marc gagne. Finalement ils se serrent la main et ils sont copains pour toute la vie.

    2009 : L’école ferme. L’A2 proclame la violence scolaire, France Soir en fait sa première page et écrit 5 colonnes sur l’affaire.

    Eric casse le pare brise d’une voiture du quartier.

    Comme c'est une famille de droite, son père sort le ceinturon et lui fait comprendre la vie.

    1969 : Eric fera plus attention la prochaine fois, grandit normalement, devient de droite comme son père , il ne fait plus de violences illégales, seulement des violences légales quand il est le plus fort ! fait des études à HEC  et devient un homme d’affaire, qui méprise son père qui n'était qu'un ouvrier travaillant à produire des choses utiles de ses mains.

    2009 : La police arrête le père d’Eric pour maltraitance sur un mineur. Et arrête Eric pour "comportement inapproprié", inculpation qui vaut 10 ans de prison (tolérance zéro oblige !) , en prison il devient révolté, et recommence une fois sorti, puis une troisième, et par la vertu des lois à l'américaine il est condamné à la prison à vie; une multinationale se fait plein de fric avec les produits qu'il fabriquera en prison pour un salaire nul, et sans arêts de travail. Le psy arrive à convaincre sa soeur que son père abusait d’elle et le fait mettre en prison.

    Jean tombe en pleine course à pied.

    Il se blesse au genou et pleure. Sa prof Jocelyne le rejoint, le prend dans ses bras pour le réconforter.

    1969 : En deux minutes, Jean va beaucoup mieux et continue la course.

    2009 : Jocelyne est accusée de perversion sur mineur et se retrouve au chômage, elle écopera de 3 ans de prison avec sursis. Jean va de thérapie en thérapie pendant 5 ans. Ses parents demandent des dommages et intérêts à l’école pour négligence et à la prof pour traumatisme émotionnel. Ils gagnent les deux procès.

    La prof, au chômage et endettée, se suicide en se jetant du haut d’un immeuble.


    On a vraiment vécu une époque formidable !

    Partager via Gmail

    votre commentaire

  • Jean Bricmont sur François Asselineau par DJAMELITO-UPR

     

    Ici Jean Bricmont nous explique comment, par quelle perversion organisée, l'appellation "gauche" qui pendant un siècle et demi voulait dire la lutte des classes, le parti du peuple, des travailleurs, des exploités, contre les possédants, - le "petit nombre" (les 1% on dit maintenant à New-York) qui commande au "grand nombre qui le nourrit" comme  l'avait cyniquement défini comme idéal de société (!) le cynique Voltaire ! - la lutte pour le socialisme, que pendant près d'un siècle on n'imaginait pensable que par les théories marxistes (car le réel montre bien que, "quoi qu'on die" ... il reste utile, et même incontournable de faire usage de la méthode d'analyse marxiste pour comprendre faits de société), que ce soit par une révolution violente ou par des réformes progressives (définition du "centre-gauche", aussi Tsipras SIRIZA, Mélenchon, Arlette Laguiller sont de centre-gauche, n'en déplaise à la presse larbin vendue pourrie jusqu'à la moelle actuelle), ou même quand on se limitait à des "mesures sociales" destinées au moins pour l'immédiat à améliorer le sort des travailleurs être de gauche c'était prendre parti pour les interêts du peuple, des pauvres, etc, contre les les interêts des bourgeois, des croqueurs de petits-fours, boursiers, gens chics. Comment, donc, et c'est un vrai hold-up, des brigands bourgeois ont réussi à se glisser dans sa peau et à faire croire que la gauche ça voulait dire, comme c'est déjà aux USA ( lisez la surréaliste ataque conterre CETTE gauche-là par Théodore Kaczinsky dans son manifeste "Unabomber") être pour les homosexuels, le MLF, contre "les discriminations", c'est la théorie du "gender", et toutes ces choses-là, mais surtout pas critiquer les banques ! (ce serait du "racisme"!) ni les USA (même quand ils tuent et mentent) , ce serait du "racisme !" ni les bourges bien sûr (ce serait du "racisme" !) ni prendre parti pour le peuple (ce serait du "populisme" !) bref le combat de certains intellos bourgeois fortunés dans leurs palais entretenus à Marrakech par des "gens de maison" sans papier venus des Philippines ... qui tout en appellant au meurtre des lybiens, des syriens, et la suite ... se clament "de gauche, puisqu'ils ne sont pas "antisémites", qu'ils sont pour les homos (et souvent homos eux-même), pour les feministes, etc. alors que ce sont des privilégiés décadents, qui vivent de l'exploitation de l'homme par l'homme, (car on ne change pas les faits, et les fait sont marxistes, eux ! ), qui soutiennent le pire état impérialiste et violateur des Droits de l'Homme qui soit actuellement (eh oui c'est bien celui-là, et nul autre !), bref des réacs pur jus.

    C'est comme dans la Novlangue de Orwell (et il y a bien d'autres choses orwelliennes qui s'abattent sur nous n'est-ce pas ?) "la guerre c'est la paix", "le savoir c'est l'ignorance", etc !

    Je regrette, la concentration du pouvoir et la mise en esclavage des individus et des hommes ce sont les banques, la féodalité et la mafia c'est le corporate power, le New World Order, et ce qui remplace maintenant l'ancienne théocratie, l'alliance du sabre et du goupillon  c'est infecte criminalisation du citoyen ordinaire au nom de la "sécurité", et tous leurs Séides : l'Union "Européennne", qui transforme la société en camp de concentration, les mass-médias; C'est quand-même évident, ça se voit comme le nez au milieu du visage, il suffit du moindre bon sens, tout ça : à la lanterne !

    Et, dans le contexte actuel, le préliminaire à toute politique de gauche c'est le programme de François Asselineau.

     

    LA "GAUCHE" EUROPÉISTE NE FAIT PLUS PEUR À QUELQUE FINANCIER QUE CE SOIT   

    -----------------------------------------------------------------------------------------------------

     

    Il fut un temps où l'arrivée d'une majorité de gauche dans un pays européen faisait frissonner le capitalisme mondial et s'effondrer le cours des marchés financiers.

     

    Ce fut le cas, par exemple, lors de l'élection de François Mitterrand à l'Élysée le 10 mai 1981. Celle-ci avait provoqué une baisse très violente de 33% de l'indice de référence de la Bourse de Paris en l'espace d'un mois.

     

    Ce temps est bien révolu !

     

    Désormais, la « gauche » ne fait plus peur à quelque financier que ce soit, dans la mesure où elle se déclare pour l’Europe et pour l’euro, comme le font le PS français, le PS espagnol, le SPD allemand, le Parti Démocrate italien, etc.

     

    Au contraire, même, l’arrivée de la gauche est parfois ardemment souhaitée. Car il n’y a pas mieux qu’un gouvernement dit « de gauche » pour faire accepter par le monde du travail des sacrifices colossaux, un appauvrissement massif et une remise en cause de tous les acquis sociaux. Les exemples de Lionel Jospin ou de François Hollande sont là pour nous en administrer une preuve éclatante.

     

     

     

    CE QUI FAIT PEUR À WALL STREET, C'EST LA REMISE EN CAUSE DE L'UE ET DE L'EURO

    ---------------------------------------------------------------------------------------------------------

     

    Désormais, ce qui fait trembler Wall Street et les marchés financiers, ce n’est plus du tout la « gauche » ; ce sont les mouvements politiques qui tentent de remettre en cause l’euro et l’empire euro-atlantiste qui ont assujetti les peuples d’Europe, sous couvert de prétendue « construction européenne ».

     

    Les élections italiennes nous offrent l’occasion d’en avoir la démonstration sous les yeux, avec une pureté de cristal.

     

    Le Dow Jones - l’indice phare de la bourse de New York – avait démarré en trombe le 25 février au matin, en se hissant même à un nouveau sommet depuis cinq ans. Sur la foi des derniers sondages, tous les investisseurs et spéculateurs de Wall Street anticipaient en effet la victoire du Parti Démocrate italien et de sa coalition dite « de gauche ». Une « gauche » version Hollande, qui fait rire de pitié les gestionnaires des grandes fortunes de ce monde derrière les portes capitonnées de leurs bureaux.

     

    Seulement voilà. Les sondages, encore une fois, ont été démentis par les urnes. La coalition « de gauche » est certes arrivée en tête à la Chambre des députés, mais elle n’a pas la majorité au Sénat. Pire encore pour les maîtres de l’empire, selon des résultats encore partiels, le Mouvement 5 étoiles obtiendrait 25,5 % à la Chambre et 23,8 % au Sénat, devenant ainsi le deuxième parti politique italien, devant le parti de Berlusconi pourtant en forte progression lui aussi.

     

    En d’autres termes, les grands battus du scrutin sont l’Union européenne et l’euro puisqu’une majorité des électeurs italiens a voté pour deux responsables politiques (Beppe Grillo et Berlusconi) qui veulent remettre en cause les politiques d’austérité et la monnaie européenne. Quant à Mario Monti, qui n'arrive même pas à faire voter 10% des électeurs en sa faveur, son échec est tellement humiliant que l'on espère qu'il va disparaître au plus vite des colonnes de l'actualité et prendre définitivement sa retraite.

     

    Du coup, Wall Street a perdu -1,55%, pendant que la presse aux ordres en Europe occidentale s'indignait à qui-mieux-mieux de la victoire du « populisme » en Italie. Car quiconque ne s'aplatit pas devant les maîtres de Washington est bien entendu un « populiste », selon la langue de bois de notre époque.

     

    Ce qui terrorise Wall Street, ce n’est donc pas la « gauche ». C’est ce qui est en train de se dessiner inexorablement en Europe. À savoir l’effondrement inéluctable du glacis géopolitique américain qualifié de « construction européenne » dans les contes de fées racontés aux enfants.

     

     

    Source :

    http://www.romandie.com/news/n/

     

      et pour finir un commentaire :

    "En cette époque de décadence avancée de l’Occident manifestée par le renversement des valeurs (le mal est devenu bien : bombardements humanitaires, etc...), les violations allègres du droit international (assassinats ciblés, torture et arrestations arbitraires et politiques), la destruction ou déstabilisation de petits pays non alignés et stratégiques ou riches (Yougoslavie, Irak, Afghanistan, Lybie, Syrie, pays d’Afrique, etc), les anathèmes hystériques et menaces verbales indignes de diplomates (Fabius, Hilary et Halde) et naturellement la trahison générale de nos "élites" qui dépouillent leurs peuples respectifs au profit de moins de 1% de banquiers et multinationales, incitent au racisme, rognent peu à peu nos libertés"

    "La gauche française dans son ensemble est devenue néo-conservatrice. Une idéologie suprématiste blanche, néo-coloniale et impérialiste qui tue tout le monde sur son passage. Ce n’est pas compliqué à constater. La liste des pays redressés ne cesse de s’allonger, et le bilan des morts ne compte pas, et même n’est pas décompté par leurs agresseurs, puisqu’ils ne coûtent rien, pas comme les GI’s ou les soldats de l’ISAF, dûment payés et les familles dûment indemnisées si malheur arrive... l’autre malheur porté par cette idéologie étant la privatisation de la guerre, l’absence de conscription égalitaire, et la course aux armements. Charlie Abdos est l’un de leurs stéroïdes. LeGrandSoir sera leur vomitif. Cette vermine idéologique "ne mérite pas d’habiter sur cette terre". Merci à LGS de nous aider à identifier les méthodes abjectes de ces réactionnaires de la vraie extrême droite, parmi lesquels une majorité de gens de gauche ignorent même qu’ils en font partie."

    "L’historienne Annie Lacroix-Ritz l’explique très bien dans ses vidéos:http://www.bing.com/videos/search?q=Annie+Lacrog-,Riz+vid%c3...
    Saviez-vous que le régime de Vichy n’a pas eu besoin de faire des lois anti-sociales et racistes ? Daladier les avait toutes fait voter avant... Toutes les lois utilisées pendant Vichy datent de la république de Daladier... Incroyable n’est-ce pas ? C’est ce qui est en train de se produire actuellement.
    Elle est communiste mais comme elle dénonce la dérive actuelle, elle est traitée de fasciste par les chiens de garde (les vrais fascistes, on traite toujours les autres de ce qu’on est) du Système (qui court à sa perte d’ailleurs dans une folie autodestructrice) comme tous ceux qui en dénoncent un aspect ou un autre. Je ne les cite pas, vous les connaissez.
    La puissance (assise sur des lois qui sanctionnent les délits d’opinion comme les lois mémorielles), la virulence et l’impunité (la LDJ par ex interdite même en Israël) de ces chiens de garde terrorise à juste titre les gens normaux, comme le Macchartisme terrorisait tous les Etasuniens (en se servant à l’époque de l’accusation de communiste) et réussissait à étouffer toute critique. On est est là.
    Moi aussi j’ai peur de dire ce que je pense, d’autant plus que la gauche n’est plus une gauche sociale et patriote elle est devenue un chien de garde du système atlanto-sioniste et c’est parfois hélas le FN qui exprime des positions traditionnellement de gauche...Tout est mélangé. C’est exprès évidemment pour que les gens ne sachent plus à quel saint se vouer. Pendant ce temps, la synarchie avance ses pions.
    Et pourtant il faut choisir son camp. Et je ne crois pas qu’il y ait moyen d’éviter de se retrouver dans le camp des pestiférés du système (même ceux qu’on n’aime pas trop) car être désigné comme la bête à abattre par le système signifie désormais qu’on est dans le bon camp, dans celui de la Résistance.
    Je suis contente que LGS entre franchement en Résistance et je vous en admire encore plus. J’essayerai de vous soutenir autant que ma lâcheté me le permettra..."





    Partager via Gmail

    1 commentaire
  • ceci n'est mis dans "littérature" que par antiphrase!

    Ah les fameux « acteurs » !

    Bien sûr, analytiquement et étymologiquement des acteurs sont des gens qui agissent, qui jouent un rôle (même si celui-ci est purement inutile, quoi que grassement rétribué), mais, enfin en français la langue est fondée sur les habitudes, ce qui rend le nouvel usage à la mode aussi snob et artificiel (et artificieux…) que ceux qui s’en servent. Bref les acteurs du premier type ce sont des gens sur une scène en France, tandis que les acteurs du deuxième type sont des gens qui « impulsent des actions fortes » et « élaborent des outils » qui puissent répondre (les « outils » !) à leur « questionnement », et ce ils le font évidemment aux quatre coins de l’Héxagone, puis que c’est de l’héxagonal tel qu’on le parle.

    Oui, je sais en espéranto on pourrait dire « rolantoj » et ça ne choquerait pas. Mais l’espéranto n’est pas le français. Et par ailleurs les acteurs de théatre eux ne se disent pas pareil, mais « aktoroj ».


    C’est comme le « travail » ; autrefois le travail c’était quelque chose que faisaient les travailleurs, maintenant c’est ce que font les intellos salonnards dès qu’ils ouvrent la bouche ! Maintenant qui dit « travail » dit élaborations vaseuses (et généralement creuses) d’hommes de cabinet ou de musiciens dans leur cerveau.

    Ils se le sont complètement accaparé ce mot. Il n’était pas question de le laisser à des gens « populistes » se livrant à des activités vulgaires, qui salissent (quelle horreur ! c’est anti-hygiénique !) et où on attrape des courbatures et des cals sur les mains !  Et qui sont utiles, (ho ! comme c’est vulgaire ! Et ça rapporte pas). C’est Populiste, fi donc ! et puis ça ne serait pas présentable dans un palais retapé de Marrakech.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Connaissez-vous les contredanses anglaises? Ce style de danses, (en anglais c'est en fait Country dancing, donc danses d'origine campagnarde devenues danses de cour et de ville à partir du XVII ème siècle) immortalisé par John Playford , et resuscité vers 1900 par Cecil Sharp, est très agréable à danser, danses à figures mais pas trop compliquées, à la fois gaies et tranquilles, gracieuses et faciles, leurs musiques sont pleines de charme, il existe des stages  pour apprendre, (par ex. .http://chestnut.cda.free.fr/programme.htm ). Je les conseille vivement, vous ne regretterez pas.

    des vidéos :

    Voici, en Esperanto, la description d'une contredanse anglaise [mais, je regrette, pas une des plus typique, en général les contredanses anglaise sont basées sur  deux "longways" et des figures en "double minor set". (Vous ne savez pas ce que ça veut dire?! raison de plus pour aller vous renseigner!) ]
    Celle-ci  est du type, moins courant, des "Circle for as many as will".

    Sellenger's Round

    angla kampardanco: ege agrabla dancostilo, el la 16-a jarcento, samtempe milda kaj vigla, ne malfacila, kun aparta ravigeco, mi tre konsilas ilin, estas staĝojn por lerni, kaj balojn por danci ilin, kaj malampleksa sed fervora ŝatantaro plu flegas tiun ĝenron de danco, kies ĉarmon ili aprezas.

    El Vikipedio

    En la faka terminaro de Anglaj kampardancoj estas Circle for as many as will (cirklo por tiom da dancantoj kiom oni bontrovas). Origine tiu estis dancita ĉirkaŭ la Majoarboj kaj iĝis unu el plej klasikaj anglaj "kampardancoj" (vidu John Playford).

    Disvolviĝo: (por la fakaj terminoj vidu sube la notojn, kaj en la artikolon Anglaj kampardancoj)

    La melodio sekvas skemon: A (8pulsoj).A. - sur kiuj estas dancitaj la sinsekvaj "enkondukoj" - B(16pulsoj).B. - sur kiuj dancitas la refreno -, kaj ripetitas kvarfoje.

    • 1-a enkonduko
    pelpaŝoj dekstren kun rekuniĝo de piedoj sur la 8-a pulso
    pelpaŝoj maldekstren kun rekuniĝo sur la 8-a pulso.
    • refreno
    set D. kaj set malD. antaŭenirante centren.
    duoblaĵo por retropaŝi kaj sin trovi kontraŭ la partneron.
    set and turn
    • 2-a enkonduko
    1 duoblaĵo al cirklocentro
    retropŝi 1 duoblaĵon
    la sama ree
    • refreno
    • 3-a enkonduko
    sides (D. kaj malD.)
    • refreno
    • 4-a enkonduko
    arms (D. kaj malD.)

    Bon, en voici une autre:

    The Mary and Dorothy

    The Mary and Dorothy estas nomo de facila angla kampardanco, ĉi tie donite kiel ekzemplo de la formo el tiuj dancoj nomiĝantaj Longway for as many as will, kaj progreso per duple minor set (vd la klarigojn pri la fakterminaro en la artikolon Anglaj kampardancoj

    Muziko: A (8) A (8) B (12), plurfoje

    Skemo de la duple minor set:

    Ino1 Ino2

    "supren" ..........."malsupren"

    Vir'1 Vir'2

    (Ino1 kaj Viro 1 konsistigas paron, ili estas partneroj, Ino1 kaj Viro 2 estas kontraŭpartneroj.) - La paroj “1” (po unu en ĉiu duple minor set) faras set and turn (8 pulsoj) , la set antaŭeniĝante, dum la turn ili reiras al siaj lokojn. - La du paroj faras dekstramanan rondiron, kaj faras plenan cirklon clockwise (8pulsoj) - La viroj « 1 » kondukas sian partneron "malsupren" de la duple minor set per duoblaĵo (lead down), ili revenas sammaniere (lead up) kaj per cast dum tria duoblaĵo iras sur la lokon de la paro 2 dum la paro 2 glitas sin al la loko de la paro 1 (progreso). (la tuto 12 pulsoj)

    Kaj denove

    Tial la paroj 1iras “malsupren” la paroj 2 iras “supren”. Kiam paro alvenas en fino de la longway, ili restas senage dum unu vico, kaj reiras la postan vicon returndirekte, t.e. ŝanĝinta da naturo, la 1 iĝinte 2 kaj la du iĝinte 1.

     

    notoj:
    • simplaĵo: t.e. simpla paŝo; danciĝas sur du muzikaj pulsoj: dekstra (aŭ maldekstra) kruro paŝas kaj la dua kruro rekuniĝas sur la dua pulso.
    • Duoblaĵo: t.e. duobla paŝo; danciĝas sur kvar muzikaj pulsoj: kruroj antaŭeniĝas tri fojojn, kaj rekuniĝas sur la kvara pulso.
    • clockwise: en la direkto de la horloĝoj t.e. al sia dekstra flanko
    • anticlockwise: en la direkto mala al tiu de horloĝoj t.e. al sia maldekstra flanko.
    • arms (=brakoj): dekstrabrake: partneroj sin kroĉas la dekstran brakon, je nivelo de l'kubito, ne presante, kaj plenumas plenan rondiron clockwise; La sama ekzistas maldekstrabrake kaj anticlockwise. Danciĝas per 2 duoblaĵoj
    • dekstramane rondiro, kaj maldekstramane rondiro simile ekzistas; du duoblaĵoj (8 pulsoj).
    • hands(=manoj): sama afero kaptinte per la du manoj.
    • Back to back (=dorsaldorse): la dancantoj turnas unu ĉirkaŭ la alian ĉiam rigardante samdirekten ne turniĝante sur sin mem. Ili interkrucas dekstraŝultre, flankiĝas dekstren restante dorson al sorso kun la partnero, interkrucas maldekstraŝultre kaj reprenas siajn dekomencan lokon. La sama ekzistas ankaŭ kun interkruco maldekstraŝulte unue. Simile per 2 duoblaĵoj.
    • cast : kurba movo uzata por progresi, farigas sur duoblaĵo (4 pulsoj)
    • Gipsy eye (=cigana okulo): la partneroj turnas unu ĉirkaŭ la alian rigardantaj fikse en la okuloj unu de alian. simile per 2 duoblaĵoj
    • set and turn: estas set - ĝenerale simplaĵo alflanke dekstren, poste simplaĵo alflanken maldekstre (do revenigas al la dekomenca loko); sed la inverso ankaŭ ekzistas - sekvite de turn sur duoblaĵo t.e. turniĝo sur sin mem dekstren. Tiu figuro ĝenerale fariĝas duope en spegulo de la partneroj kontraŭ la alian. (8 pulsoj)
    • shoulders (=ŝultroj): plenumiĝas sur du duoblaĵoj: ĉiu partnero movigas maldekstren ĝis troviĝi la dekstran ŝultron ĉe la dekstra ŝultro de la alia, sur; poste reiras al sia dekomenca loko; du duoblaĵoj. Tiam la sama figuro refariĝas maladirekten; du pliaj duoblaĵoj.
    • sides (=flankoj): estas simila al shoulders, sed la du dancantoj ne celas la ŝultran posicion, ili nur konstante restas oblikve unu kontraŭ la alia desegnante kian paron da parentezoj.
    • muelejo : inter kvar dancantoj, ĉiu el ili malpezee kaptas per dekstra mano la sekvanton je la manartiko, tiel formanta ian muelradon kvaralan, ili dume antaŭeniras rotaciante clockwise sur la tiel difinita akso. La samo fariĝas ankaŭ maldirekte, t.e. per maldekstra mano, kaj anticlockwise.
    • lead down kaj lead up (=konduki malsupren, konduki supren): la viro kaptas delikate sian partneron metante sian manon sub la ŝia, la du tenitaj sufiĉe alte, kaj kondukas ŝin ĉu direkte al la fundo de la salono (down) ĉu direkte al la « ĉeesto » (vd en dismetoj de la dancantoj)
    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Cecil Sharp [1859 (il est né la même année que Zamenhof) -1924] : enfant de tempéramment nerveux et de santé délicate, …. pour devenir l’homme hypersensible et chaleureux (il a du avoir une vie protégée et heureuse, c’est pour ça, le veinard !) qui resta dans la mémoire de ceux qui l’ont connu et qui en parlèrent comme d’un homme « excitable and warmhearted, eager to enjoy everything that is enjoyable ».

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Le 3 mars 2013

    Christian C. T. http://www.contrepoints.org/2012/09/10/96828-libe-je-suis-jeune-et-je-ne-vous-ai-pas-attendu-pour-me-barrer
    Le système français dans son ensemble repose sur l’idée que tout le monde peut vivre aux dépens des autres via l’État, le tout avec l’accord et la collaboration de tous. Mais les jeunes de ce pays ne doivent rien à la France. Les Français ne doivent rien à la France. Les Français ne doivent rien aux Français. Partez, Français, partez, allez créer ailleurs, réfléchir ailleurs, innover ailleurs. Il en va de votre avenir

    Christian C. T. Faire quelque-chose en France pour les non VIP - énarques est TOUJOURS plus difficile que de ne rien faire. Les idées se heurtent TOUJOURS au "parcours du combattant", Un seul échec vous grille à vie, Sans réforme fiscale draconienne qui pénalise l'inactivité et crée une franchise d'impôt pour ceux qui essaient de faire, ce pays est MORT. Il l'est déjà probablement

    Réponse deFrançois Asselineau - Union Populaire Républicaine ----
    M. Christian C. T. :
    1°)- Avez-vous remarqué que TOUS les pays de la zone euro sont en train de plonger dans la catastrophe, et pas seulement la France ? C'est aussi de la faute des Français et des "énarques" ?
    2°)- Savez-vous que les Portugais émigrent en masse du Portugal, les Grecs de la Grèce, les Irlandais de l'Irlande ? C'est aussi de la faute des "énarques" ?
    3°)- Savez-vous qu'il n'y a pas un seul "VIP énarque", comme vous le dites, ni à la Commission européenne, ni à la BCE, ni à la CJUE, c'est-à-dire dans les institutions qui décident de tout ce qui est stratégique, et cela contre la volonté des Français ?
    4°)- Savez-vous que le rôle central de l'État en France ne date pas d'hier mais qu'il remonte au bas mot au milieu du XIIIe siècle, avec le roi Louis IX créant les ""établissements de commun profit" ? Savez-vous que la France et les Français ne se sont toujours bien portés que lorsqu'un État central puissant a pu donner la priorité à l'égalité et à la justice sociale contre les féodalités ? Et qu'à chaque fois que l'on a eu un État faible et impuissant et des corporatismes puissants, alors le pays a sombré.
    5°)- Savez-vous que l'on ne change pas les peuples, sauf à la marge et au fil des siècles ? Et que, dès lors, les admonestations gratuitement accusatrices comme celles que vous lancez - et que l'on entend dans tous les médias asservis à l'européisme - n'ont pour seul effet que de désespérer encore un peu plus les Français sans aucun autre effet ? Pour paraphraser Bertold Brecht, les gouvernements ont beau être mécontents de leur peuple et ont beau vouloir "changer de peuple", cela ne marche jamais. C'est exactement comme des parents abusifs qui passeraient leur temps à reprocher à leur enfant de n'être pas bon en mathématiques ; comme si le fait d'accabler cet enfant de reproches allait d'un seul coup lui permettre de résoudre des équations différentielles !
    6°)- Savez-vous qu'il n'existe aucun exemple, dans l'histoire, d'un peuple et d'un pays qui se seraient redressés parce qu'on traitait ses habitants de fainéants et d'abrutis et qu'on leur affirmait, comme vous le faites, que leur pays ne valait plus rien ? Quelqu'un à qui l'on apprend constamment à s'auto-mépriser et à qui l'on assure sans cesse que son pays est foutu - c'est ce que vous faites ici - n'a plus aucune envie de se battre.
    7°)- Avez-vous mis en pratique ces "bons conseils" que vous prodiguez ici ? Avez-vous émigré ? Ou bien considérez-vous que vous êtes, vous, un "cas particulier" auquel votre discours d'Apocalypse ne s'applique pas ?

    En conclusion, sachez que l'UPR refuse absolument de reprendre à son compte le discours de détestation de soi-même que vous développez ici et qui nous est seriné par la presse aux ordres de l'oligarchie euro-atlantiste (et dont Libération est quasiment l'allégorie !).

    Nous disons quant à nous que les Français sont les Français, et qu'ils ont parfaitement le droit de le rester, avec leur goût immémorial pour un État qui assure la justice sociale et la justice tout court, et le sens du service public.

    Contrairement à ce qu'exigent les européistes et leur fixette sur la "fiscalité" qui serait responsable de tous nos maux, le redressement de la France ne se fera jamais en singeant les États-Unis, tout simplement parce que nous ne sommes pas des Américains.
    Du reste, les États-Unis sont en pleine déliquescence économique, sociale, financière et morale, la pauvreté et les disparités sociales y sont de plus en plus effroyables, et il ne se passe pas de semaine où un cinglé ne tire à vue sur les passants ou les écoliers. Modèle enviable en effet !!

    Le redressement de la France se fera d'abord en redonnant aux Français - quels qu'ils soient - l'amour de leur propre pays, le sentiment qu'ils ont parfaitement le droit de vivre dans le modèle social qui leur a toujours réussi, et la confiance dans leur avenir collectif. Cela passe justement par la fin des discours culpabilisants du type que celui que vous tenez, et cela passe bien entendu par la libération de l'UE, de l'euro et de l'OTAN.
    FA

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • *

     

    *

     

     

     

    Massimo Fini sur la classe politique italienne : mais en France c'est pareil ! Et en France aussi il faudra les envoyer au placard; il faudra une grande lame de fond venue du peuple. l'UPR par exemple ...


    Le boom de Beppe Grillo : l'aube d'une nouveau... par MassimofiniFR

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Peu d'observateurs s'imaginaient que le Mouvement 5 Stelle puisse recueillir un quart des suffrages, comme le laissent penser les différentes projections effectuées pendant la soirée électorale.

    "C'est merveilleux, en trois ans nous sommes devenus le plus grand parti d'Italie", a réagi un Beppe Grillo étonnament posé en prenant connaissance des premières estimations.

    "Ce fut une aventure merveilleuse. Nous ferons tout ce que nous avons promis pendant la campagne", a-t-il ajouté.

    La spectaculaire percée du vote protestataire "a des conséquences bien au-delà de l'Italie", estime le groupe de réflexion londonien Demos.

    "Le succès (de Grillo) montre l'envie de changement, et les partis traditionnels seraient bien avisés de rendre au sérieux son mouvement", ajoute-t-il.

    Les Italiens ont compris que pour mettre un coup d’arrêt à l’austérité, il ne fallait pas voter pour un parti faussement socialiste comme nous avons en France et qui développe un discours pré-électoral de lutte contre l’austérité. On sait tous ce que valent les discours pré-électoraux.
    Non, les Italiens ont préféré donner leurs voix à un homme que les médias ont pointé du doigt comme étant un danger pour la démocratie. Les Italiens ont compris que si les médias disent ça, c’est que le mec en question est un vrai défenseur du peuple. 

    C’est quand même fou que les autres partis ne les aient pas vu arriver. Cela montre à quel point ces agents des banques sont déconnectés de la réalité

    A son égard, les commentaires d’opinion de la presse française sont si scandaleux et méprisants vis à vis du suffrage exprimé en Italie qu’on se demande si ce n’est pas une peur de caste qui motive leurs propos. Brice Couturier sur France-Culture ou Marcelle Padovani dans le Nouvel Obs, pour ne citer qu’eux, y affichent un immense mépris de la démocratie et n’hésitent pas à voir là les prémisses d’un nouveau fascisme, grâce à une « extra-lucidité » qui par ailleurs ne leur a pas même fait entrevoir la crise actuelle ni le marasme européen.
    Il faut redonner du sens à notre Constitution :
    "La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum".
    Sortons de l’UE.

     

    son programme (pas "poujadiste " pour un sou, tout à fait raisonnable, sérieux, même un peu technocratique ! quelques propositions discutables, voire haïssable (celle d'imposer l'apprentissage de l'anglais à tous les enfants à partir de la maternelle !), mais en général elles sont très justes, et certaines on ne peut plus justifiées et tout à fait indispensables) :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Mouvement_5_étoiles

     

    Comme d'habitude la presse "voix de nos maîtres" la "Pravda" de désinformation massive le caricature, mais (moins clownesque que Berlusconi, et que Sarko !) il est tout à fait sérieux, sensé et "citoyen"

     


    Italie: Beppe Grillo, le poil à gratter de la... par afp

    **

    c'est incontestablement le meilleur en Italie "sur le marché". Mais dans l'absolu il est décevant, il n'est pas conscient de la vraie nature de l'Union Européenne, par exemple, et est encore trop naïf (et trop technocratique; et qu'est-ce que c'est que cette anglomanie ??!!); heureusement en France on a François Asselineau qui est autrement plus compétent, plus  intelligent et plus structuré ! (le point commun c'est que lui aussi subit la vindicte du pouvoir européiste/grand capital/médias voix de nos maîtres, et qu'il ne se développe que de la base du PEUPLE  par internet; aussi l'extraordinaire développement du Mouvement 5 étoiles en 3 ans seulement donne de l'espoir ! Et si l'UPR en faisait autant ? allons-y ! )

    **

     

     

    Pour avoir leur programme en détail, voyez sur Wikipédia :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Mouvement_5_étoiles

    par rapport à ce qu'il y a comme offre "en magasin" en Italie, c'est le meilleur, (ou le moins mauvais), plusieurs de ses idées sont excellentes.

    (et voyez comme les bonnes idées se répandent lui aussi il veur sortir de l'Euro)

     

    Grillo est intéressant, brillant, a un charisme, une énergie, une cohérence, une éthique ... Le contraire du rabatteur Mélenchon. (quand Asselineau a dit qu'il était "les dents du rateau" pour le PS, j'ai été choqué et ai refusé de le croire, mais vu son attitudeau au soir de la présidentielle .... ) Grillo a trouvé le moyen d'éviter la traîtrise de Grillini : se retirer en cas de traîtrise. Les vrais guignols sont le pantin de Goldman Sachs, Monti, les media qui essaient de discréditer Grillo avec toute la désinformation possible comme ils ont fait avez Chavez, media qui évidemment sont silencieux sur les crimes de l'Etat du Bahrein, comme par hasard

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

     

    le texte : http://esprit-europeen.fr/etudes_metapo_rossignol.html

     

    En fait comme dit cet éditorialiste bordelais l'art est le "vivant" (enfin...) témoignage du pouvoir :

    Ainsi donc, chaque fois qu’un bordelais, qui a le goût suffisamment sain pour être pris de nausée à la vue des tablos du coco Jofo, est confronté, dans la rue, à l’un d’eux, s’il a l’oreille fine, voilà ce qu’il doit s’entendre dire par le visage rondouillard et faussement jovial : “je suis là parce que tes maîtres m’ont mis ici. Si tu n’es pas content, arrache-moi et ses larbins en uniforme te frapperont, t’humilieront, t’arrêteront. On te jugera, on te condamnera, on te méprisera. Je suis le vivant témoignage du Pouvoir aussi sûrement qu’un étron à la limite du territoire d’une bête cupide et cruelle et, toi, tu n’es, comme disent les Anglo-saxons, rien d’autre qu’un underdog.”

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Mère Agnès-Mariam de la Croix
    Introduction à l'oraison

    OpenOffice est une ignoble saloperie !!!

     

     

    Parlons de la prière du cœur. Qu'est-ce que la prière du cœur, pourquoi l'appelle-t-on « prière du cœur » ? Parce que c'est la prière qui est réalisée à partir de l'intérieur de la personne. La différence entre cette prière et la prière orale c'est que dans l'orale je prends ma bouche et je m'adresse avec ma bouche au seigneur d'une manière entendue, d'une manière auditive.

    La « prière du cœur » - parce que c'est une prière qui a lieu à partir de l'intérieur de l'homme et vers l'intérieur, vers Dieu qui est à l'intérieur de l'homme, c'est à dire que la prière du cœur repose sur une vérité de foi qui dit que dieu habite en nus. Comment habite-t-il en nous et nous ne le voyons pas ? C'est qu'il est esprit, sa présence est une présence spirituelle. Il est vraiment présent mais au-delà de nos sens. Cette réalité nous oblige à traiter avec le Seigneur à partir de la foi et c'est ce que Jésus a proclamé à Madeleine losqu'elle a voulu le toucher après sa résurrection Ne me touche pas car je vais vers mon père et votre père Pourquoi «  e me touche pas » qu'est-ce que ça veut dire : « ne me touche pas » ? ça veut dire «  Ne me retiens pas dans ta dimension qui est une dimension mortelle et précaire » Nous sommes dans une dimension de mort, une dimension de précarité, une dimension de transition, et le Seigneur après sa résurrection ou au moment même de sa résurrection a commencé le dynamisme de l'ascension. La dynamisme de l'ascension, ce 'est pas seulement monter dans son corps au ciel. C'est qu'il est rentré avec son corps dans la dimension de l'éternité. La relation avec le seigneur n'est plus une relation à travers les sens mais dans l'esprit saint. C'est pour cela que l'oraison est une acquisition de l'esprit Saint. Comment nous pauvres créatures qui savons à peine prier, allons-nous acquérir l'esprit-Saint ? C'est ce que nous allons apprendre.

    Open Office est une infect ordure une pollution sans nom

    Quand nous rentrons à l'église ou bien dans notre cellule pour nous adonner à un moment de prière du cœur, qu'est-ce qui est de mandé ? Il est demandé de considérer notre cœur comme un temple. Pourquoi comme un temple ? Parce que le Seigneur est présent dans le temple. Là est le seigneur, là est son temple. Comment vais-je me tenir dans ce temple ? Au moins je vais être présent. Il y a une attitude intérieure qui fait que je me rends compte, que je prends conscience que je suis devant le seigneur. Et là va rentrer d'abords la confession de péchés je vais me préparer pour rencontrer le seigneur – une attitude d'humilité. Si je confesse mon péché, c'est parce que je suis devant mon sauveur. Ne jamais oublier cela. Je ne confesse pas mes péchés uniquement pour me mépriser, je confesse mes péchés pour proclamer que celui qui siège sur son trône est le père et que devant lui il y a l'agneau immolé qui est debout (Apocalypse 4) Après la confession des péchés il y a l'acte de foi où l'âme se dirige avec son attention vers celui qui est là; c'est une attitude intérieure. L'attitude intérieure c'est l'attention à une présence qui est réelle même si je ne la vois pas. C'est un acte de foi. Eu début il est difficile de rester longtemps dans cet acte d'attention. Que faire ? Il est bon d'avoir un livre, une image, un paysage de la nature sur lequel on pose son attention et à partir de là on s'élève ver celui qui est au-delà des sens. On utilise les sens pour aller au-delà des choses; la méditation pour arriver à la contemplation. La méditation, c'est lorsque notre attention a besoin de quelque chose de sensible pour être retenue. La contemplation, c'est nager dans l'océan de Dieu sans bouée. La méditation c'est la bouée. La contemplation c'est nager sans bouée. Je vais donner quelques exemples pour ceux qui ne sont pas très au courant. J'ai commencé ma prière du cœur et je suis perdue : je ne sens rien, je ne sais pas quoi faire. C'est le moment de prendre un livre ou de prendre une image ou de contempler un paysage et à partir de là travailler sur le fait que le seigneur est avec nous. Le seigneur est présent à moi, le seigneur m'aime, ce qu'il a fait pour moi durant sa vie : son incarnation, sa rédemption … Tant de thèmes qui peuvent attirer notre cœur et retenir notre attention pour monter vers le seigneur. L est bon de pratiquer cela suffisamment de temps,comme pour avoir une certaine habitude pour durer dans cette oraison du coeur. Ne pas prendre la fuite. Spiritual entertainment : on s'entretient spirituellement. La méditation, c'est presque artificiel mais très nécessaire. Artificiellement je retiens mon attention pour qu'elle se pose sur le seigneur, de n'importa quelle manière. L'important, c'est que je me rappelle du seigneur, je fais mémoire de lui. La mémoire du Seigneur ! Nos frère musulmans ont cela, ils le disent mais ils ne savent tpas ce que c'est. « N'oublie pas la mémoire de Dieu » ça vient de nos moines syriaques. « N'oublie-pas la mémoire de Dieu » c'est la μνημη ϴϵου, la mémoire de dieu – ce que les pères du désert pratiquaient à longueur de jour et de nuit fixant leur attention sur la présence de Dieu. Donc la méditation, c'est un moyen divergent, un moyen intermédiaire, un moyen direct de retenir mon attention pour que je me rappelle de Dieu. Je m'intéresse à lui. Et de cette manière – d'une manière invisible – l'âme commence à s'approcher spirituellement de Dieu. C'est pas le sensible qui compte, ce qu'elle fait dans la méditation. Ça sert, mais ça sert uniquement à l'approcher spirituellement. L'attention nous rapproche, c'est ce qu'il y a dans l'attention : « moi, j'ai fait une grande méditation, j'ai compris le ciel éthéré et le troisième ciel, et ce qu'est le jugement »... Tout ça, le contenu de ma méditation, n'est pas important. Est-ce que vous faites la différence ? Se rapprocher de Dieu par son attention, par son intérêt. Sans s'en rendre compte on approche du feu. Vous voyez ça ne fait rien qu'est-ce que je prends comme voiture. Je prends une petite peugeot, je prends une Rolls Royce, peu importe. L'important, c'est que je me suis approchée de Dieu. Petit à petit on remarquera qu'à l'intérieur de nous, on est à notre aise. Petit à petit on sentira que je suis content. Parfois on vient me dire : « j'étais dans la prière du cœur et j'ai senti que j'étais dans la paix, dans la paix, je ne voulais pas que ça finisse ». C'est la présence du seigneur qui commence à réchauffer l'âme. Quand on sent ça – on sent qu'on est heureux, on sent qu'on est content – il ne faut pas continuer la méditation. Il faut rester gratuitement en présence du seigneur. L'attention amoureuse. C'est la grande communion entre l'être humain et son Dieu, et cela est une communication de l'esprit Saint parce que l'Esprit-Saint est celui qui fait l'unité entre l'homme et dieu. Donc la prière du cœur est une mise en activité des dons du baptême. Tous les chrétiens devraient faire un temps de prière du cœur. C'est ce que Jésus a dit à la Samaritaine. Que lui-a-t-il dit ? Femme, l'heure vient et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le père en esprit et en vérité. Dieu est esprit. Ça veut pas dire que c'est un fantôme ! L'esprit, c'est une être accompli en soi qui n'a pas besoin de la matière pour être. La matière est mortelle. Elle est limitée. L'esprit est immortel et il est illimité. Quand on pense à l'esprit on sent que c'est un fantôme, ça n'existe pas parce que je ne le vois pas ; il n'existe pas. C'est exactement le contraire.

    QUESTION :Quelle position est-il bon de prendre ?
    Crevure !! Tout ce qui aide à retenir l'attention est bon. Tu peux te mette à genoux, assis, à plat ventre, sur ton dos. Celui qui va à l'oraison, c'est comme celui qui va faire un travail. On ne va pas à l'oraison comme ça, sans aucune … Non, on va en ordre déterminé parce que c'est une mise en pratique de la souveraineté de la personne sur elle-même. C'est comme quelqu'un qui rentre dans sa maison et qui a la clé. Il ouvre avec la clé, personne ne peut ouvrir cette porte sauf lui. Et quand il l'ouvre, personne ne la ferme, et s'il la ferme, personne ne l'ouvre. Ça c'est la clé de David qui a été donné à l'Église, aux apôtres, pour les péchés et qui est donnée à chaque personne pour son propre intérêt. Donc tu vois ?c'est en souverain que tu entres chez toit pour rencontrer ton Dieu. Donc quand on va avec ce courage et cette décision, ça se construit.

    QUESTION : On peut faire ça avant de se coucher ?
    Bien-sûr. Tu peux faire ça quand tu veux. Moi je donne une demi-heure à cela. C'est un rendez-vous. Et une demi-heure,ça veut dire une demi-heure,même pas une seconde avant la demi-heure je n'arrête. Parce que c'est un acte de ta volonté qui se met en œuvre, d'accord ? Et c'est un acte spirituel.

    Quand on rentre en soit, il faut savoir comment on fonctionne. Mon intérieur n'est pas quelque chose de connu pour moi au commencement. Je rentre dans un espace inconnu. Je dois m'attendre d'abords ma sensibilité : que je n'aurait pas envie, que je vais être fatigué, que je vais m'énerver, que je vais me poser des question, que je vais m'ennuyer – tous ça je dois m'y attendre. J'ai peur. Tout cela, je vais l'affronter quand je commence ma prière du cœur. Il y a plus : il y a l'imagination. Moi je veux me taire ;qu'est-ce que l'imagination ? Moi je veux me taire, et j'ai en moi quelque chose qui parle tout le temps. Il y a des souvenirs qui vont revenir, il y a des projets qui vont surgir, il y a a tente-six mille choses. Ça c'est le nerf sympathique et parasympathique. C'est m a nervosité, c'est ma nature involontaire. Je vais apprendre à faire une distance entre ça et moi. Donc moi, je suis comme un roc. Mais d'abords c'est un petit rocher. Et puis il y a le navire. Le navire est balloté par beaucoup de choses. J'apprends à prendre la corde du navire et à la mettre autour du roc de mon attention. Et puis, comme c'est un petit roc et que lamer est très houleuse, le navire va encore partir. Je m'en rends compte, je cours dans l'eau et je le ramène autour de mon rocher, de mon attention.

    On dire : à quoi ça sert, et puis est-ce une prière ? Ce qui compte, c'est l'intention. Moi, qu'est-ce que je suis en train de faire là ? Ma volonté, c'est d'être en présence du seigneur. Tout ce que je fais pendant ce temps concourt à cette intention. C'est une grande prière; je suis en train de me préparer pour entrer en communication avec mon Bien-aimé. C'est ce qui s'appelle être attentif à Dieu. L'attention, c'est donner à Dieu tout l'intérêt de notre cœur et c'est une acte d'amour. Si maintenant moi, je vous parle et que vous êtes indifférents à ce que je dis, votre intérêt, votre attention va voguer autre part, vous n'allez pas m'écouter. La présence est une présence spirituelle. C'est pas une présence corporelle. Vous pouvez être présents corporellement mais spirituellement vous pouvez maintenant voguer où vous voulez. Vous pouvez aller en Italie, en Belgique, à Saïdnaya, n'importe où. Vous comprenez ? Toujours la présence- quelqu'un qui est présent c'est une attitude spirituelle. C'est à ce niveau là qu'a lieu l'alchimie de la prière du cœur. Ma présence éclairée par la foi se transforme en une présence aimante. La lumière de la foi fait poindre dans mon cœur le feu de l'amour. Et c'est ainsi que sans trop de bruit je peux exprimer mon amour à celui qui eSt là

    Donc on va à l'oraison, ça ne fait rien si on ne sait pas comment faire. L'important,c''est de commencer. On peut eimplement être là comme des imbécileset dire : « Jésus » en essayant de faire en sorte que notre attention n'aille pas trop loin de Jésus. Prenons le temps de nous sentir à l'aise, pas tendus – pas de tension das l'oraison – dans la paix. Il est important de lire la sainte écriture car la sainte écriture est remplie de l'esprit Saint et l'esprit saint nos remplit de feu. Donc n'allons pas trop dans des considérations tellectuelles. Ça ne dérangera pas trop mai c'est mieux d'aller dans la lecture de la sainte écriture. Les prières de la sainte bible comme les psaumes,la prière du roi Ezéchias,la prière du roi Manassé, sont des mines extraordinaires pour la prière du coeur. Sur l'autel de la prière du cœur essayons que la langue liturgique soit celle de la prière. Vous voyez ? Et il est très important de mettre Marie à l'intrieur de ce temple, de considérer queMarie est l'Arche d'alliance. Marie est dans le cœur de ce temple ce que moi je voudrais un jour devenir. Elle est l'épouse. Et toute âme est de nature mariale et de nature sponsale. Donc, on va dabord à l'oraison comme si on allait au travail, mais parès on va à l'oraison comme on va aux noces. Car c'et ça, la finalité de l'oraison :c'est decélébrer les nocesdel'Agneau; et personne,et rien, et aucune oeuvre ne sont suffisants pour unir l'hommeà son Dieu si ce n'est la volonté aimante de l'homme qui répond à l'appel de dieu.Et je vous souhaite de trouver dans l'oraison de demain les prémices qui vont vous faire revenir sans cesse à ce cœur à cœur avec le Bien-aimé.

    http://www.maryakub.org/Article_introduction_a_oraison.html

    Partager via Gmail

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires